International
Volodymyr Zelensky

Scandales de corruption en Ukraine: «Une aubaine» pour Zelensky?

Image

Plusieurs scandales de corruption embarrassent Zelensky

Vent de panique à Kiev cette semaine. Accusés de corruption, d'escroquerie ou de malversation financière, le vice-ministre de la Défense, un proche du président et plusieurs huiles ukrainiennes ont été poussés vers la sortie. A priori embarrassant, ce scandale peut aussi renforcer la politique de Zelensky.
25.01.2023, 18:5426.01.2023, 07:09
Suivez-moi
Plus de «International»

Cette semaine, une série de bombes a secoué Kiev. De celles que Volodymyr Zelensky ne s'attendait pas à devoir désamorcer en deux-deux. Loin du front, mais tout près du pouvoir, ce sont plusieurs scandales de corruption qui ont éclaté en début de semaine et en cascade. Et au beau milieu d'une sensible et tant attendue livraison de chars occidentaux. Outch?

Mais de quoi parle-t-on?

Accrochez-vous, ça va aller très vite. Kyrylo Timochenko, chef adjoint du bureau du président, s'est approprié un SUV de l'armée, dont l'usage était réservé à des besoins humanitaires. Le vice-ministre de la Défense, Viatcheslav Chapovalov, est embourbé dans une vaste escroquerie: le prix d'une large gamme d'aliments destinés à l’armée ont été volontairement surévalués. Le média Zerkalo Nedeli, qui a révélé l'affaire, évoque un montant de 330 millions de dollars.

Tous deux ont été poussés à la démission. Mais ce n'est pas terminé.

Le procureur général adjoint, Oleksii Simonenko, a été, lui, ouvertement fichu à la porte pour avoir pris des vacances interdites, en Espagne. Vassyl Lozinsky, ministre adjoint des Infrastructures, a été arrêté pour avoir perçu un pot-de-vin de 400 000 dollars, après avoir facilité un deal de générateurs d'électricité. Le gouverneur de la province de Dnipro, Valentin Reznitchenko, a démissionné pour avoir favorisé une société co-fondé par sa petite amie qui est prof de fitness. Pavlo Galimon, vice-patron du parti présidentiel Serviteur du Peuple, a été limogé pour s'être payé une baraque étonnamment luxueuse au centre de Kiev.

Deputy head of Ukraine's Presidential Office Kyrylo Tymoshenko holds up a note written on a sheet of paper as he tenders his resignation, asking President Volodymyr Zelenskiy to relieve him of hi ...
Kyrylo Timochenko affichant sa note de démission écrite à la main et diffusée le 24 janvier sur ses réseaux sociaux.Image: ap

Coup de balais de Zelensky

Les conséquences de ces multiples explosions sont d'une ampleur inédite depuis l'agression de Vladimir Poutine. «Cette semaine l'Etat prend des décisions appropriées, puissantes et nécessaires», a martelé le président ukrainien. Et si Zelensky a ordonné cet immense coup de balais ministériel, c'est d'abord pour éviter que la moindre saleté du passé ne lui revienne violemment au visage. Un nettoyage que tout le monde n'a d'ailleurs pas entamé à la même vitesse. Oleksii Reznikov, ministre des Infrastructures, a d'abord cru bon de nier les accusations en bloc et de blâmer les journalistes chargés de l'enquête, avant de finalement éjecter le vice-ministre.

Embarrassant?

Si la communauté internationale sait très bien que Volodymyr Zelensky a toujours fait de la corruption son ennemie numéro une, ces révélations n'en demeurent pas moins embarrassantes. D'autant que l'Ukraine n'a jamais été aussi proche d'une éventuelle adhésion à l'Union européenne, qui a débloqué près de 50 milliards d’euros pour soutenir Kiev. Citée par Le Monde, Viola von Cramon, députée européenne et vice-présidente de la délégation à la commission UE-Ukraine, soulève un risque:

«Si les donateurs commencent à avoir des doutes et à penser qu’elle est corrompue, c’est toxique, personne ne voudra plus rien donner»

Au bout du fil, René Schwok, professeur en science politique et relations internationales à l'Uni de Genève, constate que même les plus réfractaires au soutien matériel et financier à l'Ukraine n'ont pas tiré parti du scandale. «Tout est histoire d'interprétation. On pourrait effectivement choisir d'envisager cette affaire comme une occasion en or de prouver que Kiev n'est pas digne de confiance. Personne n'a emprunté ce chemin. Et notamment parce que le président ukrainien a immédiatement pris de bonnes décisions.»

«Les problèmes de corruption sont archi-connus en Ukraine. Ce qui est inédit, c'est la réactivité face à cette corruption»
Le géopolitologue français Bertrand Badie, pour watson

Un devoir d'irréprochabilité

En réagissant aussi vite, le président ukrainien a voulu rassurer sa population, mais aussi ses alliés de l'Ouest. Le président sait très bien qu'il doit se montrer absolument irréprochable s'il ne veut pas risquer l'érosion du soutien financier et militaire que lui apporte la communauté internationale. «En envoyant immédiatement des signes positifs, Zelensky coupe court à toute polémique et transforme l'éventualité d'une critique à son endroit en signe particulièrement négatif», analyse le géopolitologue français Bertrand Badie. Une aubaine, en somme? «Oui, Zelensky en a fait un effet d'aubaine.»

Notre spécialiste des relations internationales va même plus loin: «Sans l’agression menée par Vladimir Poutine, l'Ukraine ne se serait peut-être pas autant appliquée à combattre cette corruption». Pour sa part, Zelensky a déjà promis qu'il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin.

Voici le Challenger 2, le char anglais envoyé en Ukraine
1 / 9
Voici le Challenger 2, le char anglais envoyé en Ukraine
source: uk ministry of defence
partager sur Facebookpartager sur X
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Trois mineurs projetant une «attaque islamiste» placés en détention
La justice allemande a annoncé, vendredi, l'arrestation de trois mineurs, deux filles et un garçon, soupçonnés de préparer un attentat terroriste.

Trois mineurs soupçonnés de préparer en Allemagne un attentat terroriste pour un motif islamiste ont été arrêtés lors du week-end de Pâques, a annoncé vendredi la justice allemande. Ils ont été placés en détention provisoire.

L’article