Suisse
Catastrophe naturelle

Les tempêtes ont causé assez peu de dommages en 2020

Les tempêtes ont causé assez peu de dommages en 2020

Blick auf das Felssturzgebiet und Einsatzkraefte, aufgenommen am Donnerstag, 11. Februar 2021, in Felsberg. Am Donnerstagmorgen ist es zu einem Felssturz gekommen. Verletzte gab es keine. Ein Haus wur ...
Image: KEYSTONE
Les dommages causés par les tempêtes, tels qu'inondations et laves torrentielles, ont été relativement faibles en 2020. Leurs coûts se sont élevés à 40 millions de francs.
16.06.2021, 11:5116.06.2021, 15:20
Plus de «Suisse»

Sur les 49 années comprises dans la banque de données, 2020 figure parmi les dix ans où les dommages causés par les tempêtes, les inondations, les laves torrentielles, les glissements de terrain et les éboulements sont les plus faibles, a précisé mercredi l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Selon le WSL, deux raisons expliquent ce niveau relativement faible de dommages:

  • Ces derniers ont été moins importants en raison de longues périodes de sécheresse.
  • Les mesures prises contre les dangers naturels ont permis d'éviter ou du moins de limiter les dégâts.

Les inondations, le ruissellement et les coulées de débris ont été à l'origine de 82% des dommages, tandis que les glissements de terrain et les éboulements ont représenté une part relativement faible. La plupart des dégâts sont survenus durant les mois d'été, en raison d'inondations causées par des orages ou des pluies continues, poursuit le rapport.

Lucerne et le Tessin sévèrement touchés

Les régions de Lucerne et du Tessin ont été particulièrement touchées, plus de la moitié des dégâts ayant été enregistrés dans ces deux cantons en l'espace de six jours seulement. (ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Primes maladie: pourquoi la droite veut augmenter les franchises
L'UDC, le PLR et une partie du centre et des Vert'libéraux insistent sur la nécessité d'une plus grande responsabilité individuelle en matière de coûts de la santé et ont déposé des interventions dans ce sens. Concrètement, les assurés devraient participer davantage à leurs propres frais, ce qui devrait les inciter à recourir moins souvent aux prestations.

Les forces bourgeoises présentent désormais, elles aussi, une mesure pour lutter contre la hausse des coûts de la santé. Alors que le PS joue la carte de la caisse unique, les politiciens du PLR et de l'UDC jouent la carte de la responsabilité individuelle.

L’article