Suisse
Cantons

Cantons: l'efficacité pourrait faire économiser 13 milliards

Comme chaque année, les cantons romands sont bénéficiaires de la péréquation financière (archives).
Cinq domaines ont été analysés: la formation, la culture, les routes, l'aide sociale, l'ordre et la sécurité publique.Image: sda

Les cantons pourraient économiser jusqu'à 13 milliards

Ce chiffre est le résultat d'un calcul de potentiel d'amélioration en opposant les dépenses et les prestations fournies dans les cantons.
27.03.2023, 06:4227.03.2023, 06:52
Plus de «Suisse»

S'ils étaient pleinement efficients, les cantons suisses pourraient économiser jusqu'à 13 milliards de francs.

Ce constat ressort des recherches de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) de l'Université de Lausanne et du cabinet PwC Suisse, qui publient lundi leur troisième édition du Monitoring de l'efficience des cantons.

Ils l'ont fait pour cinq domaines: la formation, la culture, les routes, l'aide sociale, l'ordre et la sécurité publique. Pour chaque domaine, ils ont établi un classement des cantons, en citant les meilleurs mais pas les moins bons:

«Ce monitoring ne cherche pas à blâmer publiquement mais à donner des pistes d'amélioration. ajoutant que chaque canton est informé confidentiellement de sa position.»
Les co-auteurs de l'étude

Volatilité

Pour la sécurité publique, analysée pour la première fois dans le cadre de ce monitoring, le potentiel d'économies des cantons se monte à 1,9 milliard de francs.

En prenant la moyenne des dix dernières années, le classement est dominé par les cantons latins:

  • Le Tessin (82% d'efficience);
  • Vaud (80%);
  • Neuchâtel (78%);
  • Genève (77%).
«Une grande volatilité règne dans ce domaine. On peut supposer que des aspects tels que les infractions enregistrées par la police évoluent par vagues et que les moyens investis, comme les effectifs policiers, sont à la traîne »
Philipp Roth de PwC

C'est dans la formation que le gain potentiel est le plus important avec 4,6 milliards. L'efficience des cantons atteint 80% en moyenne en 2020, pour une fourchette allant de 90 à 61%:

  • Le canton des Grisons est le plus efficace dans ce domaine (90%);
  • Suivi de Schaffhouse (89%);
  • Glaris (89%);
  • Obwald (88%);
  • Berne (87%).

Les auteurs de l'étude remarquent que l'efficience a globalement peu varié entre 2019 et 2020. Ils jugent cette constance «remarquable» sachant que l'école a été mise sous pression durant la pandémie.

Différences qui perdurent

En matière d'aide sociale, un potentiel d'amélioration de 2.9 milliards a été calculé. La médiane s'établit à 75%:

  • C'est le canton du Tessin qui s'en sort le mieux (93%);
  • Devant le Valais (90%), Uri (88%), Obwald et Fribourg (86% chacun).
«Ces chiffres indiquent que le caractère rural est profitable à l'efficience. Et d'ajouter que les grandes différences ne se réduiront pas de sitôt. Une forte densité de population et une part élevée de résidents étrangers ont une influence négative sur l'efficience dans ce domaine.»

Des différences jugées «majeures» apparaissent également pour la gestion des routes. Les quatre cantons les moins efficients, des cantons de montagne, sont encore descendus dans le classement. Des cantons urbains sont aussi concernés, preuve que la topographie n'explique pas tout.

Par rapport à la précédente étude, Genève (85%) a enregistré «une nette hausse» de son efficience et se place en deuxième position derrière Lucerne (86%). La médiane se fixe à 69%, soit un potentiel d'économies d'environ 2,3 milliards.

Potentiel important

Finalement, pour la culture, les cantons de Soleure et d'Argovie (83% chacun) arrivent en première place, suivis de Thurgovie (82%). La hausse potentielle de l'efficience pour l'ensemble des cantons atteint 1,1 milliard.

Sachant que les cantons peuvent choisir librement l'offre culturelle, il s'ensuit «une latitude et un potentiel de hausse de l'efficience importants», relèvent les responsables de l'étude. (ats/jch)

Chaux-de-fonnier vs Genevoise: qui parle mieux le Suisse?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Susanne Wille à la tête de la SSR : Des défis majeurs à l'horizon
Susanne Wille prend les rênes de la SSR à un moment critique. Alors que l'initiative visant à réduire de moitié la redevance radio-TV sera votée en 2026, d'autres défis attendent le diffuseur public.

De gros dossiers attendent Susanne Wille à la tête de la SSR. La votation sur l'initiative visant à réduire de moitié la redevance radio-TV est attendue pour 2026. Mais d'autres épreuves attendent le diffuseur public. Le point sur les principaux chantiers ouverts:

L’article