en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Agriculture

Vaud: le virus ToBRFV fait trembler l'agriculture

Ce virus peut faire perdre 100% de leur récolte aux agriculteurs vaudois

Le «Tomato Brown Rugose Fruit Virus» (ToBRFV) a récemment été détecté dans le canton de Vaud. Une fois que les légumes cultivés sont contaminés par la maladie, les agriculteurs peuvent s'attendre à une perte de rendement jusqu'à 100%.
07.12.2022, 10:1207.12.2022, 11:29

Le virus du fruit rugueux brun de la tomate, appelé aussi «virus de Jordanie», a fait son apparition dans le canton de Vaud, ont indiqué mardi les autorités sanitaires. Inoffensif pour l'homme, il s'attaque notamment aux tomates, poivrons et aubergines. Cette maladie apparue en 2021 en Suisse peut entraîner une perte totale de rendement pour le producteur.

Elle a été mise en évidence début septembre sur Vaud lors d'échantillonnages effectués dans le cadre de la surveillance du territoire par l'Inspectorat phytosanitaire cantonal, précise ce dernier dans un communiqué.

«Les moyens de lutte déployés actuellement contre cette maladie consistent à éliminer les plantes malades et à augmenter les mesures sanitaires sur l'exploitation par une désinfection systématique afin d'éviter toute dissémination.»
Inspectorat phytosanitaire vaudois.communiqué de presse

A la suite d'une infestation par le virus, les fruits développent généralement des taches brunes et ridées, subissent une altération de la coloration (marbrures, zones avec retard de maturation) et ne peuvent plus être commercialisés. Selon les situations, la plante finit par mourir et la perte de rendement peut atteindre 100%, explique l'Inspectorat.

Détecté en 2014 au Proche-Orient

Le Tomato Brown Rugose Fruit Virus (ToBRFV) est une maladie originaire de Jordanie et d'Israël, où elle a été détectée pour la première fois en 2014, d'où sa dénomination de «virus de Jordanie». Des épidémies ont éclaté dans plusieurs zones de production de tomates dans le monde. En Europe, la maladie est apparue pour la première fois en 2018 en Allemagne. Grâce à des mesures de quarantaine et d'éradication, le virus a pu être éliminé.

Depuis janvier 2020, l'agent pathogène est considéré en Suisse comme un organisme de quarantaine potentiel et il est surveillé par les services phytosanitaires cantonaux. Le virus a été détecté pour la première fois en Suisse en 2021 dans le canton de Thurgovie.

Puis, ce virus a été détecté à Zurich en mai 2022

A la suite de la découverte de la maladie sur le territoire vaudois, un groupe de travail piloté par l'Inspectorat phytosanitaire cantonal avec l'Office technique maraîcher (OTM Vaud et Genève), Agroscope à Changins et l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) a été mis sur pied pour gérer ce premier cas, indique-t-on encore.

«Les mesures urgentes ont immédiatement été prises en collaboration avec le producteur concerné. L'objectif est de mettre en œuvre, sur l'exploitation, toutes les actions pour limiter l'expansion du virus et empêcher sa dissémination en vue de son éradication»
Canton de Vaud.communiqué de presse

(ats/mndl)

Voici les solutions de la rédaction pour éviter le gaspillage alimentaire

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une menace terroriste force cette ambassade suisse à fermer ses portes
L'ambassade de Suisse à Ankara et le consulat général à Istanbul ne sont désormais plus ouverts, pour une durée indéterminée. Le DFAE présent sur place suit attentivement la situation.

L'ambassade de Suisse à Ankara et le consulat général à Istanbul sont temporairement fermée au public en raison d'une menace terroriste.

L’article