Suisse
Alain Berset

Alain Berset avance ses pions pour le Conseil de l'Europe

Alain Berset avance ses pions pour le Conseil de l'Europe

Alerte au missile pendant la conférence de presse d'Alain Berset et de Volodymyr Zelensky à Kiev.
Alain Berset a rencontré le président ukrainien Volodomyr Zelensky mardi à Kiev.Keystone
L'ancien chef du Département fédéral de l'Intérieur s'était déjà rendu à Kiev à fin novembre, auprès notamment du président Volodymyr Zelensky, pour l'une de ses dernières sorties en tant que président de la Confédération.
20.02.2024, 18:2020.02.2024, 19:30
Plus de «Suisse»

Alain Berset a effectué une visite surprise mardi à Kiev pour assurer l'Ukraine de son soutien, dans l'optique de sa candidature au poste de secrétaire général du Conseil de l'Europe. L'occasion pour lui de présenter ses intentions.

S'il est élu au poste qu'il convoite en juin prochain, le Fribourgeois «s'efforcera de renforcer le poids politique et la visibilité du Conseil de l'Europe et de maintenir l'Ukraine au centre de l'agenda européen», a écrit sur les réseaux sociaux l'ambassade de Suisse à Kiev.

Son voyage a mis en exergue le rôle du Conseil de l'Europe dans le soutien à l'Ukraine et dans la recherche d'une justice et des responsabilités des parties dans le conflit en cours.

Photographié à sa descente de train, au petit matin, a notamment rencontré l'équipe du bureau du Conseil en Ukraine, dirigée par Maciej Janczak. Des échanges avec des représentants du parlement ukrainien, dont le président Ruslan Stefanchuk, et d'autres parties prenantes dans le pays ont aussi eu lieu:

«Le Conseil de l'Europe est l'une des organisations qui peuvent contribuer à faire en sorte que la gouvernance mondiale soit fondée sur l'Etat de droit et que la Russie soit tenue pour responsable des violations du droit international commises en Ukraine».
Alain Berset

Trois candidats

Et d'ajouter: «j'ai toujours été attaché aux droits de l'homme, à la démocratie et à l'Etat de droit. Lorsque je me suis rendu à Boutcha l'année dernière, j'ai vu de mes propres yeux les atrocités commises par les Russes et j'ai entendu les récits poignants des survivants».

L'ancien chef du Département fédéral de l'Intérieur avait manifesté son intérêt début janvier - avec le soutien de la Confédération - pour le poste de secrétaire général du Conseil de l’Europe, une organisation basée à Strasbourg qui regroupe 46 Etats. Il serait le premier Suisse à occuper cette fonction. Pour l'élection de juin prochain, il aura face à lui le Belge Didier Reynders, actuel commissaire européen à la Justice, et l'ex-ministre estonien de la culture Indrek Saar.

Secrétaire générale depuis 2019 du Conseil de l’Europe, la Croate Marija Pejcinovic Buric n’a pas souhaité se représenter au terme de son mandat, en septembre. (ats/jch)

Coincées dans les glaces, ces orques ont failli mourir
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
10 millions d'habitants en Suisse, vous en pensez quoi?
L'UDC propose de limiter la population résidente permanente de la Suisse. Cette initiative suscite le débat. Et vous, quel est votre avis? Répondez à notre grand sondage représentatif.

La population suisse connaît une croissance démographique constante ces dernières années. Cette évolution, alimentée par l'immigration, suscite des débats politiques vifs. En avril 2023, l'UDC – première force au Parlement –, a déposé une initiative populaire intitulée «Pas de Suisse à 10 millions! (initiative pour la durabilité)». Cette proposition, soumise au vote du peuple, vise à limiter la hausse de la population.

L’article