Suisse
Climat

La Suisse jugé inactive au niveau climatique

La Suisse jugé inactive au niveau climatique

Brigitte Pfiffner, ancienne juge fédérale et membre des Verts, dénonce l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) condamnant la Suisse pour inaction climatique comme étant «indéfendable sur le plan juridique».
19.05.2024, 09:36
Plus de «Suisse»
Brigitte Pfiffner a si
Keystone

L'ancienne juge fédérale des Verts Brigitte Pfiffner estime que l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) condamnant la Suisse pour inaction climatique est «indéfendable sur le plan juridique». La cour a fait de la politique, selon elle.

Dans cette affaire portée par l'association des Aînées pour le climat, la CEDH n'aborde pas les questions centrales dans les motifs de son jugement, affirme Mme Pfiffner dans un entretien diffusé dimanche par la SonntagsZeitung. La Zurichoise a siégé pendant près de dix ans comme juge au Tribunal fédéral.

L'une des questions est de savoir si une association a le droit de faire appel et quel droit de la Convention européenne des droits de l'homme a été violé, rappelle l'ex-magistrate.

«Cela est traité en onze lignes seulement dans le jugement de 138 pages»

La justification est, selon elle, énoncée «parce que l'affaire est importante».

L'ancienne juge fédérale n'a non plus trouvé convaincante la réponse donnée à la question de la limitation de l'association dans son «droit au respect de la vie privée et familiale» à cause de la politique climatique suisse.

«Il ne peut pas y en avoir pour des raisons logiques, car le droit au respect de la vie privée et familiale ne peut être accordé qu'à une personne physique.»

«La cour sape sa crédibilité»

«Avec de tels jugements teintés de politique, la cour sape sa crédibilité», indique Mme Pfiffner, soulignant que, dans de nombreux pays, la réputation de la CEDH a déjà chuté. En Allemagne, en Autriche et au Royaume-Uni, on discute pour savoir si les arrêts de la cour doivent encore être considérés comme contraignants ou comme de simples recommandations, assure-t-elle.

Au début avril, la CEDH a jugé que la Confédération suisse s'était rendue coupable de:

«graves lacunes, faute d'avoir agi en temps utile et de manière appropriée et cohérente»

Parmi ces lacunes, Berne n'a pas quantifié les limites nationales applicables aux gaz à effet de serre (GES), ce qui aurait pu être fait par exemple à l'aide d'un budget carbone.

Les juges ont dit à une majorité de 16 voix contre une qu'il y a eu violation de l'article 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) de la convention des droits de l'homme et, à l'unanimité, violation de l'article 6 relatif à l'accès à un tribunal.

Le jugement a été accueilli favorablement par les partis politiques de gauche, mais rejeté par les formations de droite. (dal/ats)

Manifestations en France pour le climat
1 / 9
Manifestations en France pour le climat
Des milliers de personnes ont manifesté, dimanche, dans les rues de Paris.
source: sda / yoan valat
partager sur Facebookpartager sur X
Pourquoi le Grand Canal de Venise s'est-il coloré en vert fluo ?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Le Conseil fédéral frustre les médecins avec une décision à 13 milliards
Chaque année, 13 milliards de francs sont dépensés à travers un système de santé complètement dépassé. La révision du tarif médical (Tardoc) pointe-t-elle le bout de son nez?

En mai, les pédiatres et médecins généralistes ont manifesté leur exaspération face à la nouvelle défaillance du Conseil fédéral. En effet, ce dernier a une fois de plus manqué à sa promesse de mettre en place le tarif médical Tardoc, négocié depuis longtemps. La communauté médicale attend cette décision depuis cinq ans. Elle avait été annoncée pour ce printemps.

L’article