Société
Cerveau

Comment ne plus oublier les prénoms

C'est toujours un peu gênant de ne pas arriver à se souvenir du nom de son interlocuteur.
C'est toujours un peu gênant de ne pas arriver à se souvenir du nom de son interlocuteur.Image: Shutterstock

Oublier un prénom, c'est gênant: voici comment éviter le malaise

Presque tout le monde en a fait l'expérience: vous faites la connaissance de quelqu'un, vous vous présentez, mais peu de temps après, vous avez déjà oublié le nom de la personne en face de vous.
01.01.2023, 09:53
Plus de «Société»
Un article de
t-online

«Bonjour Madame ... euh...»: c'est toujours un peu gênant de ne pas arriver à se souvenir du nom de son interlocuteur. C'est d'autant plus grave lorsqu'il ou elle vient de se présenter à vous.

Certes, il est possible de contourner la situation en n'utilisant que des formules de salutation, mais seules, elles sonnent toujours un peu raides et impersonnelles. Les «bonjour» ou «salut» sont plus sympathiques si on y ajoute le prénom.

L'effet next-in-line en cause

La bonne nouvelle dans tout ça: si vous oubliez rapidement le nom de votre interlocuteur après l'avoir rencontré, c'est tout à fait humain. Il existe même un terme technique pour désigner ce phénomène: l'effet next-in-line, qui signifie «le suivant dans la rangée».

Celui-ci désigne le fait que, lorsque des personnes se trouvent dans une rangée ou un cercle, on se souvient moins bien du nom de la personne qui s'est présentée juste avant soi. La raison? La nervosité augmente parce que l'on est sur le point de passer à son tour – et l'on a déjà oublié son nom.

Mais alors, comment mieux se souvenir des prénoms?

Néanmoins, on n'est pas totalement à la merci de l'effet next-in-line. Il existe deux astuces utiles qui vous permettront de mieux vous souvenir des nouveaux prénoms à l'avenir:

  • Le répéter à voix haute. Lorsque vous faites la connaissance ou qu'on vous présente quelqu'un, répétez une nouvelle fois le nom de votre interlocuteur à haute voix, par exemple: «Bonjour Madame Dupont, enchanté de faire votre connaissance» ou «Bonjour Rim, avec un i ou un y»? Il est important que vous disiez une nouvelle fois le prénom ou le nom à voix haute. Vous l'enregistrerez ainsi plus facilement dans votre mémoire.
  • Construire une chaîne de pensées: pour ancrer le nom encore plus profondément dans votre mémoire, construisez une chaîne de pensées. Elle devrait, dans le meilleur des cas, établir un lien simple et facile à retenir avec le nom. Ce moyen mnémotechnique peut par exemple être combiné avec une information supplémentaire qui se rapporte à l'interlocuteur – pour le prénom Rim mentionné, la question de l'orthographe avec i ou y. Ou à son apparence, qui vous rappelle peut-être une célébrité.

Si vous avez malgré tout oublié le nom de votre interlocuteur, n'hésitez pas à le dire. Évitez toutefois les «euh...» gênants, mais soyez honnêtes et admettez que vous avez simplement du mal à vous souvenir des noms. Dans la plupart des cas, il en va de même pour votre interlocuteur.

((t-online,ron ))

Et maintenant, des photos de biscuits ratés
1 / 24
Et maintenant, des photos de biscuits ratés
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Cet humoriste prouve les dangers d'une place de jeux
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hanouna va-t-il quitter la France?
Ce fut en tout cas la menace brandie en direct sur son propre plateau le 12 juin dernier, si la France insoumise venait à rafler le pouvoir. Depuis le «non» ferme au RN, hurlé dimanche dans les urnes, le cri un poil absurde de Hanouna contre l'ennemi Mélenchon résonne encore dans tout l'Hexagone.

On se souvient de l'inaltérable «Si tu reviens, j'annule tout» qu'aurait balancé Nicolas Sarkozy à son ex-femme Cécilia, en 2008, huit petits jours avant son mariage avec Carla Bruni. Seize ans plus tard, nos voisins français sont aux prises avec un autre grand «si» qui ne dit pas son nom. Cyril Hanouna, qui a passé deux semaines à dérouler le tapis rouge à l'extrême droite sur Europe 1 avant de filer en vacances, avait menacé de quitter la France si la formation de Jean-Luc Mélenchon venait à rafler la mise aux législatives.

L’article