DE | FR

Jérôme Boateng devra payer 1,8 million d'euros pour violences conjugales

Professional footballer and former national player Jerome Boateng, right, stands with his lawyer Kai Walden, left, at the beginning of the trial against him at the District Court in Munich, Germany, Thursday, Sept. 9, 2021. Boateng is being tried on charges of assault. (Peter Kneffel /dpa via AP)

Le footballeur Jérôme Boateng, à droite, a été reconnu coupable de violences conjugales. Image: sda

L'ancien défenseur international allemand et du Bayern Munich, récemment recruté par l'Olympique de Lyon, risquait une peine maximale de cinq ans de prison.



Un tribunal de Munich a condamné le défenseur allemand Jérôme Boateng à 1,8 million d'euros d'amende. Il a été reconnu coupable de violences contre son ex-compagne et mère de ses deux enfants.

Les magistrats l'ont reconnu coupable de coups et blessures après une journée d'audience et lui ont infligé une amende correspondant à trente fois 30 000 euros, soit au total 1,8 million d'euros.

Il encourait une peine de cinq ans de prison

L'ancien défenseur international allemand et du Bayern Munich était passible d'une peine maximale de cinq ans de prison pour ces faits survenus pendant des vacances dans les Caraïbes en juillet 2018.

Sa victime a notamment rapporté que le joueur avait d'abord lancé vers elle une lanterne lors d'une violente dispute. L'ayant manquée, il l'a ensuite visée et touchée avec une boîte isotherme, qui lui a occasionné une blessure au bras droit. «Il m'a enfoncé un œil avec le pouce», a-t-elle ensuite précisé, «il m'a mordu la tête et m'a tiré par terre par les cheveux».

Une dispute en lien avec son transfert au PSG

La scène s'est déroulée lors d'une soirée dans un hôtel de luxe, en juillet 2018, soit juste après la piteuse élimination de l'Allemagne au premier tour du Mondial en Russie:

Recruté par l'Olympique lyonnais pour deux ans

Le trentenaire a fait la une de l'actualité début septembre lorsqu'il a signé pour deux ans avec l'Olympique lyonnais, après une décennie couronnée de multiples titres au Bayern. Il était en fin de contrat avec Munich, où il a notamment remporté deux Ligues des champions et neuf titres de champion d'Allemagne.

Star de la sélection nationale lors du titre mondial au Brésil en 2014, il en a été écarté par l'ancien sélectionneur Joachim Löw début 2019, dans la foulée du désastre en Russie. Dans sa première liste la semaine dernière, le nouveau sélectionneur Hansi Flick n'a pas fait appel à lui.

Sa dernière petite amie retrouvée morte, par suicide

Mais à l'approche du procès, les projecteurs se sont de nouveau braqués sur sa vie privée, qui suscite beaucoup d'échanges et de commentaires – parfois vigoureux – sur les réseaux sociaux, et fait les choux gras de la presse. En début d'année, Boateng a vécu un drame privé lorsque sa dernière petite amie Kasia Lenhardt, qu'il venait de quitter quelques jours plus tôt, a été retrouvée morte dans un appartement de Berlin. La justice a conclu à un suicide.

Boateng était à ce moment-là en déplacement au Qatar avec le Bayern où il disputait le Mondial des clubs. Il était rentré immédiatement en Allemagne. Elle aussi l'avait accusé de l'avoir violentée, avant de se rétracter, selon le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung. (ats/jch)

Pour un peu plus de légèreté: On a dézingué des zombies à Étagnières (VD)

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

People

Le père de Britney met volontairement fin à la tutelle de sa fille

Cette mesure donnait à Jamie Spears le contrôle total sur les finances de la chanteuse américaine, depuis 2008.

Le père de Britney Spears a officiellement demandé mardi à la justice de mettre fin à la tutelle sous laquelle la chanteuse américaine est placée depuis plus de treize ans. La pop star a lancé une offensive judiciaire ultra-médiatisée contre cette mesure.

Jamie Spears avait accepté le mois dernier de renoncer à être le tuteur de Britney Spears. Il avait alors souhaité «travailler avec le tribunal et le nouvel avocat de sa fille pour préparer une transition en douceur vers un nouveau tuteur».

Il …

Lire l’article
Link zum Artikel