DE | FR
"The Sky is the Limit" pour Kambundji.
"The Sky is the Limit" pour Kambundji. Image: sda

Mujinga Kambundji est championne du monde du 60m!

Fantastique Mujinga Kambundji! La Bernoise a enlevé le titre mondial du 60m aux Championnats du monde en salle de Belgrade. Elle s'est imposée en 6''96.
18.03.2022, 21:3919.03.2022, 13:03

Au couloir numéro 8, Mujinga Kambundji a réussi une course d'anthologie. Prompte sur ses appuis, elle a rapidement fait la différence pour dominer de la tête et des épaules cette finale. Et pour transformer l'essai jusqu'au bout, elle a abaissé de 0''07 le record de Suisse qu'elle détenait conjointement avec Ajla Del Ponte.

Kambundji a devancé de 0''03 l'Américaine Mikia Brisco. Le bronze est revenu à une autre Américaine, Marybeth Sant-Price en 7''04. C'est une deuxième médaille dans des Championnats du monde en salle, pour la Suissesse, quatre ans après sa troisième place en 2018 à Birmingham.

Par ailleurs, Simon Ehammer est bien parti pour cueillir une médaille dans l'heptathlon. L'Appenzellois occupe la deuxième place du classement après quatre disciplines grâce notamment à ses deux records personnels sur le 60 m (6''71) et à la hauteur (2.05 m). (ats/svp)

Un autre sport pour Sergio

1 / 7
Sergio en voyage
source: shutterstock/watson
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et encore un peu de magie, avec l'univers d'Harry Potter en jeu vidéo

Plus d'articles sur le sport

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Robert Lewandowski et le syndrome du plombier polonais
Il voudrait partir. D'autres l'auraient libéré pour services rendus mais le Bayern a décidé de le retenir contre son gré. Et de toute façon, personne n'est prêt à le payer cher. C'est l'histoire d'un Polonais de service.

64 buts en une année, des records séculaires, des triplés légendaires, dix titres de champion d’Allemagne. Et pourtant, rien. Pas de Ballon d'or. Pas de proposition indécente. Pas de photographes qui en font un modèle (papa modèle d'une petite fille adorable, conducteur modèle d'une «Lambo» décapotable) ou qui le reluquent à la plage. Pas de diners en ville ni de campagne publicitaire: loin de tout, si loin. Presque oublié.

L’article