DE | FR

Où en est le Covid en Suisse? Le point en 10 punchlines

Certains des experts de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP), de gauche à droite: Linda Nartey, Rudolf Hauri, Patrick Mathys et Virginie Masserey.
Certains des experts de l'Office fédéral de la santé publique de Suisse (OFSP), de gauche à droite: Linda Nartey, Rudolf Hauri, Patrick Mathys et Virginie Masserey. keystone/shutterstock
La situation reste plutôt bonne, mais des nuages apparaissent à l'horizon. Voici en substance le contenu du dernier point presse des experts de l'OFSP. Vous l'avez raté? Pas de panique, voici un résumé en 10 punchlines.
19.10.2021, 15:3220.10.2021, 08:54

Un peu de positivisme pour commencer

«Le nombre de cas est en baisse dans la plupart des cantons»
Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et opération internationale à l'OFSP

Pour ceux qui en doutaient

«Le certificat a certainement apporté une contribution»
Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux suisse (AMCS)

Et, dans le détail

«Les incidences les plus élevées continuent d'être observées dans la population jeune et dans les régions à faible couverture vaccinale»
Patrick Mathys

Les choses pourront toutefois se gâcher...

«Avec l'automne, les gens recommencent à se réunir à l'intérieur, ce qui dessine une tendance défavorable pour les prochains mois»
Patrick Mathys

...de façon radicale

«Si une nouvelle vague ne peut pas être évitée, il sera peut-être nécessaire d'introduire de nouvelles mesures»
Patrick Mathys

Pour quelle raison?

«L'actuel rythme de la vaccination n'est pas suffisant pour penser à alléger les mesures de lutte contre le coronavirus»
Patrick Mathys

Mais, il suffira peut-être d'être patients

«Si nous pouvons attendre un peu plus longtemps, les progrès de la vaccination nous aideront»
Patrick Mathys

Du coup...

«Il est important que tous ceux qui sont prêts à se faire vacciner le soient maintenant»
Rudolf Hauri

Et concernant les stations de ski

Il serait présomptueux d'affirmer définitivement que les remontées mécaniques ne soient pas soumises à une certification obligatoire
Patrick Mathys

Et, sinon on en est où avec le Covid long?

«En moyenne, 20% des adultes et 3% des enfants développent une forme de Covid long après leur infection»
Milo Puhan, directeur de l'Institut d'épidémiologie, de bio-statistique et de prévention de l'Université de Zurich

Si vous avez loupé l'épisode précédent 👇

(asi)

Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images

1 / 17
Une année de Covid-19 en Suisse, retour en images
source: keystone / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le certificat Covid

La gauche (aussi) en a marre du certificat Covid. Va-t-il bientôt disparaître?

Link zum Artikel

Un mois après, on a scanné les résultats du certif Covid et c'est mitigé

Link zum Artikel

Certificat Covid: «On est outrés que ça nous tombe encore dessus»

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral a supprimé une importante discrimination liée au certificat

Link zum Artikel

Pas de certif' Covid pour aller skier: Une décision «présomptueuse»

Link zum Artikel

Panne du certificat Covid: Faut-il accepter ou refouler tout le monde?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Britney Spears a 40 ans, hommage en chanson dans les rues lausannoises 😅
Elle est surnommée la princesse de la pop outre-Atlantique et elle fait son entrée dans le cercle des quadras.

Le 2 décembre, on fête le sacre de Napoléon Premier, sainte Viviane et dans une contrée lointaine, au Mississippi, la naissance de Britney Jean Spears, la princesse de la pop.

L’article