DE | FR
Les Suisses n'ont pas laissé la pandémie perturber leur envie d'enfants.
Les Suisses n'ont pas laissé la pandémie perturber leur envie d'enfants.image: shutterstock

En Suisse allemande les maternités sont pleines, pourtant ce n'est pas un baby-boom

En 2021, un nombre anormalement élevé de bébés est né dans différents hôpitaux. Une conséquence des confinements dus au Covid? Pas si sûr. Une autre explication semble justifier le phénomène.
23.12.2021, 10:5523.12.2021, 15:16
Niklaus Salzmann / ch media

A l'approche de l'anniversaire de la naissance du petit Jésus ce 25 décembre, divers hôpitaux annoncent, de leur côté, une explosion de naissances dans les régions suisses. Depuis le 1er décembre 2021, Grabs, dans le canton de Saint-Gall, a en effet déjà enregistré mille naissances. C'est plus que l'année précédente.

A l'hôpital cantonal de Saint-Gall, le nombre de bébés nés au cours des onze premiers mois de l'année est égal à celui de toute l'année 2020. L'hôpital cantonal des Grisons fait également état d'une augmentation. En Argovie, les hôpitaux d'Aarau, de Baden et de Muri prévoient des records, à Berne l'Hôpital de l'Île et l'Hôpital de Thoune, et l'Hôpital universitaire de Bâle comptera également plus de naissances que l'année précédente.

Rapprochements épineux

L'explication? «Le Covid», pense-t-on un peu partout. Et on peut le comprendre: les confinements induits par la pandémie et l'instauration du télétravail et de la réduction des loisirs ont formé de nouvelles habitudes chez les jeunes couples. Ces derniers se sont retrouvés davantage à la maison et ont eu plus de temps pour se concentrer sur leur couple et – pourquoi pas – fonder une famille. Mais est-ce vraiment ce qu'il s'est passé?

Faire de tels rapprochements avec le Covid se révèle plutôt épineux. Alors qu'un baby-boom était attendu neuf mois après le confinement partiel en mars et avril 2020, les chiffres ont en fait étonné. En décembre 2020, il n'y avait à peine qu'1% de naissances en plus par rapport à l'année précédente.

L'idée d'une augmentation des rapports sexuels durant la période de semi-enfermement relève sans doute autant au domaine des légendes que de la prétendue vague de naissances après une panne de courant à New York; laquelle circule depuis 1965.

Moins de bébés en Espagne

Le lien entre le Covid et le baby-boom actuel dans les hôpitaux suisses reste ainsi hypothétique. Ailleurs, on observe même l'effet inverse. Dans des pays comme l'Italie, l'Espagne, la Hongrie et le Portugal, mais aussi aux Etats-Unis, le taux de natalité a effectivement baissé, comme l'a montré une étude.

Dans les pays nordiques et en Allemagne, il est en revanche resté stable. Cette conséquence étant préférablement liée à des inquiétudes économiques. Les personnes qui craignent de se retrouver au chômage en temps de crise ont effectivement tendance à attendre plus longtemps avant d'avoir des enfants. La peur de complications pendant la grossesse pourrait également avoir eu un effet dissuasif sur certains parents potentiels.

Alors pourquoi cette augmentation dans les hôpitaux suisses? Dans certains cas, l'explication est très simple: des maternités voisines ont tout simplement fermé. La maternité de Münsingen (BE) a, par exemple, cessé ses activités le 31 août. Un mois plus tôt, la division stationnaire de Heiden (AR), à vingt minutes en voiture de Saint-Gall, avait été fermée. La fermeture de la maternité de Walenstadt en février 2020 devrait se répercuter sur Grabs et Coire, et ce, de manière plus importante en 2021 que l'année précédente.

Baby-boom avant la pandémie

Par ailleurs, les chiffres de l'Hôpital universitaire de Bâle sont particulièrement intéressants. Cette année, il y a eu, certes, plus de naissances que l'année précédente, mais les années antérieures étaient plus nombreuses.

L'effet Covid n'est cependant pas totalement à exclure. En Allemagne, il y a eu au moins en mars 2021, neuf mois après la fin du confinement, un peu plus de naissances que d'habitude. (saw/ch media/mndl)

Renardeau, bébé hyène... 25 photos d'animaux rigolos

1 / 28
Renardeau, bébé hyène... 25 photos d'animaux rigolos
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Première dans le monde! Des robots sont capables de faire des bébés

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Cette association dénonce les dangers de la banalisation de la Shoah
La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) veut alerter le public sur la banalisation du génocide des Juifs.

La journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste est en effet la date idéale pour la CICAD de mettre en place un dispositif pour commémorer le génocide. Celui-ci a trois principaux objectifs:

L’article