Société
Google

Google fête ses 25 ans: courte histoire d'un succès

Google avait une drôle de tête et ça s'explique

On l'utilise tous, à tel point qu'on oublie depuis quand il est là: Google fête ses 25 ans. D'un garage à un géant mondial, quelques faits marquants pour un heureux anniversaire.
27.09.2023, 13:3827.06.2024, 12:24
Plus de «Société»

Lorsque vous ouvriez la page d'accueil Google ce 27 septembre, vous découvriez un bien curieux logo 👇

Image

A dire vrai, l'anniversaire de Google n'est pas tout à fait le 27 septembre comme on peut le penser, mais plutôt le 4 septembre, jour où Larry Page et Sergey Brin ont créé leur société dans un garage. En revanche, il est exact que le moteur de recherche en lui-même a été lancé le 27 septembre.

En 1996, Larry Page et Sergey Brin, deux étudiants de l'université Stanford, développent un nouveau moteur de recherche baptisé «BackRub». Leur idée est révolutionnaire: classer les sites web en fonction du nombre de liens qui y renvoient. Ce système, baptisé «PageRank», est encore utilisé aujourd'hui par Google.

En 1998, Larry Page et Sergey Brin créent donc la société Google. Le moteur de recherche est rapidement adopté par les internautes, qui apprécient sa simplicité et sa pertinence. En 2004, Google entre en bourse et devient l'une des entreprises les plus valorisées au monde.

évolution logo Google
Evolution du logo de Google.

En un quart de siècle, le moteur de recherche, créé par ces deux étudiants californiens, est devenu un géant mondial de la technologie. Aujourd'hui, Google est un acteur incontournable de l'économie numérique. La société emploie plus de 100 000 personnes dans le monde et son chiffre d'affaires est estimé à plus de 250 milliards de dollars.
Il y a de quoi fêter en effet.

(hun)

Le chanteur Léman fait le buzz en reprenant «La Danse des canards»
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Hanouna va-t-il quitter la France?
Ce fut en tout cas la menace brandie en direct sur son propre plateau le 12 juin dernier, si la France insoumise venait à rafler le pouvoir. Depuis le «non» ferme au RN, hurlé dimanche dans les urnes, le cri un poil absurde de Hanouna contre l'ennemi Mélenchon résonne encore dans tout l'Hexagone.

On se souvient de l'inaltérable «Si tu reviens, j'annule tout» qu'aurait balancé Nicolas Sarkozy à son ex-femme Cécilia, en 2008, huit petits jours avant son mariage avec Carla Bruni. Seize ans plus tard, nos voisins français sont aux prises avec un autre grand «si» qui ne dit pas son nom. Cyril Hanouna, qui a passé deux semaines à dérouler le tapis rouge à l'extrême droite sur Europe 1 avant de filer en vacances, avait menacé de quitter la France si la formation de Jean-Luc Mélenchon venait à rafler la mise aux législatives.

L’article