DE | FR

Pas de nouvelles mesures anti-Covid, mais le Conseil fédéral est prêt à dégainer

Vu la situation sanitaire stable, le gouvernement ne va pas édicter de nouvelles mesures pour lutter contre le Covid. Mais il se tient prêt.



Restaurants, cinémas et musées peuvent souffler... pour l'instant. Après avoir mis en consultation une extension du certificat Covid, le Conseil fédéral a décidé, mercredi, de temporiser son entrée en vigueur. Aucune date n'a encore été fixée, mais les autorités se tiennent prêtes.

Le porte-parole du Conseil fédéral 👇

Pourquoi le Conseil fédéral n'a pas étendu le certificat?

Vu la situation épidémiologique en Suisse, le Conseil fédéral a refusé d'agir dans l'immédiat. Si les hospitalisations, dues au coronavirus, sont élevées, elles n'ont pas fortement augmenté la semaine passée. Le gouvernement se trouve devant deux scénarios:

Le Conseil fédéral pointe également un autre facteur essentiel à sa prise de décision: l’évolution de la vaccination. En effet, ces derniers jours, elle est repartie à la hausse.

Dans quelles conditions le certificat pourrait entrer en force?

L'évolution de la pandémie est donc difficile à prédire, les autorités se tiennent néanmoins prêtes à tout:

«S’il devient néanmoins nécessaire de prendre des mesures pour décharger les hôpitaux, le Conseil fédéral pourra les décréter sans attendre.»

source: admin.ch

Toutefois, avant tout nouveau décret, le gouvernement procédera d'abord à une évaluation globale de la situation, en tenant compte:

Grâce à la consultation réalisée la semaine dernière, il se tient prêt.

Qu'est ce qui pourrait être mis en place en urgence?

Il faut bien comprendre que le Conseil fédéral veut pouvoir réagir rapidement «si une surcharge des hôpitaux devait se profiler», indique-t-il. C'est pourquoi il a envoyé, la semaine passée, en consultation une extension du certificat Covid qui concernait notamment les loisirs d'intérieur:

A noter que certains secteurs et groupes de la population ne seraient de toute façon pas concernés par les mesures:

Qui soutient le Conseil fédéral?

La proposition a été plutôt bien accueillie dans l'ensemble, se réjouit le gouvernement.

Qui ne soutient pas le gouvernement?

Plusieurs voix s'élèvent, cependant, contre de nouvelles mesures qui pourraient être prises par Berne. Parmi les secteurs concernés, on retrouve:

En combien de temps un durcissement des mesures serait-il efficace?

D'après les autorités, deux à trois semaines sont nécessaires pour qu’un éventuel durcissement des mesures déploie ses effets sur le nombre d’hospitalisations. Dans ces conditions, une bonne gestion des capacités hospitalières par les cantons est importante. (jah avec ats)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Natalie Rickli: «Les opposants au vaccin devraient s'abstenir de soins hospitaliers»

La conseillère d’Etat zurichoise en charge de la Santé ne mâche pas ses mots à l'égard des non vaccinés. Selon Natalie Rickli, ils devraient signer une décharge stipulant qu'ils acceptent de ne pas être hospitalisés en cas de contraction de la maladie.

Natalie Rickli, conseillère d’Etat zurichoise, prend à partie les non-vaccinés. «Toute personne qui s'oppose à la vaccination devrait remplir des directives anticipées (red: un document qui fait connaître ses désirs à l'avance en matière de santé) dans lequel elle confirme qu'elle ne veut pas d'hospitalisation et de soins intensifs en cas de maladie liée au Covid», déclare-t-elle au Tagesanzeiger. Ce n'est pas une exigence, «mais je pense que ce serait cohérent».

Pour la membre de l'UDC, la …

Lire l’article
Link zum Artikel