Sport
Euro 2024

Euro 2024: voici le pronostic des Suisses

Les sondés se montrent critiques envers le sélectionneur Murat Yakin (à gauche) mais plébiscitent le capitaine Granit Xhaka.
Les sondés se montrent critiques envers le sélectionneur Murat Yakin (à gauche) mais plébiscitent le capitaine Granit Xhaka.Image: keystone / watson

Les Suisses ont choisi qui allait gagner l'Euro (et c'est pas la Nati)

L'Euro débute vendredi et la population suisse ne croit pas à un exploit de l'équipe nationale. Elle voit surtout l'entraîneur Murat Yakin comme un problème. C'est ce que montre un sondage représentatif réalisé par watson.
12.06.2024, 07:43
Team watson
Team watson
Suivez-moi
Plus de «Sport»

L'Euro, ça commence vendredi avec le match d'ouverture Allemagne-Ecosse (21h). De son côté, la Suisse entrera en lice samedi face à la Hongrie (15h).

Alors, forcément, l'émulation autour de la compétition monte, et les discussions qui vont avec s'intensifient. On se demande par exemple jusqu'où la Nati ira? Qui serachampion d'Europe? Ou encore: est-ce que Murat Yakin est le bon sélectionneur pour la Suisse?

Comme le montre un sondage représentatif réalisé par watson, une nette majorité répond par la négative à cette dernière question. Il n'est donc pas surprenant que près de deux tiers de la population suisse s'attendent à une élimination au plus tard en 8ᵉˢ de finale.

Voici les résultats du sondage de watson, mené en collaboration avec l'institut de recherche sociale DemoSCOPE. L'enquête représentative pour la Suisse alémanique et la Suisse romande a été réalisée entre le 28 mai et le 3 juin. 2433 personnes y ont participé (plus d'informations sur la méthodologie à la fin de l'article).

La performance de la Nati

Lors du dernier championnat d'Europe, il y a trois ans, la Suisse s'était hissée jusqu'en quarts de finale (défaite face à l'Espagne). Le succès obtenu contre la France en 8ᵉˢ de finale aux tirs au but est encore dans toutes les têtes des fans helvétiques. Mais seule une minorité de la population suisse pense que la Nati peut réitérer cet exploit.

Des différences significatives peuvent être observées entre les personnes qui jouent activement au football et celles qui ne le font pas. Il est frappant de constater que les personnes des deux groupes sont certes à peu près aussi nombreuses à s'attendre à une élimination au premier tour ou en 8ᵉˢ de finale. Mais par rapport au reste de la population, un plus grand nombre de footballeurs pensent que la Suisse atteindra les demi-finales, voire sera championne d'Europe.

Peu de confiance en Murat Yakin

L'une des raisons pour lesquelles une majorité pense que l'équipe nationale suisse fera moins bien à l'Euro 2024 qu'à l'Euro 2021 semble être l'entraîneur. Lorsque la Nati a atteint les quarts de finale, il y a trois ans, où elle s'est arrêtée aux tirs au but contre l'Espagne, l'entraîneur s'appelait encore Vladimir Petkovic. Mais l'actuel sélectionneur de l'Algérie, parti à Bordeaux après avoir quitté la Nati, a été remplacé par Murat Yakin.

Près de trois ans plus tard, seul un quart de la population suisse est convaincu que le Bâlois de 49 ans est l'homme de la situation sur le banc. Les Romands, en particulier, se montrent critiques à l'égard de Yakin.

Les footballeurs actifs sont encore plus négatifs que les francophones à l'égard de Murat Yakin. 74% d'entre eux estiment que l'Association suisse de football n'a pas engagé le bon coach.

Un trio de favoris évident pour le titre

Très peu de gens croient que la Suisse peut réaliser un grand exploit. Même chez les bookmakers, la Nati ne se trouve qu'en milieu de tableau lorsqu'il s'agit de savoir qui sera champion d'Europe. La population suisse compte surtout trois favoris qui, selon les cotes de paris, ont les plus grandes chances de remporter le titre. Il s'agit de l'Angleterre, de l'Allemagne et de la France.

A l'autre bout du spectre, on trouve la Serbie avec une seule voix, ainsi que la Slovaquie, la Turquie et la Géorgie (toutes 0 voix). Il est également intéressant de noter qu'en Suisse alémanique, la France est le grand favori, à égalité avec l'Angleterre, tandis qu'en Suisse romande, les «Bleus» n'occupent que la troisième place. Inversement, l'Allemagne ne se classe qu'en troisième position en termes de chances de titre selon la population germanophone, alors que la Mannschaft occupe le 1er rang auprès de la population francophone.

Granit Xhaka, la star de la Nati

Et qui sera le meilleur Suisse? En raison du large choix de plus de 30 joueurs – au début de l'enquête, Murat Yakin n'avait pas encore réduit son effectif –, c'était probablement la question la plus difficile du sondage. Néanmoins, 30% de la population suisse estime que Granit Xhaka sera le meilleur joueur suisse à l'Euro. Compte tenu de la saison extrêmement solide que le milieu de 31 ans a livrée avec Leverkusen, cela ne semble pas improbable.

Beaucoup croient également le gardien Yann Sommer (Inter Milan) – surtout en Suisse romande – ou le défenseur central Manuel Akanji (Manchester City) capables de réaliser un bon tournoi. Parmi l'échantillon de footballeurs actifs, Joël Monteiro était apprécié, mais le natif de Sion a été victime de la première coupe d'effectif de Murat Yakin. Cette décision n'a sans doute pas contribué à la popularité de l'entraîneur, déjà faible dans ce groupe de population.

epa11245985 Switzerland's Xherdan Shaqiri, right, celebrates with teammate Granit Xhaka after scoring to 0:1 during the international friendly soccer match between Ireland and Switzerland at the  ...
Xhaka (à g.) et Shaqiri.Keystone
La méthode
L'enquête a été réalisée en collaboration avec DemoSCOPE du 28 mai au 3 juin en allemand et en français. Une fois les données corrigées, 2433 questionnaires ont pu être évalués. Les données ont été adaptées à une population non biaisée au moyen d'une pondération afin de contrecarrer le biais d'auto-sélection et d'obtenir des résultats plus pertinents (les hommes ont participé à l'enquête dans une proportion supérieure à la moyenne). En supposant un échantillon aléatoire, la marge d'erreur maximale est de 2,6%. Le sondage a été réalisé en ligne sur watson.ch et watson.ch/fr.
Parce qu'elle est partout, voici des images générées par IA
1 / 13
Parce qu'elle est partout, voici des images générées par IA
Un Trump généré par l'IA, en pleine séance d'Ayahuasca dans la jungle.
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur X
On a des nouvelles des chevaux qui s'étaient échappés à Londres
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Jonas Vingegaard porte ses couilles
Le leader de la Visma-Lease a Bike est accusé d'être un coureur défensif et sans panache, un calculateur qui ne relaie pas et ne «porte pas ses couilles». Il est pourtant l'un des plus courageux du peloton.

«Jonas Vingegaard n'avait peut-être pas ses couilles aujourd'hui», a violemment taclé Remco Evenepoel au soir de la 9e étape du Tour de France, celle des chemins blancs. Le Belge regrettait l'attentisme de son rival. Il déplorait le fait qu'il n'ait pas souhaité s'isoler à l'avant en compagnie d'un troisième larron: le dénommé Tadej Pogacar. Evenepoel disait ainsi tout haut ce que beaucoup pensent tout bas depuis longtemps.

L’article