Sport
Tennis

Nadal-Alcaraz sur Netflix, premier pas vers une révolution?

Netflix diffusera son premier match de tennis en direct ce dimanche (21h30), un certain Nadal-Alcaraz à Las Vegas.
Netflix diffusera son premier match de tennis en direct ce dimanche (21h30), un certain Nadal-Alcaraz à Las Vegas. image: keystone/shutterstock

Ce Nadal-Alcaraz dimanche sur Netflix peut révolutionner le sport

Ce dimanche (21h30), Netflix diffuse son premier match de tennis en direct. Un événement entre les deux stars espagnoles que la plateforme a créé de toutes pièces. Le premier pas d'un changement radical dans l'organisation du sport?
02.03.2024, 11:5502.03.2024, 17:51
Suivez-moi
Plus de «Sport»

Netflix innove ce dimanche soir. La célèbre plateforme de streaming diffusera son tout premier match de tennis en direct dès 21h30 (heure suisse). Et l'affiche a de quoi donner envie: Carlos Alcaraz, champion en titre de Wimbledon et actuel numéro 2 mondial, face à Rafael Nadal (qu'on n'a plus besoin de présenter).

Les deux Espagnols en découdront à Las Vegas, dans la Michelob ULTRA Arena, une salle du luxueux complexe Mandalay Bay Resort. Ce match exhibition leur permettra de préparer le tournoi d'Indian Wells qui se disputera, dans la foulée, dans l'Etat voisin de Californie.

L'affiche officielle de l'événement.
L'affiche officielle de l'événement. image: capture d'écran x

C'est tout sauf un hasard de voir Netflix se lancer dans la diffusion d'événements sportifs en direct. Il s'agit d'une nouvelle étape logique pour la plateforme, qui propose des documentaires sur les coulisses du sport depuis plusieurs années. On peut citer les séries sur le tennis (Breakpoint), la Formule 1 (Drive to Survive), le cyclisme (Tour de France: Au cœur du peloton), le golf (Full Swing) ou encore le basketball (The Last Dance, axée sur la carrière de Michael Jordan).

Ce «Netflix Slam», appellation officielle du match Nadal-Alcaraz de dimanche, n'est pas le premier live sportif de la plateforme. En novembre dernier, elle avait diffusé, là aussi après l'avoir créée de toutes pièces, la «Netflix Cup», une compétition de golf réunissant des golfeurs professionnels et des pilotes de F1 appréciant taper dans la balle blanche.

Un mystère et une tendance

Netflix reste mystérieuse sur ses intentions d'acquérir – ou non – les droits d'événements sportifs établis. L'Equipe mentionne des rumeurs concernant l'intérêt de la firme californienne pour la F1 aux Etats-Unis et le circuit masculin ATP de tennis. Mais s'offrir les droits TV de ces compétitions est très coûteux, comme c'est souvent le cas en sport. Or, malgré son porte-monnaie bien rempli, Netflix doit parfois aussi compter ses sous. «Nous ne sommes pas anti-sport, nous sommes pro-profit», avançait en décembre 2023 le boss de la plateforme, Ted Sarandos, pour justifier la faible présence de son entreprise dans la diffusion de sports en direct.

Créer ses propres compétitions, comme «The Netflix Slam» dimanche ou la «Netflix Cup», où il n'y a donc pas besoin de payer des droits de diffusion, pourrait être une alternative.

Verra-t-on un jour la «Coupe du monde Netflix de football» ou le «circuit de tennis Netflix»? L'entreprise américaine ne ferait que suivre la tendance de vouloir privatiser des sports institutionnalisés, le meilleur exemple étant la tentative de la Super League de concurrencer l'UEFA dans les compétitions européennes de football.

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
1 / 22
19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant
source: facebook
partager sur Facebookpartager sur X
Il arrête des dealers déguisés en ours en peluche
Video: watson
Plus d'articles sur le sport
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cette tactique est mal-aimée, mais certains croient encore en elle
Megan Campbell a pilonné la défense anglaise à coup de très longues touches, mardi lors des Eliminatoires de l'Euro 2025. Cette stratégie, souvent détestée, se fait de plus en plus rare sur les terrains. Certains irréductibles continuent de la défendre.

Elles sont devenues une rareté. Logique, le football moderne exige le jeu court. Alors mardi, lorsque nous avons vu Megan Campbell, internationale irlandaise, enchaîner les touches longues en phase offensive contre l'Angleterre, il régnait comme un parfum de nostalgie.

L’article