Sport
Football

Nati: Fassnacht paie-t-il son mariage de juin 2023?

Après six ans à YB, Christian Fassnacht joue aujourd’hui à Norwich (2e division anglaise).
Après six ans à YB, Christian Fassnacht joue aujourd’hui à Norwich (2e division anglaise).image: www.imago-images.de

Murat Yakin fait-il payer son mariage à ce joueur?

Christian Fassnacht a renoncé à une sélection avec la Nati pour se marier. Depuis, le sélectionneur Murat Yakin ne le convoque plus. Cette situation est-elle réversible? Le nouveau joueur de Norwich veut tout faire pour porter à nouveau le maillot de l’équipe nationale et mettre un terme à cette «punition».
03.10.2023, 06:0703.10.2023, 15:25
etienne wuillemin / ch média
Plus de «Sport»

Les couples mariés paient davantage d’impôts. De quoi susciter la rogne de nombreux ménages suisses. Pour Christian Fassnacht, la décision d’unir son destin à sa dulcinée s’est également accompagnée d’une mauvaise nouvelle. Un peu plus inattendue, celle-là.

L’international suisse de bientôt 30 ans s’est marié au mois de juin avec sa fiancée de longue date Jennifer Degen. La cérémonie s’est déroulée quelques jours avant la fin de la saison et juste avant les matchs de l’équipe nationale en Andorre et contre la Roumanie. Fassnacht a donc renoncé à sa convocation avec la Nati pour pouvoir se consacrer au plus beau jour de sa vie. Il en a d’ailleurs informé le sélectionneur national Murat Yakin dès que possible.

Déjà deux buts en Angleterre

Le mariage n’est pas le seul changement récent dans la vie de Fassnacht. Après six ans à YB, il s’est envolé pour l’Angleterre pour porter le maillot de Norwich. Pas forcément l’adresse qui fait le plus rêver. Ni même un club de Premier League. Mais Norwich – actuel 7e de deuxième division – vient d’être relégué et peut légitimement viser la promotion cette saison. Ce qui reste un défi intéressant pour un footballeur suisse.

Les débuts de Fassnacht sont prometteurs. Il s’est tout de suite fait sa place dans le onze de base du coach David Wagner, qu’il avait déjà connu à YB. Deux premiers buts ont suivi. La pause internationale de septembre s’est pourtant accompagnée d’une surprise: aucune trace de Fassnacht. Paie-t-il ses priorités du mois de juin?

Christian Fassnacht et sa femme Jennifer se sont mariés en juin.
Christian Fassnacht et sa femme Jennifer se sont mariés en juin.image: instagram

Dans une interview réalisée par CH Media, le groupe auquel appartient watson, Fassnacht avoue ne pas avoir tout compris: «J’ai reçu quelques réactions du genre: "C’est fini pour toi avec la Nati? Tu es conscient de ce que tu fais?"» Sa réponse:

«Je comprends que certaines personnes se soient posé cette question. Oui, je suis parfaitement conscient de mes choix. Pour la première et unique fois en presque 30 ans, j’ai fait passer ma vie privée avant le football – pour une raison légitime. Un mariage, ça se prépare. Compte tenu de ma situation avec la Nati – parfois sélectionné, parfois de piquet –, l’incertitude n’était pas envisageable. Je l’ai expliqué très tôt à Murat Yakin. Je trouve donc que j’ai agi de manière tout sauf insolente.»
Christian Fassnacht

Quant à son mariage au Tessin, dans l’intimité restreinte de sa famille et de ses amis, il le décrit comme «encore plus beau que ce dont nous avions rêvé».

Du muscle plutôt que des plongeons

En Angleterre, Fassnacht a d’abord vécu à l’hôtel, puis dans un appartement. Il a désormais trouvé une maison dans laquelle il emménagera ce mois-ci. «Disons que les dernières semaines ont été un joyeux chaos positif.» Il est encore loin d’avoir trouvé sa routine.

«Mais c’est exactement ce que je cherchais en quittant YB. Sortir de ma zone de confort, être mis au défi. En ce moment, je fais face à de nouveaux défis tous les jours»
Christian Fassnacht

Appartement, meubles, assurances, transferts bancaires: tout doit être réglé.

Les charmes discrets de la rivière Wensum, à Norwich.
Les charmes discrets de la rivière Wensum, à Norwich.image: shutterstock

Norwich se trouve dans l’est de l’Angleterre, «une ambiance à la Harry Potter», sourit Fassnacht. «La ville est petite, mais agréable, avec beaucoup de châteaux et d’églises.» Il suffit de quelques minutes en voiture pour trouver de la nature à foison. «Et Londres n’est pas loin, le trajet en train dure un peu moins de deux heures.»

Quand il a rejoint le «Championship», la deuxième division anglaise, Fassnacht savait qu’il devrait faire face à des réactions étonnées et qu’il faudrait s’expliquer. «Mais on m’a finalement plutôt bien compris. Je crois que beaucoup de gens sont conscients de ce qu’est le football en Angleterre.»

C’est surtout l’intensité des matchs dès les premières semaines de la saison qui l’a impressionnée.

«C’est la folie. En tant que joueur, tu n’as aucune seconde de répit. Et surtout, les arbitres laissent tout aller. On peut vraiment se battre dans les duels. Tout le monde y va. Parfois, c’est un peu sale, mais comme les deux joueurs ont le droit, ça fonctionne. Je trouve ça bien, c’est un football qui ne triche pas.»
Christian Fassnacht

Ce qui amène Fassnacht à la conclusion suivante: «Les footballeurs ne sont pas aussi fragiles qu’on le dit. Mais pour ça, il faut aussi des arbitres qui sifflent en conséquence.»

Un souvenir pour l’éternité

Revenons à la Nati. Murat Yakin donnera vendredi sa liste pour les matchs en Israël (12 octobre) et contre la Biélorussie (15 octobre). Le nom de Fassnacht y figurera-t-il? «Je suis parfaitement serein. Ici, je fais de mon mieux. Si cela convient à Muri, tant mieux. Je suis conscient que la Suisse compte de nombreux jeunes joueurs de qualité. Mais je suis loin d’avoir renoncé. Il se passera encore beaucoup de choses d’ici l’Euro.»

Fassnacht a joué un rôle majeur dans le succès historique lors du huitième de finale contre la France à l’Euro 2021.
Fassnacht a joué un rôle majeur dans le succès historique lors du huitième de finale contre la France à l’Euro 2021. image: imago/panoramic

L’Euro? De quoi raviver les souvenirs du 28 juin 2021, que personne ne peut enlever à Fassnacht. Ce jour-là, la Suisse a battu la France au terme d’un huitième de finale qui fait désormais partie de la légende du foot suisse. Entré en jeu alors que le score était de 1-3, Fassnacht a été à l’origine des deux buts qui ont permis à la Nati d’égaliser. La suite, on la connaît.

Adaptation en français: Stéphane Combe

Les images spectaculaires du télescope James Webb
1 / 22
Les images spectaculaires du télescope James Webb
La nébuleuse de la Lyre prise en photo par le télescope James Webb.
source: esa/webb
partager sur Facebookpartager sur X
Une IA imagine si Harry Potter avait été Japonais
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce Lausannois a créé un buzz mondial
La vidéo d'un homme mûr glissant avec une rare élégance sur le bitume d'Ouchy a été likée par un demi-million d'internautes sur Instagram. La gloire est à lui.

Ceux qui se baladent chaque dimanche à Ouchy, au sud de Lausanne, ont sans doute déjà croisé ce patineur hors-pair, glissant sur l'asphalte avec la grâce d'une ballerine russe et la technique de Stéphane Lambiel. Vêtu d'une chemise claire et d'un pantalon léger, muni de deux écouteurs qui semblent donner vie à chacun de ses mouvements, l'homme habite un espace qui n'appartient qu'à lui dans le quartier le plus peuplé de Lausanne chaque week-end.

L’article