Sport
Hockey sur glace

National League: une finale Genève-Servette - HC Bienne

Geneve-Servette's forward Linus Omark #67 celebrates his goal with his teammates after scoring the 1:0, during the Fifth leg of the National League Swiss Championship semifinal playoff game betwe ...
Les hockeyeurs de Genève-Servette remportent leur demi-finale contre Zoug 4-1 et défieront le HC Bienne en finale. Image: KEYSTONE

Genève-Servette rejoint Bienne en finale des play-offs!

Les Aigles ont battu Zoug 3-2 samedi soir aux Vernets. Ils remportent cette demi-finale 4-1 et défieront les Biennois en finale dès vendredi.
09.04.2023, 00:1409.04.2023, 11:39
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Genève-Servette l’a fait! Les Aigles ont sorti le champion en titre en demi-finale des play-offs, en remportant la série 4-1. Ils l’ont conclue samedi soir aux Vernets, grâce à un ultime succès 3-2.

C’est une victoire logique pour les Grenats, qui se sont créé davantage d’occasions et qui ont, dans l’ensemble, dominé le jeu. Ce sont eux qui ont ouvert le score à la 23e minute grâce à un tir extrêmement précis de Linus Omark, parfaitement décalé par Henrik Tömmernes, qui a trouvé le petit filet de Leonardo Genoni. De quoi enfin lancer un match qui tardait à enthousiasmer les spectateurs, la faute à un jeu cadenassé et à l’incapacité des deux formations d’être vraiment dangereuses dans le premier tiers.

Geneve-Servette's defender Marco Maurer, left, vies for the puck with Zug's forward Jan Kovar, right, during the Fifth leg of the National League Swiss Championship semifinal playoff game be ...
Marco Maurer (à gauche) et ses coéquipiers ont parfaitement tenu Jan Kovar et les Zougois dans le troisième tiers.Image: KEYSTONE

Juste après son ouverture du score, Genève-Servette a connu une excellente période de cinq minutes. Les Genevois auraient pu (dû) faire le break, eux qui monopolisaient le puck dans la zone zougoise et qui se sont créé quelques grosses occasions. Mais ce sont leurs adversaires qui ont réussi à égaliser contre le cours du jeu. Fabrice Herzog concluait de très belle manière un contre zougois (29e). Après un caviar de Brian O'Neill, l'attaquant international suisse couchait grâce à sa feinte Robert Mayer, le portier des Aigles, et terminait le travail du revers de la crosse.

Les hockeyeurs de Suisse centrale cueillaient de nouveau à froid Genève juste avant la fin du deuxième tiers-temps. Rémi Vogel lançait un puck en apparence anodin sur Robert Mayer, mais le gardien genevois laissait passer la rondelle entre ses jambes. Sa seule erreur d'un match dans lequel il a été très solide.

Un air de déjà vu et un box-play payant

Mais, comme chaque fois chez eux dans cette série, les protégés de Jan Cadieux ont passé l'épaule et ont fini par s'imposer. C'est d'abord Sami Vatanen qui a égalisé en power-play d'un tir puissant (41e). Le but de la libération est venu de la crosse de Josh Jooris (52e), qui s'est présenté – après un relais chirurgical avec Omark – seul devant Genoni et qui a pu tromper celui-ci avec un petit puck levé.

Les Aigles ont ensuite tenu jusqu'à la fin. Ils ont parfaitement contenu les tentatives d'assauts zougoises lors de l'ultime infériorité numérique en se montrant très agressifs sur le porteur du puck.

C'est cet état d'esprit qui permettra peut-être à Genève-Serette de devenir champion de Suisse pour la première fois de son histoire. Dès vendredi prochain (20 heures aux Vernets), ils affronteront Bienne dans une finale 100% romande, avec l'avantage de la glace.

Les réactions 🎙️💬

Simon Le Coultre, défenseur de Genève-Servette

Les sentiments

«Je ressens de la fierté. C’est tout le travail depuis une année, dès le début de la préparation estivale, qui porte ses fruits. Mais ce n’est pas fini, il faut rester concentré sur notre objectif»

La clé de la victoire

«Le premier tiers était serré. On ouvre le score et après ils marquent deux buts un peu chanceux. On a eu ensuite de grosses occasions sans réussir à la mettre au fond. On n’avait peut-être pas assez faim à ce moment. En troisième période, le power-play a fait le travail. Ensuite, on a pris le dessus en mettant beaucoup du rythme»
Geneve-Servette's defender Simon Le Coultre greets the fans after defeating the team Lugano, during the fifth leg of the National League Swiss Championship quarter final playoff game between Gene ...
Simon Le CoultreImage: KEYSTONE

Jan Cadieux, coach de Genève-Servette

Sur le match

«On a été confiant tout au long du match, on n’a jamais paniqué, même quand on n'a pas réussi à concrétiser nos chances de mener 2-0. Désormais, on veut écrire l’histoire et laisser un héritage pour les personnes qui viendront au club après nous. C’est l’objectif ultime. J’ai perdu trois finales à Genève. On va tout faire pour que celle-ci soit la bonne!»

Sur ses premiers play-offs et sa première finale comme coach

«Pour un jeune entraîneur, c’est un apprentissage. Je suis un élève du hockey. Tout est nouveau pour moi. De l’énergie, j’en ai encore assez. J’aurai suffisamment de vacances après pour me reposer. Je suis heureux quand je passe la porte de cette patinoire, c'est mon domicile. Je me sens même mieux ici qu’à la maison. Ma femme le sait, et elle en rigole (rires)»
Zug's Head coach Dan Tangnes, left, shakes hand with Geneve-Servette's Head coach Jan Cadieux, right, after the Fifth leg of the National League Swiss Championship semifinal playoff game bet ...
Jan Cadieux (à droite) et Dan Tangnes, coach de Zoug, en vrais gentlemen à la fin du match samedi. Image: KEYSTONE
Les Beckham, en couple depuis des siècles
1 / 9
Les Beckham, en couple depuis des siècles
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
Trois footballeurs romands font le buzz sur TikTok
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La Suisse se rendra à l'Euro sans beaucoup de certitudes
Peu dangereuse offensivement et malmenée par l'Autriche, ce samedi en match amical (1-1), la Nati aura du boulot d'ici le week-end prochain et son premier match de l'Euro contre la Hongrie.

Pour la dernière rencontre de préparation de la Suisse avant l'Euro en Allemagne (14 juin-14 juillet), Murat Yakin avait décidé d'aligner l'équipe qui devrait débuter le tournoi.

L’article