en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Certificat Covid

OFSP: Le point de la situation Covid en 10 punchlines

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Certains des experts de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP), de gauche à droite: Christoph Berger, Rudolf Hauri, Tanja Stadler et Patrick Mathys.
Certains des experts de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP), de gauche à droite: Christoph Berger, Rudolf Hauri, Tanja Stadler et Patrick Mathys.Image: Keystone/shutterstock
Hausse des cas et troisième dose. Voici en substance le contenu du dernier point presse des experts de l'OFSP. Vous l'avez raté? Pas de panique, voici un condensé en dix punchlines.
26.10.2021, 15:4326.10.2021, 16:10

Aperçu de la situation pour commencer

«Nous pouvons difficilement parler d'une diminution des hospitalisations»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'OFSP

Et ça ne va pas s'améliorer

«On peut supposer que les chiffres continueront à augmenter dans les semaines à venir»
Patrick Mathys

Parce que l'on se situe où?

«Actuellement, le nombre de cas double tous les quatorze jours et dans le même temps, le nombre de vaccinations stagne»
Tanja Stadler, présidente de la Task Force Covid-19 de la Confédération

Quelle solution?

«Si vous ne voulez plus de mesures et si vous ne voulez pas de restrictions dans le système de santé, alors vous devez travailler pour augmenter le taux de vaccination»
Tanja Stadler

D'ailleurs, à propos du vaccin...

«Le moment est bien choisi pour autoriser les rappels de vaccin en Suisse»
Claus Bolte, directeur du secteur Mise sur le marché de Swissmedic

... Et cela concerne qui?

«Les personnes immunodéprimées et âgées»
Claus Bolte

Pour les autres tout va bien?

«Même chez les personnes entièrement vaccinées, il n'existe pas de protection vaccinale complète»
Claus Bolt

Mais en réalité, ce n'est pas si mal

«Dans l'état actuel des connaissances, aucune preuve n’existe d'une diminution de la protection vaccinale dans la population générale»
Claus Bolt

Donc si on n'est pas retraité, pas de piqûre?

«La population générale n'a pas besoin d'une dose de rappel du vaccin»
Christoph Berger, président de la Commission fédérale pour les vaccinations

Et qui sera en charge des rappels?

«Les cantons organisent les campagnes de rappel»
Elise de Aquino, chef de projet pour la mise en œuvre de la vaccination Covid à l'OFSP

Si vous avez loupé l'épisode précédent 👇

(jah)

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les jeunes Suissesses font face à un problème quasi ignoré par la médecine
Les femmes vivent souvent un trouble du déficit de l'attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH), jusqu'à l'âge adulte, sans savoir pourquoi le quotidien leur est si difficile. Pourquoi? Parce que leurs symptômes sont différents de ceux des hommes et que les recherches se font principalement sur eux.

Le trouble du déficit de l'attention (TDHA) se manifeste chez les garçons par une agitation et une bougeotte continue en salle de classe, par exemple, ou par des crises de colère régulières. Chez les filles et les femmes en revanche, les symptômes ne sont pas les mêmes, raison pour laquelle le chemin jusqu'au diagnostic est souvent semé d'embûches pour elles.

L’article