DE | FR

Douze clubs européens officialisent une «Super Ligue», l'UEFA furieuse

L'UEFA exclura les clubs qui participeront à une «Superligue» privée», a réaffirmé dimanche l'instance dirigeante du football européen. Elle a réagi à la création de ce lucratif tournoi fermé, rival de la Ligue des champions, qui vient d’être officialisé dimanche soir, et dont la réforme doit être actée lundi.
18.04.2021, 21:0519.04.2021, 01:35
Team watson
Team watson
Suivez-moi

La guerre est déclarée entre certains clubs et l'UEFA, qui a réagi officiellement à la création d'une «Superligue» fermée par plusieurs clubs anglais, espagnols et italiens allant jusqu'à la menace, et fermement.

«Comme annoncé précédemment par la FIFA (...), les clubs concernés se verront interdire la participation dans toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leurs équipes nationales»

Comme c'était pressenti depuis les révélations du New York Times, le projet de création d'une Superligue européenne a bien été officialisé par ses douze membres fondateurs tard dimanche soir. Vouée à supplanter la Ligue des champions, cette compétition pourrait débuter dès 2022.

Déjà brandie en janvier par l'UEFA et la FIFA face à une rumeur similaire, la menace d'une exclusion des clubs dissidents serait lourde de conséquences, puisqu'elle aboutirait à priver les joueurs concernés de toute carrière en sélection, alors même que les formations pressenties pour une «Superligue» regorgent d'internationaux. Reste à voir si cette ligue est conforme au droit européen de la concurrence.

Le regain de tension intervient alors que l'UEFA réunit lundi son Comité exécutif (9 h 00) pour entériner une réforme de sa Ligue des champions, censée couper l'herbe sous le pied des partisans d'une Superligue privée.

Qui sont les clubs dissidents?

Selon le New York Times, le Real Madrid et le FC Barcelone en Espagne, Manchester United, Manchester City, Liverpool et Chelsea en Angleterre, la Juventus et l'AC Milan en Italie sont concernés par le projet de ligue privée, et au moins douze équipes au total ont «signé pour être membres fondateurs ou ont exprimé leur intérêt».

L'UEFA a d'ailleurs remercié les clubs d'autres pays, «en particulier les clubs français et allemands, qui ont refusé de s'engager sur cette voie». On parle bien évidemment ici principalement du PSG et du Bayern Munich, qui se sont rangés pour le moment du côté de l'UEFA. Mais pour combien de temps ?

L'UEFA termine son communiqué en affirmant qu'elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour lutter contre ce projet et incite tous les amateurs de football à en faire de même. Magnifique ambiance...

La controverse 🤔

«Football is based on open competitions and sporting merit; it cannot be any other way.»
«Le football est basé sur des compétitions ouvertes et sur le mérite sportif; il ne peut en être autrement.» Ce passage du communiqué de l'UEFA suscite le débat. En effet, à la veille de l'annonce officielle de la réforme de la Ligue des champions qui risque de fermer encore un peu plus la compétition et de la rendre accessible uniquement à une poignée de clubs, cette affirmation de l'UEFA peut paraître hypocrite.

Petit rappel : la possible et probable réforme de la Ligue des champions

L'UEFA souhaite passer de 32 à 36 clubs avec uniquement un mini-championnat et une centaine de matchs supplémentaires. Exit la phase de poule, chaque équipe jouera dix matches contre dix adversaires différents, un mini-championnat synonyme d'exposition médiatique accrue et donc de droits TV gonflés, avant de basculer dans la phase à élimination directe (huitièmes de finale). Ça commence à devenir compliqué, non?
Vous en pensez quoi, vous, de cette Superligue ?

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Relégué, Bordeaux a vécu une soirée horrible à cause de ses ultras
Gaz lacrymogènes, lance à eau, banderoles insultantes, papier toilette: le dernier match de la saison à domicile des Girondins – à 99,9% relégués – a été a l'image de leur saison. Chaotique. Les fautifs? Certains fans, furax contre leur équipe.

Vladimir Petkovic doit être très heureux d'avoir échappé à ça. Samedi soir, les Girondins de Bordeaux – coachés par l'ex-sélectionneur de la Nati jusqu'en février – ont vécu l'une des pires soirées de leur longue existence.

L’article