DE | FR
Bugsy, le nouveau flic de la brigade des stups' vaudoise?
Bugsy, le nouveau flic de la brigade des stups' vaudoise?Image: Police vaudoise

La blague récurrente du lapin qui chasse les dealers

Avouons-le, on aurait adoré que ce petit lapin tout chou puisse réellement intégrer la Police vaudoise, comme elle l'a annoncé ce matin sur Twitter. Mais la plaisanterie n'est pas inédite dans les polices du monde entier le 1er avril. La preuve!
01.04.2021, 11:1001.04.2021, 16:30

Oui, c'est assurément le tweet le plus mignon du jour. Bugsy aurait intégré la brigade des stups' de la Police vaudoise pour son ouïe extrêmement fine:

L'ont-ils trouvé sur la colline du Mormont (VD) après l'évacuation de la ZAD et ont-ils décidé de l'engager dans la foulée? Mmmh. C'est évidemment un poisson d'avril. Original? Pas tellement. Depuis quelques années, les polices d'un peu partout sur le globe s'amusent avec l'idée qu'un lapin puisse devenir un collègue comme un autre à l'approche de Pâques. Un fantasme lié au film «Zootopie» de Pixar? Peut-être.

Judy Hopps, la lapine de Pixar

Pour comprendre que le lapin est quasi une obsession dans l'esprit des forces de l'ordre, voici trois exemples de poissons d'avril pêchés sur les réseaux ces dernières années.

La police belge

(fv)

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Ce Belge est champion de cheval de bois et il est en Une de Sports Illustrated🏆

Link zum Artikel

Contre toute attente, Love Hard est un bon film de Noël

Link zum Artikel

Les boulets de la semaine

Link zum Artikel

Les pompiers australiens savent comment nous faire acheter des calendriers

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La police genevoise est (encore) visée par une enquête
Une nouvelle affaire vient troubler la police genevoise. Au cœur de cette enquête du Ministère public: les liens suspects entre plusieurs agents des forces de l'ordre et un garagiste.

Après l'affaire des Pâquis, la police genevoise est visée par une nouvelle enquête de la «police des polices», l'Inspection générale des services, révèle la RTS.

L’article