Suisse
Accident

La moitié des chutes graves touchent les 17-64 ans en Suisse

La moitié des chutes graves touchent les 17-64 ans en Suisse

Quelque 7200 personnes en âge de travailler se blessent lourdement en Suisse chaque année. Plus de 40% des accidents se produisent à domicile.
14.03.2023, 11:43
Plus de «Suisse»

Quelque 125 000 personnes se blessent chaque année en chutant en Suisse. Les accidents graves ne concernent pas uniquement les seniors, la moitié des victimes étant âgées de 17 à 64 ans, selon le Bureau de prévention des accidents (BPA), qui lance une nouvelle campagne.

Plus de 40% des chutes se produisent à domicile, relève le BPA mardi dans un communiqué. Et sur les 14 500 personnes qui se blessent lourdement en tombant chaque année, 7200 sont en âge de travailler, soit entre 17 et 64 ans. Le BPA chiffre les coûts pour cette tranche d'âge à 1,4 milliard de francs. Une partie de ces accidents aboutit même à une invalidité.

Une ambulance roule en urgence avec ses gyrophares enclenches en direction des Hopitaux universitaires de Geneve (HUG), ce jeudi 11 mars 2021 a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
Quelque 125 000 personnes se blessent chaque année en chutant en Suisse.Image: KEYSTONE

Accidents évitables

Beaucoup de ces chutes, de loin le type d'accident le plus fréquent en Suisse, pourraient être évitées en prenant certaines précautions, selon le BPA.

Ainsi, l'organisation de prévention conseille par exemple de sécher immédiatement un sol mouillé ou de ranger des objets qui traînent dans la maison et sont susceptibles de faire trébucher, comme par exemple des baskets dans l'escalier. Et mieux vaut aussi utiliser un escabeau stable au lieu d'un tabouret chancelant.

Toutes ces «sources de faux pas», qualifiées de «malfaiteurs multirécidivistes», seront au centre d'une nouvelle campagne de sensibilisation du BPA. Ce dernier lancera, sur le ton de l'humour, un avis de recherche national «pour lésions corporelles graves», assorti de conseils pour aménager son logement de manière plus sûre. (ats)

Il neige et c'est la gabegie sur les routes vaudoises
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un clan bulgare accusé d'être le «Pablo Escobar de la mendicité»
Un trio bulgare aurait gagné des centaines de milliers de francs avec «ses» mendiants, y compris en Suisse. Un procès retentissant pour trafic d'êtres humains est en cours à Genève.

Un procès pour traite d'êtres humains s'ouvre cette semaine à Genève et fait grand bruit dans toute la Suisse. Un clan familial bulgare est accusé d'avoir recruté dans son pays d'origine des personnes issues de milieux précaires et les avoir fait mendier pour lui à Genève et à Lausanne, entre autres. C'est ce que montrait une enquête de CH Media, le groupe auquel appartient watson.

L’article