DE | FR
Image: Montage Watson
Commentaire

Ce joueur a pris un carton jaune génial: hommage aux vicieux du foot

Après s'être blessé en marquant contre Valence dimanche passé, Iago Aspas a eu l'illumination de retirer son maillot pour être suspendu durant sa convalescence et non après. L'occasion de rappeler que sur un terrain de foot, jouer avec les règles, ça fait partie du jeu.
10.12.2021, 06:4710.12.2021, 07:57
Suivez-moi

Quel geste, quel génie! Appréciez plutôt le QI footballistique du capitaine du Celta Vigo, Iago Aspas:

Ça ne vous saute pas aux yeux? Un peu de contexte pour comprendre: dimanche passé, Iago Aspas a ouvert le score contre Valence à la onzième minute. Sentant qu'il s'était blessé sur l'action, l'attaquant s'est dépêché de retirer son maillot pour prendre un carton jaune, le cinquième de sa saison, et purger sa suspension durant sa convalescence.

Comme cet internaute vous êtes scandalisé par ce carton volontaire? Avec tout le respect que je vous dois, laissez-moi vous le dire:

Vous ratez une grande partie de ce qui fait la beauté du football: le vice et la malice

Iago Aspas a eu ce trait de génie en un quart de seconde, submergé par l'adrénaline du but et ses coéquipiers venus le féliciter. S'il le fait, c'est parce que malgré ses 34 ans, il a toujours faim de terrain et qu'il veut jouer le plus possible. En étant sanctionné maintenant, le capitaine du Celta Vigo sait qu'il sera présent à 100% pour aider son équipe à son retour de blessure.

Les artistes du règlement

Attention, on rend ici hommage aux artistes du règlement, à ceux qui dribblent les lois du jeu, jonglent avec, mais sans jamais les piétiner. Simuler dans la surface ou marquer un but de la main en douce, ce n'est pas du vice, c'est de la triche.

Quand Luis Suarez se mue en gardien pour sauver l'Uruguay en quart de finale de la Coupe du monde 2010, il sait très bien qu'il sera sanctionné. Qu'il prendra un carton rouge et sera expulsé. Mais il est prêt à ce sacrifice pour faire gagner son équipe. Des fautes de derniers recours sur un attaquant qui part seul au goal, de nombreux joueurs en ont commises pour préserver un score, et ce dans toutes les ligues du monde.

Est-ce énervant? Sans doute. Ont-ils triché? Absolument pas.

Il y a une règle, ils la connaissent et ils en assument les conséquences. La main de Luis Suarez est aussi belle et importante qu'un but à la 90e minute. D'ailleurs, l'attaquant uruguayen l'a célébré comme tel et les fans s'en souviennent encore.

Ils font avancer le foot

D'une certaine manière, le monde du ballon rond devrait dire merci à Iago Aspas, et à tous les petits malins des terrains. Ce sont eux qui font avancer le football et ses règlements.

Un exemple? Jusque dans les années 90, les gardiens pouvaient prendre le ballon des mains sur un service en retrait de leurs coéquipiers. Une règle dont les Danois se sont notamment servis pour remporter l'Euro 1992. Menant 1-0 en finale face aux Allemands, ils multiplient les passes à Peter Schmeichel pour gagner du temps.

Le vice dans le foot?

La pratique a depuis été interdite, faisant apparaître l'ère des relances courtes depuis derrière et des portiers aussi techniques que des numéros 10. Si vraiment une pratique devient trop nuisible au spectacle, il suffira de changer les règles.

En attendant, le gardien qui perd du temps avant de dégager, l'ailier qui joue vite un coup franc pour surprendre l'adversaire, le milieu qui prend un jaune pour avoir arrêté une action, l'attaquant qui va protéger son ballon au poteau de corner, font la beauté du ballon rond. Parce que tous les entraîneurs vous le diront: le foot, ça ne se joue pas avec les pieds.

Explosion de joie de la Nati après l'arrêt de Sommer

1 / 14
Explosion de joie de la Nati après l'arrêt de Sommer
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les cadeaux de Noël à moins de 10 francs

Plus d'articles sur le sport

A Manchester, Ronaldo est devenu un élément perturbateur (un boulet?)

Link zum Artikel

«Les descendeurs trouveront toujours le moyen d'aller vite»

Link zum Artikel

Ces footballeurs qui flambent leur argent dans les chevaux de course

Link zum Artikel

La France s'étrangle devant les salaires de Petkovic et Shaqiri

Link zum Artikel

La moitié des volleyeuses refuse le vaccin, le VBC La Suze sombre

Link zum Artikel

La carrière de Djokovic va devenir très compliquée, voire impossible

Link zum Artikel

Qui est Timo Meier, ce Suisse qui plante des buts en NHL?

Link zum Artikel

Une sprinteuse suisse dit souffrir des conséquences du vaccin Pfizer

Link zum Artikel

Les fans de l'équipe de France se réjouissent du malheur de Petkovic

Link zum Artikel

A Wengen, la FIS s'est une nouvelle fois ridiculisée

Link zum Artikel

A-t-il rencontré le boss de la Fifa secrètement? Ce juge fédéral nie

Link zum Artikel

Comment vont les joueurs prêtés par les clubs romands de Super League?

Link zum Artikel

Les organisateurs d'Adelboden ont été naïfs avec leur plan sanitaire

Link zum Artikel

Aston Villa mise sur l'association Coutinho-Gerrard 2.0

Link zum Artikel

Expert en sports d'hiver? Prouvez-le en reconnaissant ces champions!

Link zum Artikel

Grégory Hofmann a mis fin à son rêve en NHL, et il a eu raison

Link zum Artikel

Avec la peur de la contagion, les stars du ski suisse vivent recluses

Link zum Artikel

«Si Djokovic passe les 3 premiers tours, il sera plus fort que jamais»

Link zum Artikel

Vous voulez aller voir la Nati au Qatar? Bon courage!

Link zum Artikel

Constantin a l'âge de la retraite, on a ressorti 10 photos mythiques

Link zum Artikel

Oui, vous pouvez devenir multimillionnaire en lançant un frisbee

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs passent-ils tous leurs vacances à Dubaï?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
«Le masque me donne des boutons et me fait moins bien jouer au volley»
Marine (prénom d'emprunt) est obligée de porter un masque avec son équipe de volley amateur, ce qui provoque chez elle plaques rouges, démangeaisons et boutons. «Je ne suis pas la seule dans ce cas. Tout le monde souffre», dit-elle.

Marine, les mesures anti-Covid vous obligent à porter un masque en compétition depuis fin décembre. Quel impact cela a-t-il sur la pratique de votre sport?
Le masque me grattait déjà dans la vie de tous les jours, mais c'était encore supportable. En compétition, la transpiration aggrave tout. Je développe de l'eczema: rougeurs, démangeaisons partout sur le visage, boutons. Ce n'est pas du tout agréable.

L’article