Sport
Football

Irlande-Suisse: la Nati s'impose 1-0 à Dublin

epa11245379 Switzerland's Xherdan Shaqiri, center, celebrates with teammates Granit Xhaka. left, and Michel Aebischer, after scoring to 0:1 during the international friendly soccer match between  ...
Xherdan Shaqiri (au centre), seul buteur de cet Irlande-Suisse. Image: keystone

La Suisse bat une faible Irlande

La Nati s'est imposée 1-0 à Dublin contre l'Irlande, grâce à un coup franc de Xherdan Shaqiri à la 23e minute. Un match pauvre des deux côtés en termes de qualité de jeu.
26.03.2024, 22:3527.03.2024, 08:31
Plus de «Sport»

Après cinq matchs sans le moindre succès, la Suisse a retrouvé le goût de la victoire. Elle s'est imposée 1-0 à Dublin face à l'Irlande pour conclure le premier rassemblement de l'année sur une bonne note.

Remplaçant samedi à Copenhague lors du 0-0 contre le Danemark, Xherdan Shaqiri fut le grand vainqueur de la soirée. Le Bâlois a inscrit le seul but de la rencontre à la 23e minute sur une frappe imparable. Avec son 30e but en sélection, il a rappelé à Murat Yakin qu'il restait, malgré ses 32 ans, ses kilos en trop et son manque de rythme, tout simplement irremplaçable.

Switzerland's Xherdan Shaqiri celebrates after scoring his side's opening goal after scoring his side's opening goal during the international friendly soccer match between Ireland and S ...
Pas brillant dans le jeu mardi, Xherdan Shaqiri (à droite) peut toujours faire la différence sur coup de pied arrêté. Image: keystone

Dans ce nouveau système qui privilégie désormais l'art de bien défendre, se priver sans doute du seul joueur créatif de la sélection serait aberrant. Comme à Copenhague, cette Suisse version 2024 a ressemblé à une équipe qui ne cherche plus vraiment à imposer son football, mais qui se veut être bien incommode à affronter. La question est de savoir si cela permettra d'aller loin à l'Euro.

Un très large turnover

Sept changements: Murat Yakin avait procédé au large turnover attendu trois jours après le 0-0 de Copenhague. Seuls Fabian Schär, Granit Xhaka, Silvan Widmer et Dan Ndoye – déjà indispensable ? – ont été reconduits parmi ceux qui figuraient dans le onze de départ au Danemark.

Avec le néophyte Vincent Sierro aux commandes, au côté bien sûr de Granit Xhaka, les Suisses ont pris très vite la main sur cette rencontre face à des Irlandais qui n'ont toujours que leur légendaire «fighting spirit» à offrir. Pour le reste, le jeu proposé demeure bien pauvre.

L'honnêteté commande de préciser que celui de l'équipe de Suisse ne fut pas d'une grande richesse à l'image des manquements d'un Eray Cömert, dont les récentes performances sous le maillot du FC Nantes ne justifiaient pas vraiment sa titularisation. Comme samedi, Ndoye semblait, ainsi, le seul en mesure de porter le danger à l'image d'un premier déboulé à la 10e.

Les Suisses pouvaient toutefois concrétiser leur supériorité grâce à Shaqiri. A l'origine de ce coup franc avec sa percée plein axe, Zeki Amdouni peut revendiquer une part de ce but qui mettait un terme à une longue disette de... 246 minutes pour l'équipe de Suisse.

A la 40e, les Suisses étaient tout près de doubler la mise. Sur une erreur de relance du gardien adverse, Xhaka tentait sa chance de loin pour trouver le poteau gauche de Gavin Bazunu. Cela devait être la dernière action du capitaine, remplacé à la pause par Remo Freuler.

Vincent Sierro peut y croire

Sans son capitaine, la Suisse a trop vite abandonné l'initiative du jeu pour que la performance d'ensemble livrée à Dublin reste dans les mémoires. Brillant en début de rencontre, Sierro n'a, ainsi, pas pu poursuivre dans le même registre. Mais il est indéniable que l'apport du Valaisan pourrait s'avérer précieux dans trois mois en Allemagne.

Deuxième néophyte lancé dans le bain à Dublin, Dereck Kutesa a eu droit à la dernière demi-heure qui a surtout vu la Suisse s'accrocher à ce 0-0. Le Genevois part de plus loin que Sierro, mais rien ne dit qu'il ne pourra pas figurer dans la liste des 23 pour l'Euro si sa fin de saison est flamboyante comme peuvent l'espérer les supporters du Servette FC. (ats/yog)

Des photos vintage de passages piétons en Suisse:
1 / 10
Des photos vintage de passages piétons en Suisse:
«Oups, c'était limite!» - Photo prise en mai 1957 à Zurich, où un homme est presque renversé par une voiture.
source: photopress-archiv / bischof
partager sur Facebookpartager sur X
Ce Brésilien jongle mieux que vous - et il n’a pas de pieds
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«On aurait dit des équipiers»: ces adversaires sont unis pour la vie
Julian Alaphilippe a remporté jeudi la 12e étape du Tour d'Italie. Il doit une partie de son succès à un coureur adverse, Mirco Maestri, qui l'idolâtre et a tout donné pour lui. Le Français n'a pas manqué de le remercier.

Il y avait de l'émotion jeudi sur la ligne d'arrivée du Giro, du côté de Fano dans les Marches. D'abord parce que le double champion du monde, Julian Alaphilippe, a retrouvé le chemin de la victoire, après une longue série de mauvais résultats et des critiques acerbes, venant parfois de son propre manager.

L’article