DE | FR

«Le PLR n'est plus libéral»: un anti-mesures Covid quitte son parti

Nicoals Rimoldi, Co-Praesident von Mass Voll von den Freunden der Verfassung, aeussert sich zum Covid 19 Gesetz, am Donnerstag, 15. April 2021, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)

Image: KEYSTONE

Ancien vice-président des Jeunes libéraux-radicaux de Lucerne, Nicolas Rimoldi vient de quitter son parti. La raison? Le soutien du PLR à l'extension du certificat Covid qu'il ne cautionne pas.



Nicolas Rimoldi, l'une des principales figures du front contre les mesures anti-Covid en Suisse alémanique, quitte le PLR. Le Lucernois réagit ainsi au soutien du parti à l'extension du certificat Covid.

«Le PLR n'est plus un parti libéral», dénonce Nicolas Rimoldi mardi sur Twitter. Ce dernier a donc décidé de démissionner du parti et de se retirer de son mandat de délégué du PLR Suisse, annonce-t-il. Agé de 26 ans, le Lucernois a été, dans le passé, vice-président des Jeunes libéraux-radicaux de son canton. (sda/ats)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tests payants, non-vaccinés lâchés: Tout ce qu’a décidé le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a mis en consultation mercredi son plan de match pour la gestion de la suite de la pandémie de coronavirus en Suisse. Tout comprendre en un coup d’oeil, c’est par ici!

Le Conseil fédéral a fait sa rentrée ce mercredi en se réunissant officiellement pour la première fois depuis des semaines. La situation sur le front du coronavirus a été au coeur des discussions dans un contexte sanitaire incertain.

Face à cette situation, le Conseil fédéral a fait le choix de mettre en consultation la suite de la gestion de la crise. Il prendra ensuite sa décision finale le 25 août. Pour tout comprendre en un coup d’oeil, c’est par ici:

Lire l’article
Link zum Artikel