Suisse
Assurance maladie

Primes d'assurance-maladie 2024: tout savoir sur la hausse

Le ministre de la Santé Alain Berset a annoncé les primes maladie pour la dernière fois.
Le ministre de la Santé Alain Berset a annoncé les primes maladie pour la dernière fois.Image: KEYSTONE

Tout savoir sur la hausse des primes maladie en 2024

Le ministre de la Santé Alain Berset a annoncé une très forte hausse des primes maladie en Suisse pour l'année prochaine. Le point en graphiques.
28.09.2023, 13:3128.09.2023, 13:42
Suivez-moi
Plus de «Suisse»

Toutes les prévisions tablaient sur une forte hausse des primes maladie pour 2024, mais l'augmentation annoncée mardi par le conseiller fédéral Alain Berset va bien au-delà des estimations les plus pessimistes. La prime moyenne mensuelle atteindra 359,50 francs à l'échelle nationale, marquant ainsi une hausse de 8,7%.

Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette hausse.

La situation par canton

Tous les cantons ne sont pas à égalité, les coûts varient en effet largement en fonction de la région. Les Genevois sont le plus mal lotis: dans le canton du bout du lac, la prime moyenne atteindra 545,7 francs en 2024: c'est près de 130 francs de plus qu'en 2023. Bâle-Ville et le Tessin complètent le podium, avec des valeurs dépassant les 500 francs.​

Les autres cantons romands affichent tous des valeurs supérieures à la moyenne nationale. Neuchâtel se classe notamment quatrième (498 francs), Vaud cinquième (482,4 francs).

A l'autre bout du classement on retrouve Appenzell Rhodes-Intérieures, où la prime s'élèvera a 295,6 francs par mois: c'est 250 francs de mois par rapport à Genève. Plusieurs cantons de Suisse centrale affichent également des valeurs modérées.

Les cantons où l'on va payer les primes les plus élevées ne sont pas forcément ceux affichant la hausse la plus marquée. Zoug, le Tessin, Vaud et Appenzell Rhodes-Extérieures ont enregistré une hausse supérieure à 10% par rapport à 2023.

La 3e hausse la plus élevée

L'augmentation annoncée ce mardi est la 3e hausse la plus élevée jamais enregistrée depuis l'introduction de la Loi sur l'assurance maladie (LAMal) en 1996. En 2002 et 2003 seulement, la hausse avait été plus importante.

Rappelons-nous que l'an dernier, la hausse moyenne, toutes tranches d'âge confondues, était de 6,6%

Ces dernières 20 années, la tendance a presque toujours été à la hausse. Depuis 1996, les primes ont diminué en deux occasions seulement.

Des primes qui ne cessent de grimper

La prime moyenne pour l'année prochaine sera donc la plus élevée jamais enregistrée. Elle succède à une autre valeur record: cette année, la prime moyenne se situe à 334,70 francs, contre 315,3 en 2022.

Il s'agit d'une tendance de long cours. En 1996, un citoyen suisse payait en moyenne 128,2 francs par mois. Cette année, il en paye 334,70. Il s'agit d'une hausse de 180%.

230 cétacés s'échouent sur une plage en Australie
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
«J'aurais tellement voulu être papa»
De nombreux hommes souffrent lorsque leur rêve de paternité ne se réalise pas. Bien souvent, ils n'en parlent à personne. Pourtant, l'absence d'enfant peut changer un homme.

Tiziano a toujours voulu avoir des enfants. De préférence, deux. Fonder une famille faisait partie de son plan de vie. Sa femme et lui se marient un an après leur rencontre. Il a alors 39 ans et elle 32. Le rêve d'une famille semble à portée de main. Pour Tiziano, mettre au monde des enfants avec son épouse relève tout simplement du destin. Il connaît bien la Genèse:

L’article