Sport
Football

L'Arabie saoudite veut organiser la Coupe du monde 2030

Le prince héritier Mohammed ben Salmane et les dirigeants de l'Arabie saoudite espèrent organiser le Mondial de football en 2030.
Le prince héritier Mohammed ben Salmane et les dirigeants de l'Arabie saoudite espèrent organiser le Mondial de football en 2030.image: keystone/shutterstock

Les Saoudiens veulent le Mondial 2030 et savent ce qu'ils doivent faire

Après le Qatar en 2022, la Coupe du monde 2030 pourrait bien être organisée par l'Arabie saoudite. Sa candidature a le soutien de Gianni Infantino et de Lionel Messi, même si un criminel de guerre est à la tête du pays.
12.12.2022, 06:3712.12.2022, 08:58
Raphael Gutzwiller / ch media
Plus de «Sport»

La sélection saoudienne est déjà de retour à la maison. Mais avant ça, elle a créé la plus grande surprise de ce Mondial 2022: battre l'Argentine 2-1. Un exploit historique. A tel point que le prince héritier, Mohammed ben Salmane, a décrété un jour férié et a offert une Rolls-Royce à chaque joueur. L'Arabie saoudite a certes été éliminée dès la phase de poules, mais elle a montré que, contrairement au Qatar, elle était compétitive lors d'une Coupe du monde.

>>> Suivez en direct l'évolution de la Coupe du monde 2022

Dans huit ans déjà, une nouvelle édition devrait se dérouler dans le désert. L'Arabie saoudite veut organiser, dans une candidature commune avec l'Égypte et la Grèce, le Mondial 2030. Et il devrait à nouveau avoir lieu en hiver. En tant que leader de cette candidature, les Saoudiens seraient prêts à soutenir des projets d'infrastructure chez ses compères. L'Egypte, et surtout la Grèce, servent avant tout d'arguments.

epa10339641 A Saudi fan gestures ahead of the FIFA World Cup 2022 group C soccer match between Saudi Arabia and Mexico at Lusail Stadium in Lusail, Qatar, 30 November 2022. EPA/Neil Hall
Ce fan saoudien pourra-t-il vivre la Coupe du monde à domicile en 2030?image: keystone

En effet, il n'y a aucune raison pour que la Coupe du monde revienne déjà dans la péninsule arabique après le tournoi de 2026 en Amérique du Nord. Mais un récit presque romantique est en train de naître: le premier Mondial sur trois continents doit réunir l'Europe, l'Asie et l'Afrique. C'est une argumentation que la Fifa aime et souhaite propager.

Exécutions, guerre et photo polémique

La situation des droits de l'Homme en Arabie saoudite est encore bien pire qu'au Qatar. Selon Amnesty International, les femmes sont systématiquement discriminées, la torture est pratiquée dans les prisons, les personnes qui travaillent dans le journalisme ou qui s'engagent pour les droits de l'Homme sont persécutées, la discrimination religieuse existe et les exécutions sont nombreuses.

En un seul jour, en mars de cette année, le royaume a exécuté 81 personnes. Enfin, le Yémen est en proie depuis sept ans à une guerre déclenchée par l'Arabie saoudite. Selon les estimations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), cette guerre a causé la mort de près de 250 000 personnes. De plus, des millions de Yéménites sont toujours confrontés à la plus grande crise humanitaire du monde, plus de la moitié de la population souffrant de graves pénuries alimentaires.

Mais dans le football, de tels sujets sont volontiers occultés. Notamment à la Fifa. L'actuel président Gianni Infantino s'est volontiers laissé photographier avec le prince héritier, tant lors de la Coupe du monde 2018 que lors du tournoi actuel au Qatar. Il y a cette fameuse photo du match d'ouverture en Russie il y a quatre ans: ben Salmane à gauche, le président russe Vladimir Poutine à droite et Infantino au milieu. Pour Infantino, se trouver à côté de deux hommes qui ont déjà déclenché des guerres à ce moment-là et qui sont responsables de nombreuses morts ne semble pas être un problème.

Mandatory Credit: Photo by Kieran Mcmanus/BPI/Shutterstock 9715928du Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman with Gianni Infantino and Russian President Vladimir Putin Russia v Saudi Arabia, Group A, 2 ...
Gianni Infantino, entre ben Salmane (à gauche) et Vladimir Poutine lors du Mondial 2018 en Russie.image: imago images/Shutterstock

Aujourd'hui encore, Infantino veille à ne pas brusquer ses partenaires. Il n'a jamais mentionné la guerre d'agression russe en Ukraine, mais s'est prononcé pour un cessez-le-feu pendant la Coupe du monde lors du sommet du G20. Le président de la Fifa entretient également de bonnes relations avec l'Arabie saoudite et le prince héritier. Selon certaines rumeurs, il verrait son avenir professionnel dans le monde arabe s'il devait quitter son poste en 2027. Le Valaisan habiterait déjà depuis un certain temps au Qatar, mais il continue de payer ses impôts en Suisse. Il pourrait alors transférer son domicile en Arabie saoudite. Il apparaît même brièvement dans une vidéo publicitaire pour ce pays.

Messi, Ronaldo et Newcastle United

Lionel Messi fait lui aussi de la publicité pour l'Arabie saoudite. Le septuple Ballon d'or s'est fait engager à grands frais. Ainsi, il fait de la promo sur son compte Instagram avec une photo romantique et le hashtag «VisitSaudi» incitant à visiter le pays au bord de la mer Rouge. Petite anecdote: l'Argentine, pays d'origine de Messi, prévoit aussi de se porter candidate à l'organisation de la Coupe du monde 2030, avec le Paraguay, l'Uruguay et le Chili.

Argentina's Lionel Messi,left, and Saudi Arabia's Salem Al-Dawsari, fight for the ball during the World Cup group C soccer match between Argentina and Saudi Arabia at the Lusail Stadium in L ...
Lionel Messi fait de la pub pour l'Arabie saoudite, contre qui il a perdu à la Coupe du monde 2022.image: keystone

Outre Messi, les Saoudiens souhaiteraient désormais faire appel à son éternel rival, Cristiano Ronaldo. Le Portugais aurait reçu une offre du club saoudien d'Al-Nassr. La star y percevrait environ 200 millions d'euros en deux ans et demi. Au cas où Ronaldo préférerait continuer à jouer en Europe, l'Arabie saoudite dispose d'une garantie: Newcastle United, qui regorge d'argent saoudien, serait également intéressé à enrôler l'ex-joueur de Manchester United.

Les Saoudiens ne se sont pas seulement inspirés du Qatar en matière de marketing (David Beckham est l'un des ambassadeurs du Mondial 2022). Tout comme le petit émirat, l'Arabie saoudite s'implique dans le foot européen de clubs. Alors que «Qatar Sports Investments» a transformé depuis 2011 le Paris Saint-Germain en le faisant passer d'un club de milieu de tableau en France à un mastodonte mondial, un consortium mené par le fonds souverain saoudien «Public Investment Fund» a repris Newcastle United en novembre 2021.

Liverpool's Fabinho, right, challenges Newcastle's Fabian Schar during the English Premier League soccer match between Liverpool and Newcastle at Anfield stadium in Liverpool, England, Satur ...
Newcastle United, le club du Suisse Fabian Schär, appartient à l'Arabie saoudite et est le plus riche du monde. Image: keystone

Le club de Premier League est ainsi devenu d'un seul coup le club le plus riche du monde. A l'époque, Newcastle était dernier du classement de Premier League, mais désormais l'équipe de l'international suisse Fabian Schär occupe la troisième place. C'est réaliste que les Magpies puissent aussi devenir un club de top niveau en Europe. Avec ou sans Ronaldo.

Comme le Qatar, l'Arabie saoudite a recours au sportwashing pour polir son image. Dans la région du Golfe, on assiste à une véritable compétition pour les manifestations sportives les plus prestigieuses. L'Arabie saoudite accueille depuis peu des courses de Formule 1 ou des exhibitions de tennis bien dotées. Elle finance aussi un nouveau circuit de golf. Et maintenant, comme au Qatar, la Coupe du monde de football, plus grand événement sportif planétaire, devrait suivre.

epa10316471 Pedro Miguel of Qatar (R) in action against Pervis Estupinan of Ecuador during the FIFA World Cup 2022 group A Opening Match between Qatar and Ecuador at Al Bayt Stadium in Al Khor, Qatar, ...
Au Qatar, l'Arabie saoudite a fait bien mieux que son voisin et hôte du tournoi (en grenat), également concurrent géopolitique, qui a été ridiculisé lors de ses trois matchs de poule.Image: keystone

D'ici 2030, la sélection saoudienne a le temps de se préparer pour réussir à passer la phase de groupes. Elle ferait mieux que cette année et, surtout, que son voisin qatari, piteusement éliminé après trois matchs où il a été d'une faiblesse criarde.

Les sélectionneurs à la Coupe du monde 2022
1 / 34
Les sélectionneurs à la Coupe du monde 2022
Félix Sánchez Bas - Qatar
source: keystone / petr david josek
partager sur Facebookpartager sur X
Un Anglais fait une découverte au Qatar qui a de quoi intriguer
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Cinq choses à savoir sur la nouvelle attraction du foot mondial
Tout le monde ne parle que d'Ademola Lookman depuis qu'il a claqué un superbe triplé en finale de la Ligue Europa, mercredi lors de la victoire de l'Atalanta Bergame contre le Bayer Leverkusen (3-0). Présentation.

Ademola Lookman est devenu mercredi le premier footballeur à inscrire un triplé en finale de Coupe d'Europe depuis un certain Jupp Heynckes il y a presque 50 ans.

L’article