en partie ensoleillé
DE | FR
Société
famille royale britannique

Buckingham Palace: Lady Susan Hussey démissionne pour racisme

Buckingham Palace: Lady Susan Hussey démissionne pour racisme
Lady Susan Hussey a pris la sortie après avoir fait des «commentaires inacceptables et profondément regrettables» à la directrice d'une organisation caritative noire.image: twitter

«D'où vient votre peuple?» La marraine du prince William accusée de racisme

L'une des amies les plus proches de la reine Elizabeth et accessoirement marraine du prince William, Lady Susan a quitté de ses fonctions royales suite à ses propos «inacceptables et profondément regrettables» auprès d'une invitée noire.
01.12.2022, 14:5002.12.2022, 06:20

Sa visite de Buckingham Palace lui aura laissé un souvenir «mitigé» - et pas seulement à cause de la gastronomie britannique. Mercredi, Ngozi Fulani, directrice d'une association caritative pour les femmes noires victimes de violence domestique, a relaté l'incident survenu mardi sur Twitter.

Invitée pour une conférence à Buckingham sur la violence faite aux femmes, elle affirme avoir été «traumatisée» par un échange avec une «membre du staff» du palais.

La «membre du staff» n'est nulle autre Lady Susan Hussey, qui fait partie du cercle très select des dames de compagnie de la Reine depuis presque soixante ans. Après des années de service dévoué à Elizabeth II, elle a reçu l'insigne honneur de devenir la marraine de William.

Considérée comme l'une des dames de compagnie les «plus âgées et les plus dignes de confiance», selon Tatler, elle était l'une des trois dernières maintenues en place par le roi Charles auprès de la reine consort Camilla.

Lady Susan a fait partie de tous les aspects de la vie royale. Quand Elisabeth II parcourait encore le globe en sa qualité de chef d’Etat, elle se trouvait à ses côtés.
Lady Susan a fait partie de tous les aspects de la vie royale. Quand Elisabeth II parcourait encore le globe en sa qualité de chef d’Etat, elle se trouvait à ses côtés.image: keystone

«D'où venez-vous vraiment

Selon Ngozi Fulani, dix minutes après son arrivée, lady Susan se serait approchée, aurait bougé ses cheveux pour consulter son badge avant de lui demander: «D'où venez-vous?». Ce à quoi l'invitée aurait répondu «Sistah Space», du nom de son association caritative. L'échange aurait pu s'arrêter là, mais lady Susan insiste. «Non, d'où venez-vous?».

Ngozi Fulani
Nous sommes basés à Hackney.
Lady Susan
Non mais de quel endroit d'Afrique venez-vous?
Ngozi Fulani
Je ne sais pas, ils ne me laissent pas les registres...
Lady Susan
Vous devez bien savoir d'où vous venez. Je passe du temps en France. D'où venez-vous?
Ngozi Fulani
D'ici, du Royaume-Uni.
Lady Susan
Non mais de quelle nationalité êtes-vous?
Ngozi Fulani
Je suis née ici, je suis du Royaume-Uni.
Lady Susan
Non, mais d'où venez-vous? D'où vient votre peuple?
Ngozi Fulani
Mon peuple, Madame? Que vous voulez-vous dire?
Lady Susan
Oh, je vois que j'ai avoir de la peine à vous faire dire d'où vous venez. Quand êtes-vous arrivée ici?
Ngozi Fulani
Madame! Je suis de nationalité britannique, mes parents sont venus ici dans les années 1950...
Lady Susan
Oh, je savais que nous y arriverions à la fin, vous êtes des Caraïbes.
Ngozi Fulani
Non, je suis d'origine africaine, d'origine caribéenne et de nationalité britannique.

Sur quoi, Lady Susan aurait conclu la conversation pour aller discuter ailleurs, laissant son interlocutrice très «choquée». Ngozi Fulani a témoigné de son malaise au quotidien Mirror: «C'était comme un interrogatoire. Ce n'était pas que quelques secondes, cela s'est prolongé sur plusieurs minutes. (...) Nous étions des intrus, nous n'étions pas les bienvenus.»

Polémique et démission

Une série de tweets qui s'est révélée, évidemment, fort embarrassante pour la famille royale, déjà accusée de racisme à l'encontre de Meghan Markle en plein «Megxit».

Buckingham Palace n'a pas tardé à réagir: une porte-parole a déclaré prendre cet incident «très au sérieux». Une enquête a été ouverte.

Le palais dit regretter ces «commentaires inacceptables et profondément regrettables» et affirme avoir «contacté Ngozi Fulani à ce sujet pour discuter de tous les éléments de son expérience en personne si elle le souhaite».

«En attendant, la personne concernée tient à exprimer ses profondes excuses pour le mal causé et s'est retirée de son rôle honorifique avec effet immédiat»

Une source royale a confirmé au Mirror que Lady Susan a bel et bien renoncé à son rôle honorifique dans la famille.

Mauvais timing

On peut dire que ce scandale royal tombe au plus mal, quelques heures seulement avant le prince et la princesse de Galles ne décollent pour les Etats-Unis, pour un voyage de trois jours.

Une visite très attendue - la première depuis qu'ils sont devenus prince et princesse de Galles - et qui pourrait se conclure par une rencontre avec le président Joe Biden. (mbr)

Cette scène entre Charles III et Liz Truss semble sortie de «The Office»

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces manchots ont tellement fait caca que c'était visible de l'espace
Les matières fécales rebutent la plupart des gens. Mais il arrive qu'elles mènent à des découvertes scientifiques, comme le montre un exemple en Antarctique.

Des scientifiques ont découvert une colonie de manchots empereurs jusqu'ici inconnue en Antarctique. Comment? Grâce à d'énormes plaques d'excréments visibles depuis l'espace. La colonie de Cape Vergler Point à l'ouest de l'Antarctique abrite environ 500 des grands oiseaux, selon le British antarctic survey (BAS). Cela signifie que le nombre de groupes connus de manchots empereurs est passé à un total de 66.

L’article