Suisse
Agriculture

L'agriculture romande est menacée par le gel

C'est la bataille pour sauver les cultures romandes du froid

La situation est délicate en Valais en raison des nuits froides qui se poursuivent cette semaine et du risque de gel qui en découle. Tous les types de cultures sont concernés.
22.04.2024, 15:20
Plus de «Suisse»

Lundi, Olivier Borgeat, secrétaire général de l'Interprofession des fruits et légumes du Valais (IFELV), était inquiet. Tant les cultures en plaine que sur les coteaux sont sous surveillance que ce soit les fruits, légumes et vignes.

«A ce stade, toute la partie du canton qui compte des cultures fruitières ou maraîchères, soit du Léman jusqu'à Sierre, est touchée par le risque de gel»
Olivier Borgeat

Le moyen de lutte principal est l'aspersion des arbres avec de l'eau tirée de la nappe phréatique. Il s'agit de former une coque de glace autour des bourgeons pour les protéger des températures trop négatives. Sur les coteaux, les arboriculteurs privilégient des bougies qu'ils placent sous les arbres, l'irrigation par aspersion risquant notamment de provoquer des ravinements.

De l'eau est pulvérisée dans un verger de pommiers pour protéger les bourgeons et les fleurs du gel à Saxon, en Valais, le jeudi 8 avril 2021.
De l'eau est pulvérisée dans un verger de pommiers en Valais (archives 2021).Image: KEYSTONE

Craintes pour la vigne et les arbres fruitiers

Du côté de la vigne, les zones à risques sont plus locales, relève Yvan Aymon de l'Interprofession de la vigne et du vin (IVV). Les coteaux sont par ailleurs plus épargnés que la plaine. Mais la durée du refroidissement de la température, soit plus d'une semaine, «est inquiétante. Tant pour le risque de gel que pour la charge de travail supplémentaire engendrée pour lutter contre», ajoute-t-il.

«En raison des prévisions météorologiques, cette surveillance va se poursuivre toute la semaine au moins», précise Olivier Borgeat. Mais la situation ne sera réellement détendue qu'après la mi-mai, une fois les saints de glace passés. «Une évaluation des dégâts est prévue à ce moment-là», relèvent les deux responsables.

Meteonews a annoncé, lundi, que des températures minimales autour de 0° ou légèrement inférieures, ainsi que des gelées au sol, vont se poursuivre les nuits à venir et jusqu'à vendredi. La Suisse romande est un peu plus exposée au gel que l'Est du pays, car les éclaircies nocturnes y sont plus fréquentes, ajoute le service météorologique privé sur son site.

Vidéo: watson

Dans le canton du Jura, la température n'est pas descendue en-dessous de 0 degré la nuit de dimanche à lundi dans les vergers d'Ajoie, épargnant ainsi les damassiniers, a expliqué à Keystone-ATS Alain Perret, arboriculteur à Porrentruy.

Le risque lié au gel est élevé, le damassinier étant le premier des arbres fruitiers à fleurir au début du printemps. En général les fleurs ouvertes gèlent quand la température descend à -0,5 degré.

La Suisse allemande moins touchée

En Suisse orientale, la situation est tendue dans les cultures fruitières et maraîchères, mais aucun dégât dû au gel n'est à déplorer pour le moment, déclare Reto Leumann, du centre agricole d'Arenenberg (TG).

Certaines cultures maraîchères ont été aspergées d'eau et des plastiques ont été posés sur certains cerisiers pour les protéger des basses températures. Là aussi, il est difficile d'estimer l'impact réel de la longue période de froid actuelle sur les rendements. (jah/ats)

Ce chien valaisan fait sensation sur les réseaux
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Une collision interrompt la circulation entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle
Une collision a provoqué l'interruption de la liaison CFF entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle jeudi à 17h. La circulation ferroviaire devrait reprendre vers 19h30.

Le trafic ferroviaire a été interrompu entre La Chaux-de-Fonds et Le Locle, dans le canton de Neuchâtel. Une collision entre un train et un véhicule est à l'origine de la perturbation.

L’article