DE | FR

Pousser à la vaccination? Les lecteurs de watson sont partagés

Le débat en cours autour du renforcement des mesures incitant à la vaccination divise. Les politiciens, la société et… vous, chers lecteurs!
27.07.2021, 19:0428.07.2021, 08:11
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Vous avez été près de 1000 lecteurs de watson à répondre à nos sondages sur l’extension du certificat sanitaire et les autres mesures envisagées pour pousser à la vaccination en Suisse.

Les résultats? Ils ne sont bien entendu pas représentatifs mais montrent bien que vous êtes divisés sur ces questions, sauf sur l’idée du non-remboursement des frais médicaux liés au Covid pour les non-vaccinés ayant attrapé le virus.

C’est moyennement étonnant quand on sait que la question se politise de plus en plus et qu’elle divise familles et amis… Revenons en détail sur notre sondage:

Etendre le certificat

Sur la question de l’extension du certificat pour inciter à la vaccination, la balance penche légèrement vers un «non». Sur les quelque 1000 personnes ayant participé au sondage, vous être 58% (et des poussières) à crier au scandale. Contre 41% (et des poussières) à considérer cela comme un mal nécessaire.

Pour rappel, des idées entendues ici et là proposent de restreindre l’accès au certificat sanitaire. Par exemple:

  • En le délivrant uniquement aux personnes entièrement vaccinées (voire guéries) et non plus aux personnes testées positives.
  • En exigeant le certificat pour accéder à divers lieux ou activités, comme les restaurants ou autres commerces.

La semaine dernière, nous donnions la parole au libéral-radical valaisan Philippe Nantermod, pour qui ces mesures seront nécessaires si la pression sur les hôpitaux augmente. A l’inverse, l’UDC Albert Rösti estimait qu’il s’agit là d’une trop grande attaque contre les libertés individuelles.

Le levier du certificat pour favoriser la vaccination, une bonne idée?

Tests payants

Et rendre les tests payants? C’est une égalité quasi parfaite qui ressort de notre sondage:

En Suisse, d’aucuns estiment qu’il est temps de faire payer les tests dits «de confort», c’est-à-dire ceux qui sont offerts à l’entrée des boîtes de nuit, par exemple. Avec l’argument que de trop faciliter les tests ne motive pas trop les jeunes à aller se faire vacciner.

«Il est donc injuste que la collectivité supporte le poids financier de ceux qui ont refusé l’effort de solidarité en ne se vaccinant pas», lançait la semaine dernière le PDC genevois Vincent Maitre. A l’inverse, le socialiste Roger Nordmann craignait qu’en réduisant les tests on perde des capacités de traçage et de contrôle de la pandémie.

Rendre les tests payants pour favoriser la vaccination, une bonne idée?

Frais médicaux

Ne plus rembourser les frais médicaux en cas d’infection au Covid pour les non-vaccinés: C’est un «non» clair qui ressort de notre sondage. «L’idée va beaucoup trop loin. La ligne rouge est dépassée», estimez-vous à 81%.

Cette idée a été lancée par le PLR soleurois Kurt Fluri et a déclenché une levée de boucliers. «C’est une idiotie. Ici, c’est une question de dignité humaine», avait réagi Roger Nordmann.

Nous avions quand même trouvé un défenseur de cette idée en la personne de Philippe Nantermod. Pragmatique, l’élu PLR avait défendu la proposition d’un point de vue philosophique, tout en affirmant qu’elle ne pourrait pas être appliquée.

Ne plus rembourser les non-vaccinés malades du Covid, une bonne idée?

Les Jeux olympiques de Tokyo en images

1 / 28
Les Jeux olympiques de Tokyo, en images
source: keystone / keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un ours essaye de prendre le volant

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Energie: les Romands réclament 300 francs à Berne pour passer l'hiver
Cet hiver risque d'être rude. Entre l'inflation et les mesures d'économie d'énergie, la majorité des Suisses sont inquiets pour leur quotidien, mais aussi pour leur argent.

Selon un récent sondage publié par la plateforme hellosafe, plus de 700 personnes ont partagé leurs inquiétudes quant à la question de l'énergie cet hiver. Et selon les chiffres récoltés:

L’article