Sport
Football

City-YB: Camara demande son maillot à Haaland et ça fait jaser

Young Boys player Mohamed Ali Camara, left, and Manchester City's Erling Haaland leave the pitch during halftime, after Haaland gave Camara his shirt, during the Champions League group stage matc ...
Le capitaine d'YB Mohamed Ali Camara (à gauche) a demandé son maillot à Erling Haaland à la mi-temps du match contre Manchester City. Image: KEYSTONE

Ce geste d'un joueur d'YB face à City a choqué

Mohamed Ali Camara a créé un (bad) buzz après avoir demandé son maillot à la star Erling Haaland à la mi-temps du match de Ligue des champions entre Manchester City et Young Boys mardi. L'ex-pro Sébastien Barberis s'indigne des critiques contre le défenseur bernois.
08.11.2023, 12:0108.11.2023, 13:23
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Au lendemain de la défaite de Young Boys sur la pelouse de Manchester City (3-0), une scène fait beaucoup parler dans les médias et sur les réseaux. Elle a eu lieu à la mi-temps, quand les Mancuniens menaient déjà 2-0.

Juste avant de rentrer dans le tunnel des vestiaires, le capitaine bernois Mohamed Ali Camara s'approche de l'attaquant-star de City Erling Haaland pour lui demander son maillot. Le Norvégien accepte, enlève sa tunique et la donne à Camara, sans quémander celle du Bernois en retour. La non-réciprocité est l'une des deux raisons qui rendent cette scène particulière. L'autre est son timing: généralement, l'échange de maillots entre deux adversaires se fait après le coup de sifflet final.

La scène en vidéo 📺

Vidéo: twitter

C'est ce moment inhabituel qui offusque certains journalistes et internautes. Pour eux, Camara s'est rabaissé devant Erling Haaland. Demander le maillot de son adversaire en plein match équivaudrait à accorder trop de respect à celui-ci et perdre ainsi le duel psychologique. D'autant plus que le défenseur bernois était au marquage direct de l'avant-centre au catogan blond. Selon le Daily Mail, Haaland, lui aussi étonné, a même sermonné Camara en lui disant: «Tu ne peux pas faire ça».

Le regretté Trifon Ivanov aurait été surpris en voyant le comportement de Camara. On peut facilement l'imaginer en se fiant à l'anecdote que le légendaire défenseur bulgare, passé par Xamax en 94-95 et décédé en 2016, racontait à So Foot. Elle a eu lieu avant une rencontre de Ligue des champions de son équipe, le Rapid Vienne, contre Manchester United à Old Trafford en 1996:

«Dans les vestiaires, avant le match, l’entraîneur nous a dit ce qu’il avait à nous dire, puis nous avions une heure ou deux avant le coup d'envoi. J’ai fait un tour et quand je suis revenu, il n’y avait plus que deux joueurs dans les vestiaires. Moi et un joueur autrichien. Je lui ai demandé "où sont les autres?" Il m’a répondu: "Ils sont au fan shop!" Tout le monde est revenu avec des sacs remplis de maillots et de souvenirs à offrir. Là, je leur ai dit: "Les gars, c’est bien d’acheter des maillots, mais là on doit jouer ce match comme si c’était la guerre. Attendez la fin du match pour aller vous acheter des maillots. Là c’est comme si vous aviez déjà perdu le match. Comme si vous aviez abandonné".»
Trifon Ivanov à So Foot

Une réaction «humaine» et une cave aux trésors

Sébastien Barberis a lui aussi joué à Old Trafford contre Manchester United dans la peau de l'outsider. C'était en 2003, avec le FC Bâle, également en Ligue des champions. Le natif de Sion n'est pas allé faire un tour au fan shop des Red Devils avant le match, mais il ne comprend pas les critiques contre Mohamed Ali Camara:

«C'est un grand professionnel, qui a toujours été exemplaire. Il sait faire la part des choses. Demander son maillot à Haaland n'a pas eu d'influence sur sa manière de jouer»
Sébastien Barberis, ancien joueur du FC Bâle
epa10963490 Erling Haaland (R) of Manchester City and Mohamed Ali Camara of Young Boys in action during the UEFA Champions League Group G match between Manchester City and Young Boys Bern, in Manchest ...
Mohamed Ali Camara au duel avec Erling Haaland, mardi soir en Ligue des champions. Image: keystone

C'est d'ailleurs aussi l'avis du coach d'YB Raphaël Wicky, qui a été interrogé à ce sujet après la partie. Sébastien Barberis va même plus loin:

«J'hallucine de voir qu'on reproche ça à Camara, ça me fait même souci»

L'ex-pro persiste: le capitaine bernois a eu une attitude «totalement normale et humaine». «Il faut laisser aux footballeurs leurs émotions et leur spontanéité», tranche-t-il, en rappelant que le football est avant tout un jeu. Pour Sébastien Barberis, les maillots de la Juventus, Liverpool et Manchester United, tous collectés après des matchs de Ligue des champions et affichés dans sa cave, sont de «magnifiques souvenirs». «Contre Manchester United, j'étais collé à Ryan Giggs les cinq dernières minutes du match pour avoir son maillot», rembobine-t-il avec le sourire au téléphone.

A gauche Sebastien Barberis du FC Bale aux prises avec a terre a droite Sebastien Zambaz de Xamax, lors de la rencontre entre Neuchatel Xamax et le FC Bale, au stade de la maladiere de Neuchatel, ce m ...
Sébastien Barberis (gauche) avec le FC Bâle contre Neuchâtel Xamax en 2004. Image: KEYSTONE

En fait, la seule chose qui le dérange dans l'«affaire Camara», c'est la non-réciprocité d'Haaland. «L'échange de maillot, c'est avant tout une marque de respect envers l'adversaire», argumente le Valaisan.

«Je me souviens d'un match de Coupe de Suisse avec le FC Bâle à Alle, dans le Jura. Un joueur m'avait demandé mon maillot, et je lui avais aussi réclamé le sien. Le statut ou la célébrité ne doit jouer aucun rôle. Du coup, dans ma cave, le maillot du FC Alle côtoie ceux de Liverpool et de la Juventus.»
Sébastien Barberis

Si des amateurs affrontent un jour YB en Coupe de Suisse, ils auront peut-être eux aussi le privilège d'avoir leur maillot accroché à côté de celui d'Haaland chez Mohamed Ali Camara.

Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
1 / 10
Voici à quoi pourrait ressembler la Suisse en 2085
partager sur Facebookpartager sur X
Andri Ragettli n'a pas besoin de skis pour faire des cascades
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Le clip d'intro de l’Euro met à l’honneur un footballeur suisse
Une animation colorée et stylisée, un air entraînant et des actions légendaires, dont celle d'un joueur de la Nati: voici l'introduction officielle de l'Euro 2024.

Vous ne passerez bientôt plus à côté. Il accompagnera ces prochaines semaines les contenus de l'UEFA et lancera les diffusions télé. En bon fan de football, vous ne vous lasserez pas du clip d'introduction de l'Euro 2024.

L’article