DE | FR
Les douze avocats des activistes ont annoncé vouloir recourir devant le Tribunal cantonal.
Les douze avocats des activistes ont annoncé vouloir recourir devant le Tribunal cantonal.Image: agathe seppey

A Fribourg, les activistes du climat sont condamnés

C’est l’heure du verdict pour la trentaine d’activistes du climat. Ils avait bloqué l’entrée d’un centre commercial, à Fribourg le jour du Black Friday en 2019.
18.06.2021, 10:2318.06.2021, 13:16
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Les activistes du climat de Fribourg sont condamnés pour leur action de désobéissance civile lors du Black Friday 2019. Une seule militante a été acquittée du chef d'accusation de contrainte dont elle était prévenue. Ils avaient bloqué l’entrée d’un centre commercial. Les avocats avaient pourtant plaidé l’acquittement des militants. Dans leur plaidoirie, ils avaient évoqué la légitimité de la désobéissance civile face à l’urgence de la situation, et donc l’état de nécessité.

La synthèse de la décision du juge:

Benoît Chassot a confirmé dans les grandes lignes les ordonnances pénales prononcées en 2020:

  • L'action n'était pas «apte à résoudre la problématique du réchauffement climatique.
  • Les accusés sont condamnés pour avoir participé à une manifestation non autorisée, troublé l'ordre public et ignoré les injonctions de la police.

Le juge de police a, toutefois, réduit les peines pécuniaires avec sursis et les amendes fermes à des montants compris entre 100 et 400 francs, au lieu de 200 à 500 francs. Une des prévenues a été encore déchargée de l'accusation de contrainte pour s'être enchaînée à un caddie dans le but d'empêcher l'accès à Fribourg Centre.

Et maintenant?

Dans un point presse, les douze avocats des activistes ont dit leur colère après le verdict. Ils ont annoncé leur volonté de faire recours et d'aller jusque devant la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg. Un des prévenus a déploré l'impossibilité de faire entendre leur message à la justice et au monde politique.

On rembobine: un procès débuté en mai

Les accusés comparaissaient depuis le 25 mai devant le juge de police de la Sarine, aujourd'hui leur jugement sera lu. Les prévenus avaient participé le 29 novembre 2019 au blocage de l’entrée principale du centre commercial de Fribourg Centre lors du Black Friday.

Prévu sur quatre jours, jusqu'au 1er juin, le procès des 30 activistes pour le climat est présenté par la défense, qui ne compte pas moins de douze avocats, comme le plus important du genre en Suisse romande. Les militants sont issus de la Grève du climat et d’Extinction Rebellion.

Les actions du 29 novembre 2019 constituaient une première depuis l'introduction du Black Friday en Europe. Organisées par «Block Friday», elles se sont déroulées un peu partout sur le Vieux Continent un vendredi de forte affluence, histoire de dénoncer une «incitation à la surconsommation et ses conséquences climatiques».

Condamnés une première fois

  • Tous ont été condamnés à des peines pécuniaires avec sursis et à des amendes fermes de 200 à 500 francs pour avoir pris part à une manifestation non autorisée, troublé l’ordre public et s’être opposés aux injonctions de la police.
  • Certains ont été reconnus coupables de contrainte.

La trentaine de militants qui comparaissent devant le juge ont fait opposition aux condamnations prononcées.

Qui sont-ils?

La plupart sont âgés entre 19 et 25 ans, une des personnes affiche 62 printemps.

L'argument de la nécessité

Début mai, la défense s'était plaint de n'avoir pas obtenu du juge Benoît Chassot le droit de faire témoigner les scientifiques qui se sont engagés en faveur des prévenus. Ces derniers pourraient, selon elle, démontrer que l'action du Black Friday 2019 avait été commise en état de nécessité, sous la pression de l’urgence climatique.

Grève internationale du climat à Neuchâtel

1 / 5
Grève internationale du climat à Neuchâtel
source: grève du climat neuchâtel / grã¨ve du climat neuchã¢tel
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Climat»

«Des changements climatiques sans précédent»: le Giec dévoile son rapport

Link zum Artikel

À la veille de la COP26, la pollution bat des records. Comment s'en sortir?

Link zum Artikel

La Suisse ne se rendra pas les mains vides à la COP26

Link zum Artikel

L'avenir de la planète angoisse de plus en plus de jeunes

Link zum Artikel
5 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
5
«J'ai honte de mon pays»: à Genève ce haut diplomate russe en a marre de Poutine
Le conseiller russe auprès des Nations unies à Genève a démissionné avec fracas. Dans une lettre ouverte, il dénonce un système russe dysfonctionnel.

L'ambassadeur russe auprès de l'ONU à Genève, Boris Bondarev, a démissionné de son poste. Il est jusqu'à présent le plus haut diplomate russe à avoir quitté son poste depuis le début de la guerre.

L’article