brouillard
DE | FR
Suisse
Armée

L'armée suisse s'entraîne à défendre le pays des cyberattaques

L'armée suisse s'entraîne à défendre le pays des cyberattaques

La guerre qui oppose l'Ukraine à la Russie a fait ressurgir la question de la cyberdéfense. L'armée suisse s'exerce actuellement en Estonie, aux côtés de 33 autres nations.
20.04.2022, 11:1020.04.2022, 11:45
Plus de «Suisse»

Les spécialistes cyber de l'armée suisse participent actuellement à un exercice international de cyberdéfense, organisé à Tallinn. L'objectif? Repousser ou neutraliser 8000 attaques dans le cadre d'un conflit fictif.

Un scénario de guerre imaginaire

Deux nations imaginaires sont en guerre, selon le scénario imaginé par le Cooperative Cyber Defense Centre of Excellence, qui dirige l'exercice. Les experts suisses, aux côtés de ceux de 33 autres nations divisées en 24 équipes, s'opposent lors de cet exercice. Chaque camp doit protéger les infrastructures informatiques des attaques de l'adversaire.

«L’accent est mis sur l’entraînement des capacités techniques, l’application des processus militaires dans le domaine de la cyberdéfense et le renforcement des compétences», peut-on lire sur le communiqué officiel.

Il s'agit notamment de préserver les réseaux d’approvisionnement en eau et en énergie, le secteur financier et la défense nationale. Des questions de gouvernance et de droit publics doivent aussi être clarifiées, précise mercredi l'armée. Et de saluer la plus-value importante apportée aux spécialistes cyber par l'exercice. (ats/sia)

Voici comment les voleurs des bornes CFF opèrent

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les taux d'intérêt vont baisser: voici qui va en profiter
L'inflation recule partout de manière fulgurante. Et les conséquences sont grandes pour les loyers, les hypothèques et les prix de l'immobilier.

L'inflation est vaincue. Cette conviction s'est imposée à une vitesse fulgurante sur les marchés – et les attentes en matière de taux d'intérêt ont chuté en conséquence. Les marchés s'attendent désormais à ce que les banques centrales baissent à nouveau leurs taux directeurs. Cela aurait des conséquences sur les loyers, les hypothèques et les prix de l'immobilier.

L’article