Sport
Humeur

Mbappé s'offre un super kiff à New York: et le bilan carbone?

Kylian Mbappé assistant au match de baskets entre les Nets et les Spurs le 2 janvier à New York.
Kylian Mbappé assistant au match de baskets entre les Nets et les Spurs le 2 janvier à New York.image: capture d'écran
Humeur

Mbappé pète des bulles de champagne à New York: et ton bilan carbone, Kyky?

Tranquille, la star française Mbappé s'est envolée pour New York où elle a assisté à un match de NBA, sa compétition préférée après le foot. Ce n'est pas comme cette élue écolo qui a cru devoir se justifier pour s'être rendue, elle aussi, dans la Grande Pomme, pour Noël, en avion.
03.01.2023, 20:3104.01.2023, 06:57
Plus de «Sport»

Il aurait pu regarder le match sur la chaîne 331 de son home cinéma, il a pris l’avion pour aller le voir en vrai. En ce début d’année, le bilan carbone, c’est d’abord celui des coupes de champagne. Quatrième personnalité préférée des Français, Kilian Mbappé pète des bulles de Dom Pérignon. Lundi, au lendemain de la défaite du PSG à Lens, mais cinq jours après la victoire des Parisiens face à Strasbourg, le prince du Parc s’est envolé pour New York avec son bon copain de club Achraf Hakimi.

Le 2, ils ont assisté à la partie de NBA opposant les Brooklyn Nets aux San Antonio Spurs (139-103). Le vice-champion du monde (la défaite lui va comme un gant, sans malice) a reçu l’ovation du public américain lorsque son visage de star est apparu sur l’écran géant du Barclays Center.

Shooté à l’état de grâce, le natif de Bondy (un nom plein d’allant) est aux anges sur son nuage gonflé à l'hélium. Lui qui avait ri de bon cœur à la blague de son entraîneur proposant que le PSG se déplace en char à voile pour aller jouer à Nantes, ne s’est bien sûr pas justifié de son kiff, rapport aux émissions carbone du saut à New York.

Rien à voir avec l’esprit de pénitence de cette élue écologiste de Paris, au nom prédestiné: Emmanuelle Pierre-Marie. Devançant le scandale, elle a avoué sa faute, à demi-pardonnable, devait-elle penser. Oui, elle a passé Noël en famille, en compagnie de ses petits-enfants, à New York. Elle a tout dit sur Twitter:

C’était donc, pour elle, une première fois. Les mauvais coucheurs ont cherché à la mettre en difficultés face à ses supposées contradictions. A l’inverse, les gens normaux, surtout ceux ne partageant pas ses idées politiques, se sont empressés de lui pardonner, et pas qu’à moitié, son Noël familial dans la Grande Pomme. Mais enfin, Madame, pourquoi vous faire tout ce mauvais sang pour un voyage en avion, comme vous avez eu raison d’écouter votre cœur, y sont-ils allés de leur petite revanche bienveillante.

Fou rire

On en serait resté là, c’est-à-dire nulle part précisément dans le gazoduc des fêtes, si un certain Maxime Crosnier, directeur de cabinet d’une adjointe à la Mairie de Paris, encarté chez les Verts, n’avait jugé utile de voler au secours d'Emmanuelle Pierre-Marie, l’assurant de son «plein soutien», cette assistance portée de loin aux personnes en danger. Montant sur ses grands chevaux, il a élaboré un grand concept, de ceux qui remplissent le vide: il a parlé d’«utilité sociale différentielle d’un vol». Fou rire général. Il voulait dire que lorsqu'on est grand-mère, on a bien le droit de prendre l’avion pour aller voir les siens qui vivent au bout du monde.

Nul doute que Kyky avait jugé de la plus haute importance l'utilité sociale différentielle du vol qui lui a permis de prendre la mesure de sa popularité lors d'un match de basket à New York et de recevoir un maillot des mains du joueur vedette Kevin Durant. On est très jaloux.

Vous aimez New York? Voici 3 fun facts qui vous auront échappés
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Vous n'imaginez pas tout ce qu'un soigneur d'équipe cycliste doit faire
On a suivi pendant une journée le chef-soigneur de l'équipe Tudor, Paolo Gallivanone, sur le Tour de Suisse. Et autant dire tout de suite que son job requiert de la polyvalence!

Il pleut des cordes lorsque Paolo Gallivanone se met en route en direction du supermarché de Buchs (SG) en ce lundi matin. Cet Italien de 47 ans est le chef-soigneur de l'équipe suisse Tudor Racing. En fait, c'est l'homme à tout faire. Ce jour-là, il fera les courses, cuisinera, conduira, organisera, massera, lavera, nettoiera et rangera. Mais chaque chose en son temps.

L’article