Sport
Hockey sur glace

National League: voici les nouveaux étrangers des clubs romands

Andreas Borgman (Fribourg), Lawrence Pilut (Lausanne) et Sakari Manninen (GE Servette), de gauche à droite, sont tous des nouveaux venus en National League.
Andreas Borgman (Fribourg), Lawrence Pilut (Lausanne) et Sakari Manninen (GE Servette), de gauche à droite, sont tous des nouveaux venus en National League. image: keystone/x/shutterstock

Stars ou découvertes, voici tous les étrangers du hockey romand

Sept nouveaux joueurs étrangers font leur apparition en National League dans les clubs romands cette saison. Nous vous les présentons tous.
16.09.2023, 16:1716.09.2023, 17:40
Adrian Bürgler
Adrian Bürgler
Adrian Bürgler
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Ajoie

Ajoie a pour l'essentiel engagé des joueurs qui étaient devenus indésirables chez leurs concurrents. Le défenseur Éric Gélinas débarque en provenance de Berne où il n'a joué que 15 matchs, sans jamais montrer ses qualités offensives. L'attaquant Daniel Audette arrive de Lausanne où il n'a marqué qu'un demi-point par match en moyenne. Il n'y a donc pas de mercenaire étranger qui découvre notre championnat, cette saison au HCA.

Les étrangers du HC Ajoie: TJ Brennan (défenseur), Éric Gélinas (défenseur, nouveau), Guillaume Asselin (attaquant), Daniel Audette (attaquant, nouveau), Philip-Michaël Devos (attaquant), Frédérik Gauthier (attaquant), Jonathan Hazen (attaquant).

Bienne

Bienne compte déjà huit étrangers sous contrat. D'une part, parce que le défenseur Viktor Lööv sera absent pendant une longue période. Ensuite parce que les Seelandais disposent d'une solide alternative au gardien Harri Säteri avec Joren van Pottelberghe. Si le Finlandais ne prend pas place dans les buts, Bienne peut envoyer six étrangers sur la glace – du moins dès qu'Aleksi Heponiemi sera remis de sa blessure au ligament médial. Voici les deux nouveaux importés.

➡️ Ville Pokka 🇫🇮 (défenseur, 29 ans)

Ville Pokka est appelé à remplacer Viktor Lööv. Les recruteurs ont fait du bon travail, car sur le papier, le Finlandais ressemble assez au Suédois: c'est un solide défenseur «two ways». Pas un fer-de-lance offensif, mais pas non plus un boulet dans la zone adverse. Pokka est un défenseur qui excelle dans les passes intelligentes, à la fois dans la construction et en avantage numérique. Le joueur de 29 ans est généralement tout aussi convaincant dans sa propre zone, mais il peut commettre des erreurs si on le met sous une pression constante.

Ville Pokka en action.Vidéo: YouTube/hockeyfightsplus

➡️ Aleksi Heponiemi 🇫🇮 (centre, 24 ans)

Il a été repêché au deuxième tour de la draft 2017. C'est donc un joli coup pour Bienne. Si Aleksi Heponiemi n'a pas percé en NHL, c'est principalement en raison de ses déficits physiques (178 cm/70 kg). Mais le Finlandais possède une vitesse, une technique et une vision du jeu de classe mondiale.

Le style de la National League semble parfaitement adapté à Heponiemi: intensité, rapidité et sens de l'improvisation.

Le Finlandais était déjà capable de se présenter régulièrement seul face au but adverse en AHL, et cela risque également d'être le cas en Suisse. Son tir n'est pas non plus négligeable. Bien sûr, Heponiemi n'est pas parfait: en raison de sa taille, l’attaquant n’est pas du genre à rechercher le duel. Il a aussi ses défauts défensivement. Autre problème, et pas des moindres: il sera absent plusieurs mois en raison d'une blessure aux ligaments.

Les étrangers du HC Bienne: Harri Säteri (gardien), Viktor Lööv (défenseur), Ville Pokka (défenseur, nouveau), Alexander Yakovenko (défenseur), Aleksi Heponiemi (attaquant, nouveau), Jesper Olofsson (attaquant), Toni Rajala (attaquant), Jere Sallinen (attaquant).

Genève-Servette

Le champion a dû remplacer deux grands noms: le ministre de la Défense Henrik Tömmernes et l'attaquant vedette Linus Omark.

➡️ Theodor Lennström 🇸🇪 (défenseur, 28 ans)

Faire oublier Henrik Tömmernes à Genève est une tâche quasiment impossible. Le défenseur suédois dirigeait la défense grenat depuis plus de six ans. Il fut plus récemment le héros et le capitaine de la conquête du titre. Mais si quelqu’un a le profil pour remplacer Tömmernes, c’est bien son compatriote Theodor Lennström.

Theodor Lennström en action.Vidéo: YouTube/Färjestad BK Highlights

Le Suédois de 29 ans est un défenseur offensif de premier ordre, un patineur exceptionnel qui survole la glace. Lennström peut récupérer la rondelle dans sa propre zone et la porter au-delà de la ligne bleue adverse, comme le faisait souvent Tömmernes. Il peut orchestrer un avantage numérique et même marquer grâce à son tir. Récemment, le Suédois a amélioré son jeu de position défensif.

Une première saison dans un nouvel environnement peut toujours s'avérer difficile, mais Lennström devrait atteindre une moyenne de plus d'un demi-point par match.

➡️ Sakari Manninen 🇫🇮 (centre, 31 ans)

Sakari Manninen a tenté sa chance en Amérique du Nord où il a passé toute la saison dernière dans l'équipe ferme de Las Vegas, les Henderson Silver Knights. C'est un attaquant plutôt petit et mince (172 cm/81 kg), mais qui compense par sa rapidité.

Le Finlandais est agile, complet techniquement, et son tir est extrêmement dangereux. Ce n'est pas un monstre dans les duels, mais il n'est pas obligé de l'être à Genève-Servette. Et les supporters genevois peuvent se réjouir: l'alchimie avec Sami Vatanen, Valtteri Filppula et Teemu Hartikainen semble déjà acquise puisque tous les quatre évoluent ensemble en équipe nationale.

Les étrangers du GSHC: Theodor Lennström (défenseur, nouveau), Sami Vatanen (défenseur), Valtteri Filppula (attaquant), Teemu Hartikainen (attaquant), Sakari Manninen (attaquant, nouveau), Daniel Winnik (attaquant).

Fribourg-Gottéron

Ces dernières années, Gottéron a toujours connu un grand va-et-vient en été. Cette saison, les Dragons misent davantage sur la continuité concernant leurs étrangers. Seul un défenseur a été enrôlé hors du pays.

➡️ Andreas Borgman 🇸🇪 (défenseur, 28 ans)

Il remplace le Finlandais Juuso Vainio, qui était certes solide défensivement, mais inexistant offensivement. Andreas Borgman est d'un autre calibre: le Suédois est aussi considéré comme solide défensivement, mais avec des atouts offensifs. Il n'est pas géant (183 cm), mais il est musclé et lourd (91 kg). C'est donc difficile de le battre dans les duels pour le puck.

Andreas Borgman en action.Vidéo: YouTube/Champions Hockey League

Borgman devrait donc être utilisé souvent et longtemps par le coach Christian Dubé, même en infériorité numérique. Offensivement, le joueur de 28 ans apporte sa contribution quand il le peut. Il n'est pas un meneur de jeu hors pair, mais il a un tir violent et dangereux qui lui permet de marquer des buts de temps en temps.

Les étrangers de Fribourg-Gottéron: Andreas Borgman (défenseur, nouveau), Ryan Gunderson (défenseur), Jacob de la Rose (attaquant), Chris DiDomenico (attaquant, nouveau), Marcus Sörensen (attaquant), Lucas Wallmark (attaquant, nouveau).

Lausanne HC

Le LHC a recruté deux néophytes en National League ainsi que Christian Djoos en provenance de Zoug. Il a déjà sept étrangers sous contrat, mais avec la blessure de l'Autrichien Michael Raffl, il est bien possible que les Vaudois s'activent à nouveau sur le marché des transferts.

➡️ Lawrence Pilut 🇸🇪 (défenseur, 27 ans)

Le défenseur suédois a tenté sa chance à deux reprises en NHL, mais il n'a pas réussi à s'y imposer. Non par manque de talent, car Lawrence Pilut est un bon défenseur offensif, doublé d'un bon patineur doté d'une grande intelligence de jeu. Mais pour pouvoir exploiter ses qualités en NHL, il a manqué de temps de glace et d'opportunités en power-play.

Le nouveau joueur Lawrence Pilut photographie lors d'un entrainement avant la conference de presse d'avant-saison du club de hockey sur glace de National League Lausanne Hockey Club, LHC, ce ...
Lawrence Pilut, nouveau défenseur du Lausanne HC.Image: KEYSTONE

Il les obtiendra certainement à Lausanne, mais la concurrence n'est pas mince avec Christian Djoos, Lukas Frick et Joël Genazzi.

➡️ Antti Suomela 🇫🇮 (centre, 29 ans)

La saison dernière, le Finlandais était l'un des meilleurs hockeyeurs d'Europe. A Oskarshamn, en Suède, il a inscrit 72 points en 54 matchs, dont un nombre incroyable de 39 buts.

Pour vous faire une idée: le très talentueux Antti Suomela est une version un peu plus âgée et plus grande de Denis Malgin.

Le centre combine brillamment vitesse et technique, tout en étant fiable défensivement. Il marque ses buts grâce à son tir du poignet extrêmement précis. Le Finlandais est capable de battre les gardiens même dans des situations apparemment sans danger et avec des angles improbables.

Antti Suomela en action. Vidéo: YouTube/IK Oskarshamn

Antti Suomela a aussi la faculté de se créer beaucoup d'espace entre les défenseurs adverses dans le jeu sans puck. Il voit la glace ouverte comme peu d'autres joueurs de National League, que ce soit pour ses propres appels de puck ou ses passes pour ses coéquipiers. Mais pourra-t-il exploiter pleinement son potentiel à Lausanne? Par le passé, les Vaudois ont recruté de nombreux hockeyeurs prometteurs qui ont ensuite déçu. Pour le spectacle général de la ligue, il faut espérer qu'il en sera autrement avec Suomela.

Les étrangers: Christian Djoos (défenseur, nouveau), Lawrence Pilut (défenseur, nouveau), Robin Kovacs (attaquant), Michael Raffl (attaquant), Miikka Salomäki (attaquant), Jiri Sekac (attaquant), Antti Suomela (attaquant, nouveau).

Adaptation en français: Christian Despont / Yoann Graber

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Il défile à la Fashion Week avec un sac poubelle
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Niederreiter met en garde contre une menace qui pèse sur la Suisse
Malgré sa 2e place au Mondial, le hockey helvétique a encore beaucoup de travail. Niederreiter prévient: «Les jeunes talents, ceux qui doivent pousser derrière nous, manquent».

Vous avez subi dimanche une défaite amère en finale du Mondial contre la Tchéquie (0-2). Comment vous sentez-vous aujourd'hui? Avez-vous déjà pu faire le point sur la situation ou est-ce encore trop tôt?
Nino Niederreiter: C'est difficile de décrire ce qu'on ressent, car nous avons une nouvelle fois manqué l'or. Ca fait encore très mal.

L’article