Société
Insolite

Japon: voici les «terroristes du sushi»

Vidéo: watson

On les appelle les «terroristes du sushi»

Au Japon, il est de coutume dans les restaurants de sushis de voir ses plats défiler sur des tapis roulants. Cette technique de restauration est désormais en péril à cause des «sushis-terroristes»: un trend qui consiste à se filmer en train de jouer avec la nourriture.
12.02.2023, 11:5512.02.2023, 19:45
Plus de «Société»

Le kaitenzushi (littéralement «sushi tournant») est un type de restaurant de sushis où ceux-ci sont présentés sur un tapis roulant, en libre-service. L'addition est ensuite calculée en fonction du nombre et du type d'assiettes cumulées par le client. C'est en quelque sorte la version restauration rapide du restaurant de sushis, populaire au point d'être un élément emblématique de la culture culinaire japonaise.

Si le Japon est connu pour son hygiène et la qualité d'exécution des produits, cette réputation est désormais mise à mal par des clients malveillants. En effet, la semaine dernière, une vidéo prise chez Sushiro, une chaîne de sushis populaire, est devenue virale, montrant un homme se léchant les doigts et touchant de la nourriture à disposition sur le tapis roulant. L'homme est également vu en train de lécher une bouteille de condiments et une tasse qu'il replace sur le tapis commun.

Cette mauvaise farce a déclenché un déluge d'indignation au Japon, où de tels actes sont de plus en plus courants et sont appelés «#sushitero » ou « #sushiterrorism» sur les réseaux sociaux. Après la diffusion de ces images, certains établissements vont même jusqu'à remettre en question cette manière de consommer dans un monde désormais conscient du Covid-19. En effet, même en bourse, cette mauvaise presse a secoué les investisseurs au point que les actions du propriétaire de Sushiro, Food & life companies co. ltd. , ont chuté de 4,8 % mardi, alors que la vidéo circulait.

Un restaurant Sushiro au Japon. La chaîne de restauration est la plus importante du pays.
Un restaurant Sushiro au Japon. La chaîne de restauration est la plus importante du pays.Food & Life Companies Co. Ltd.

Les mesures anti-«sushiterrorisme»

L'entreprise prend donc l'incident au sérieux. Dans un communiqué de presse, Food & life companies a déclaré avoir porté plainte contre le client. L'entreprise a également déclaré qu'elle avait demandé au personnel de ses restaurants de fournir des ustensiles ou des contenants de condiments spécialement désinfectés à tous les clients qui se sentaient mal à l'aise. Sushiro n'est pas la seule entreprise à faire face au problème. Deux autres grandes chaînes de sushis à tapis roulant, Kura sushi et Hamazushi, ont déclaré qu'elles avaient connu des problèmes similaires.

En conséquence, les chaînes de sushis ont maintenant pris des mesures pour regagner la confiance de leurs clients. Par exemple, Sushiro a commencé à ne servir que la nourriture commandée sur le tapis roulant et a installé des plaques en plastique entre les sièges et le tapis roulant. Une autre chaîne, Kura sushi, s'appuie sur une surveillance à l'aide d'intelligence artificielle: celle-ci est capable de reconnaître lorsqu'un client touche le sushi et le remet sur le tapis roulant.

(sbo)

Vidéo: watson

Des milkshakes absurdement lourds made in USA, hell yeah!

1 / 16
Des milkshakes absurdement lourds made in USA, hell yeah!
source: sodajerkco.com / sodajerkco.com
partager sur Facebookpartager sur X

Malaisie: un rat mange du poulet au restaurant... à côté des clients

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Affaire Baldwin: l'armurière condamnée à 18 mois de prison
Une balle réelle avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins et blessé le réalisateur Joel Souza, lors du tournage d'un western avec la star américaine.

L'armurière du western «Rust», produit par Alec Baldwin et sur le tournage duquel la directrice de la photographie avait été tuée par un tir, a été condamnée lundi à 18 mois d'emprisonnement ferme par la justice américaine.

L’article