DE | FR

Initiative pour sauver la colline du Mormont lancée

Après l'expulsion des zadistes fin mars, les Verts vaudois lancent officiellement un texte pour sauver la fameuse colline.



La carri

La gravière d'Holcim sur la colline du Mormont. Image: sda

Mercredi soir, en assemblée générale, les délégués écologistes vaudois ont accepté l'«Initiative pour une sauvegarde du patrimoine naturel et des ressources». Son but? sauver la colline du Mormont, près d'Eclépens (VD), récemment occupée par des zadistes. Ces derniers voulaient empêcher une extension de la gravière d'Holcim. Ils ont été évacués par la police le 30 mars.

Ce qu'il va se passer maintenant

La récolte des 12 000 signatures requises débutera dès la rentrée, après les vacances d'été, précise le parti. Le texte doit aussi pousser les communes et le canton à favoriser les alternatives au ciment dans leurs constructions.

Ce que demande le texte:

Le texte veut déclarer la colline du Mormont «site protégé» et interdire «toute exploitation du sol, à l'exception d'une activité agricole et sylvicole respectueuse de l'environnement et de la nature». Il demande aussi d'inscrire dans la Constitution vaudoise que le canton et les communes veillent à l'utilisation rationnelle du calcaire, de l'argile et du sable, ainsi que de trouver des alternatives au ciment. (ats)

L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images

1 / 19
L'évacuation de la ZAD du Mormont, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Paniqué par le changement climatique, ce Romand fait la révolution

Pour en savoir plus sur l'actu écolo

Ô glacier, dis-moi si tu es rentable et tu seras choyé

Link zum Artikel

Une Suisse sans pesticides de synthèse. Mais pourquoi?

Link zum Artikel

Ça vous dirait d'être payés en billets (vraiment) verts?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

5 prodiges qu'il ne faudra pas quitter d'un oeil à l'Euro

Ils ont de 18 à 23 ans et ils ont quelque chose de spécial, d'irrationnel. Découvrez les surdoués qui nous lèveront de notre canapé.

Sa valeur est estimée à 207 millions de francs par le CIES de Neuchâtel, ce qui en fait le footballeur le plus cher de l'été. A ce prix dissuasif, personne n'ira le chercher à Manchester City qui, de surcroît, n'a pas besoin d'argent.

Il suffit de l'observer quelques minutes pour percevoir la connexion spéciale que ce garçon entretient avec le ballon. Le contrôle, le touché, la frappe, la conduite de balle... Tous ses mouvements semblent guidés par un instinct naturel, comme si l'action …

Lire l’article
Link zum Artikel