DE | FR
Comment les CFF et La Poste facilitent le trafic de drogues. Watson

L’ancienne régie fédérale des CFF est plutôt fière de ce service. Image: keystone shutterstock

Comment les CFF et La Poste facilitent le trafic de drogues

On peut désormais acheter de la drogue via des distributeurs CFF et se la faire livrer naturellement par La Poste. On vous explique ce détournement, au grand malheur de....



Vous rencontrez quelques problèmes pour vous faire livrer votre dose de cannabis, en pleine pandémie? Pas de problème! Passez donc dans un des 1400 distributeurs des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) accessibles nuit et jour d’un bout à l’autre du pays. Il vous suffit de posséder un numéro de portable suisse et un portefeuille pour cryptomonnaies, rapporte 24 heures.

En effet, depuis 2018, il est possible de recharger son porte-monnaie en achetant des bitcoins via les distributeurs CFF. L’ancienne régie fédérale est plutôt fière de ce service, qui séduit 1500 utilisateurs par mois. Mais lorsque nos confrères l’interrogent sur cette activité d’un nouveau genre, le porte-parole botte en touche:

«Les CFF condamnent tout type de comportement criminel. En tant qu’entreprise de transport, il n’appartient toutefois pas aux CFF de vérifier à quelles fins leurs clients utilisent les bitcoins achetés aux automates, tout comme il n’est pas possible de savoir à quelle fin est utilisé l’argent retourné aux clients au guichet, par exemple»

Frédéric Revaz, porte-parole des CFF

Comment ça marche?

Une plateforme suisse de vente de drogues en ligne propose ses produits sur Telegram. L’acheteur passe commande via message privé, puis reçoit un QR code en échange. Celui-ci sera scanné par les distributeurs CFF et le client pourra alors payer en liquide à la machine et envoyer la preuve du paiement au dealer, qui lui livrera tranquillou sa marchandise par La Poste moyennant quelques jours.

Interrogés sur la question, les CFF estiment se conformer au cadre légal et n’ont pas prévu de renforcer leurs contrôles pour l’instant. (ade)

La team watson et ses Tupperwares

1 / 8
La team watson et ses Tupperwares
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Un collectionneur du crypto-art nous explique son délire

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

L’armée suisse irait bien faire sa pub dans les écoles

Link zum Artikel

Mais où sont donc passés les opposants au mariage pour tous?🤔

Link zum Artikel

Cette fois ça y est: le Conseil fédéral donne son OK au F-35 américain

Link zum Artikel

Pourra-t-on vraiment, en Suisse, faire sans les centrales nucléaires?

Link zum Artikel

La Grève pour l'Avenir réunit plus de 30 000 personnes en Suisse

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Ces grands patrons suisses ont gagné (encore) plus l'année dernière

Plusieurs patrons de sociétés liées à la Confédération ont vu leur salaire augmenter l'an dernier, après une baisse en 2019.

Les patrons des CFF, de Postfinance, de La Poste et de Ruag International restent les mieux payés, selon le rapport annuel sur les salaires des cadres des entreprises proches de la Confédération, adopté vendredi par le Conseil fédéral.

En 2019, M. Meyer avait touché en tout 1.1 million de francs. La forte augmentation résulte du changement de CEO, qui a entraîné un «chevauchement» durant six mois, précise le rapport.

Sous la Coupole fédérale, les parlementaires s'accordent à dire que des …

Lire l’article
Link zum Artikel