International
Charles III

Le roi Charles III et sa femme visés par des œufs

Le roi Charles III et la reine consort Camila, le 9 novembre 2022, à York.
Le roi Charles III et la reine consort Camila, le 9 novembre 2022, à York.Image: sda

«Ce pays a été bâti sur le sang des esclaves»: Charles et Camilla visés par des œufs

Le couple royal a été visé par des jets d'œufs, mercredi, alors qu'il se trouvait à York pour un événement traditionnel. L'auteur a été arrêté dans la foulée.
09.11.2022, 14:2609.11.2022, 17:06
Plus de «International»

Mercredi matin, plusieurs œufs ont été jetés en direction de Charles et de sa femme Camilla. Le nouveau roi et la reine consort entraient à York par le biais d'une porte médiévale où les monarques sont traditionnellement accueillis dans la ville.

La scène filmée:

Vidéo: watson

Selon la BBC, l'auteur de cette action est un manifestant. Dans les extraits qui circulent sur le Net, on l'entend crier:

«Ce pays a été bâti sur le sang des esclaves»
Manifestant ayant lancé des œufs sur le roi Charles III et la reine consort Camilla.

Une scène qui a indignée la foule également présente. Laquelle a alors scandé: «Dieu sauve le roi» entre autres «honte à vous» en s'adressant au manifestant. Imperturbable, Charles a continué à saluer la foule.

Les Anglais disent souvent «Long live the king», mais pourquoi donc?

Bien que les œufs n'aient pas atteint le couple royal, l'homme a été arrêté par la police qui l'a menotté au sol.

Charles et Camilla se rendaient dans le Yorkshire pour effectuer un certain nombre d'engagements. Ils étaient à York pour assister au dévoilement d'une statue de la reine Elizabeth II, la première à être installée depuis sa mort. (mndl)

Un garde du roi hurle sur une petite fille
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'armée birmane a perdu le contrôle d'une ville frontalière clé
Les troupes de la junte birmane se sont totalement retirées de Myawaddy, a annoncé jeudi à l'AFP l'Union nationale Karen (KNU). La ville frontalière est un lieu clé pour le commerce avec la Thaïlande.

«Nous avons pris (le bataillon militaire de Birmanie) 275 à 22 heures hier soir», a déclaré à l'AFP Padoh Saw Taw Nee, porte-parole de la KNU, ajoutant que quelque 200 soldats s'étaient retranchés sur un pont reliant Myawaddy à la ville frontalière thaïlandaise de Mae Sot.

L’article