Suisse
Assurance maladie

Primes maladie 2024: quelques conseils pour changer d'assureur

Primes maladie 2024: quelques conseils pour changer d'assureur

Changer d'assurance maladie permet parfois d'atténuer le choc. Le délai pour le faire est fixé au 30 novembre. Les autorités conseillent d'adresser sa lettre de résiliation en recommandé ou en courrier A Plus.
26.09.2023, 06:40
Plus de «Suisse»

Les autorités vont annoncer ce mardi les primes maladie pour 2024. L'année dernière, près d'un adulte sur sept avait changé d'assurance suite à la hausse des coûts. Qu'il trouve une prime meilleur marché ou qu'il souhaite simplement changer de caisse maladie, tout assuré est en droit de le faire.

Selon les experts, les ménages peuvent atténuer l'augmentation attendue des primes d'assurance maladie. Il serait possible d'économiser «des centaines de francs par mois».

Si les assurés changent par exemple de prestataire d'assurance maladie et choisissent le modèle d'assurance le plus avantageux, ils peuvent amortir quelque peu le «choc», avertit par exemple le service suisse de comparaison en ligne Moneyland.ch.

Délai fixé au 30 novembre

Le délai pour l'annonce du changement auprès de la caisse maladie est fixé au 30 novembre. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP), dans un fascicule, conseille d'effectuer la démarche au plus tard quinze jours avant l'échéance et de s'annoncer dans le même temps auprès de la nouvelle caisse.

L'OFSP recommande d'adresser sa lettre de résiliation en recommandé ou en courrier A Plus (suivi électronique des envois).

Il n'est pas nécessaire d'obtenir une offre de la nouvelle assurance avant de migrer.

L'affiliation à la caisse que l'on quitte ne devient effective qu'au moment où la nouvelle a signifié à l'ancienne que la personne concernée est assurée auprès d'elle sans interruption de sa protection contractuelle.

Une personne assurée ne peut changer de caisse que si elle n'a pas de dettes auprès de celle-ci à la fin de l'année en cours.

En cas de résiliation de l'assurance de base, la caisse maladie n'a pas le droit d'exiger que l'assuré résilie aussi une éventuelle couverture complémentaire qu'il pourrait aussi avoir auprès d'elle.

Pour les complémentaires, les délais de résiliation diffèrent généralement et sont contenus dans les dispositions générales du contrat. (ats)

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Faut-il supprimer les notes en Suisse? «C'est du temps perdu»
Le système de notation anime depuis longtemps les débats en Suisse. Lucerne a remis une pièce dans la machine en annonçant la suppression des évaluations pour la rentrée 2025. Une solution qui est loin de convaincre les spécialistes.

C'est l'éternel débat qui fait rage dans les milieux scolaires et politiques. Faut-il arrêter de noter les élèves en Suisse? La thématique brûlante s'est même étendue jusqu'à Economiesuisse et l'Union patronale. Les deux entités de droite se sont pour la première fois exprimées par le biais d'un rapport publié en février de cette année, explorant l'idée d'une refonte du système actuel.

L’article