DE | FR
Russie, Pologne, partie de dames

Durant la finale, un officiel polonais est venu retirer le drapeau de la Russe Tamara Tansykkuzhina, sextuple championne du monde de la discipline. Une intervention qui a distrait la Russe. Image: Keystone

Une partie de dames avec la Russie vire à l'incident diplomatique

La semaine passée, lors d'une partie de dames entre la Russie et la Pologne, un officiel polonais a déclenché un incident diplomatique en venant retirer le drapeau de l'athlète russe. Tout ça, pour une histoire de dopage. Explications.



Voilà une histoire qui plairait à Hollywood. Une partie de dames entre la Russe Tamara Tansykkuzhina et la Polonaise Natalia Sadowska s'est transformée en incident diplomatique la semaine passée à Varsovie (PL). Alors que les deux femmes s'affrontaient pour le titre de champion du monde, un officiel polonais est venu retirer de la table le drapeau de l'athlète Russe.

En pleine concentration, la joueuse a clairement été perturbée par l'événement. La vidéo ci-dessus montre bien comment la sextuple championne du monde russe finit par relever la tête, interloquée par ce qui est en train de se passer. Une distraction qui n'a pas tardé à remonter au plus au niveau de l'Etat et à être utilisée comme excuse pour justifier la victoire de la joueuse polonaise:

«La défaite de Tamara Tansykkuzhina est largement due à l’incident»

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin

Le président du Comité olympique russe, Stanislav Pozdniakov a surenchéri, qualifiant l'événement de «grossière erreur». Pour calmer la situation, l'homme responsable de cet imbrogilo, Jacek Pawlicki, a rapidement présenté ses excuses publiques. «J’imagine que beaucoup de Russes sont bouleversés, et, pour ça, je suis vraiment désolé», explique-t-il dans The Guardian.

L'officiel n'a pourtant fait que respecter le règlement. En effet, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a interdit aux sportifs russes de concourir sous les couleurs de leur pays jusqu’en décembre 2022, car la Russie n'applique pas les consignes de l'AMA quand elle contrôle ses athlètes. Oui, vous avez bien compris, les joueuses de dames sont soumises au règlement de l'Agence mondiale antidopage...

Beau geste, tout de même, de la Polonaise Natalia Sadowska qui a retiré son drapeau en signe de solidarité avec son adversaire.

Retour de la neige en Suisse ce 2 mai

1 / 17
Retour de la neige en Suisse ce 2 mai
source: sda / urs flueeler
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Royal Marines en Jet Suit à l'abordage

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

L'UE s’inquiète des manœuvres militaires russes près de l'Ukraine

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a promis le «soutien indéfectible» de l'UE à Kiev et exprimé son inquiétude face aux mouvements de troupes russes autour de l'Ukraine.

L'Ukraine a accusé cette semaine la Russie de masser des troupes à ses frontières Nord et Est ainsi que dans la péninsule de Crimée annexée par Moscou en 2014. Le Kremlin n'a pas nié, mais a insisté sur le fait qu'il «ne menaçait personne».

Josep Borrell a déclaré qu'il s'entretiendrait avec le chef de la diplomatie ukrainienne et les ministres des Affaires étrangères des 27 pays de l'UE lors d'une réunion en avril.

L’Allemagne et la France, qui ont un rôle de médiateurs dans les tensions …

Lire l’article
Link zum Artikel