beau temps
DE | FR
Sport
Football

Coupe de Suisse: pas de finale pour le Servette FC

Deception du defenseur genevois Kevin Mbabu, centre, apres l'elimination lors de la rencontre de la demi-finale de football de Coupe de Suisse entre Servette FC et FC Lugano le mercredi 5 avril 2 ...
Les Servettiens ont perdu chez eux mercredi soir en demi-finale de Coupe de Suisse contre Lugano. Image: KEYSTONE

Pas de finale pour le Servette FC, battu par Lugano

Les hommes d'Alain Geiger se sont inclinés aux tirs au but (2-2; 3-5) à domicile mercredi soir en demi-finale de la Coupe de Suisse.
05.04.2023, 23:0706.04.2023, 01:36
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Servette a raté une belle opportunité de décrocher un premier ticket pour une finale de Coupe de Suisse depuis son dernier sacre en 2001. Les Genevois ont perdu à domicile – devant une affluence décevante de 12'544 spectateurs – aux tirs au but (2-2; 3-5) contre le FC Lugano en demi-finale.

Deception du defenseur genevois Kevin Mbabu, centre, et de ses coequipiers apres l'elimination lors de la rencontre de la demi-finale de football de Coupe de Suisse entre Servette FC et FC Lugano ...
Les mines dépitées des Servettiens après la fin de la séance de tirs au but. Image: KEYSTONE

Ils avaient pourtant ouvert le score par Dereck Kutesa à la 22e minute. Mais les Tessinois ont renversé la vapeur déjà avant la mi-temps, grâce à un doublé d'Ignacio Aliseda (31e et 40e). Sur ces deux occasions, les Grenat ont laissé beaucoup trop d'espace à leurs adversaires, qui ont à chaque fois pu conclure dans les seize mètres.

Servette s'est ensuite montré trop brouillon quand il s'est retrouvé en bonne position (trois grosses chances entre la 66e et la 69e minute) puis incapable d'accélérer le rythme et d'être dangereux dans les vingt dernières minutes. Auparavant, en début de seconde période, Lugano avait eu des opportunités de faire le break et d'enfoncer encore plus les Grenat. On retiendra par exemple l'occasion galvaudée par Renato Steffen à la 47e, dont la reprise en bout de course est allée mourir à côté du but de Jérémy Frick, qui était battu.

Crivelli en sauveur, Mbabu héros malheureux

Après les vingt dernières minutes mornes, on avait de quoi être convaincu que Servette n'y arriverait pas. Mais les nombreux sceptiques ont eu tort: sur la dernière offensive, au bout des arrêts de jeu, Miroslav Stevanovic a parfaitement servi Enzo Crivelli – dont l'entrée à la 78e a fait beaucoup de bien à Servette – dans les seize mètres, laissé libre de marquage et dont la frappe puissante est allée se loger dans la lucarne luganaise.

Joie de l'attaquant genevois Enzo Crivelli apres le but du 2:2 lors de la rencontre de la demi-finale de football de Coupe de Suisse entre Servette FC et FC Lugano le mercredi 5 avril 2023 Stade  ...
Enzo Crivelli a égalisé à la 96e pour Servette.Image: KEYSTONE

En prolongations, ce sont les hommes d'Alain Geiger qui ont été les plus entreprenants et les plus dangereux. En vain. Ils regretteront longtemps l'énorme occasion de Patrick Pflücke à la 103e. Seul devant le but après avoir suivi un rebond accordé par le gardien luganais Sebastian Osigwe, l'Allemand a vu son tir contré à bout portant par le portier tessinois, qui a eu un incroyable réflexe.

Dans la séance de tirs au but, Kevin Mbabu est le seul à avoir échoué. Le latéral servettien, qui s'est élancé en quatrième, a tiré à côté. Le capitaine tessinois, Jonathan Sabbatini, n'a pas raté la balle de match juste derrière.

C'est donc le FC Lugano qui affrontera Young Boys – vainqueur de Bâle mardi soir 4-2 dans l'autre demi-finale – en finale le 4 juin.

Des mèmes pour parler de la réforme des retraites en France
1 / 15
Des mèmes pour parler de la réforme des retraites en France
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
Trois footballeurs romands font le buzz sur TikTok
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un ancien champion romand craint que l'on tue son sport
Ex-recordman de Suisse de saut en longueur, Julien Fivaz estime que le changement de règle envisagé par World Athletics menace tout l'intérêt de sa discipline. Interview.

On a appris cette semaine que la Fédération d'athlétisme envisageait de supprimer la «planche d'appel» dans les épreuves de saut en longueur. Jusqu'ici, les athlètes prennent leur élan puis doivent sauter juste avant une bande blanche fixée au sol. S'ils dépassent cette limite, on dit qu'ils ont «mordu» et leur tentative est invalidée. Or le directeur de World Athletics a émis l'idée de supprimer cette frontière pour la remplacer par une «zone d'appel», c'est-à-dire un espace clairement défini à l'intérieur duquel les sauteurs pourront prendre leur envol. «Nous mesurerons depuis l'endroit où l'athlète décolle jusqu'à l'endroit où il atterrit dans le bac à sable. Cela donnera plus de suspense à la compétition», assure Jon Ridgeon, le directeur général de World Athletics.

L’article