DE | FR

Le vin de Champagne ne retrouvera pas ses étiquettes de sitôt

La dénomination «Champagne, appellation Bonvillars d'origine controlée» a été contestée par les producteurs Français de Champagne en 2002.
La dénomination «Champagne, appellation Bonvillars d'origine controlée» a été contestée par les producteurs Français de Champagne en 2002.Image: KEYSTONE
Il y a Champagne en Suisse et Champagne en France. Les deux sont producteurs d'alcool. Et le premier n'a pas le droit de l'indiquer sur ses étiquettes.
17.04.2021, 12:4819.04.2021, 10:17

Le vin blanc confectionné dans la localité vaudoise ne peut toujours pas être vendu comme du vin de Champagne, selon une information de «La Région».

La justice vaudoise a en effet donné raison aux producteurs de champagne de la région française du même nom, qui bataillent depuis plus de vingt ans pour qu’aucun autre vin dans le monde ne puisse mentionner «Champagne» sur ses étiquettes.

Elle a donc donné raison au Comité français interprofessionnel du vin de Champagne, qui avait fait recours, et donné tort au Conseil d’Etat vaudois, qui avait déposé une proposition de nouvelle AOC, muni du libellé «Commune de Champagne». (ats)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Valais: quinzaine alpinistes touchés au Grand Combin - 7 hélicos mobilisés
Une opération de sauvetage est en cours sur le Grand Combin, point culminant entre le val de Bagnes et le val d'Entremont. Plusieurs alpinistes ont été blessés par une importante chute de séracs.

Le sauvetage était toujours en cours peu avant midi vendredi, après une importante chute de séracs au Grand Combin tôt en matinée. Sept hélicoptères des compagnies Air Glaciers, Air Zermatt et de la Rega, en plus des moyens déployés par l’OCVs et la police cantonale sont engagés dans la manoeuvre. D'après les informations, une quinzaine d'alpinistes sont impliqués dans cet accident et certains d'entre eux ont pu être évacués, selon la police cantonale.

L’article