DE | FR
Pierre Maudet félicite la nouvelle élue Verte Fabienne Fischer après son élection au Conseil d'Etat.
Pierre Maudet félicite la nouvelle élue Verte Fabienne Fischer après son élection au Conseil d'Etat.Image: KEYSTONE
Commentaire

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Toute la Suisse avait les yeux rivés sur Genève ce dimanche. Le Trump helvétique comme l'a baptisé le Tages Anzeiger n'a finalement pas été élu. Pierre Maudet enregistre seulement 9000 voix de moins que la Verte Fabienne Fischer. Les leçons d'une Genferei.
28.03.2021, 18:3829.03.2021, 10:27
Suivez-moi

Le semi-échec de Pierre Maudet

38 184 personnes ont voté pour Pierre Maudet. Malgré les mensonges. Malgré les condamnations. Malgré les dissimulations. A lui seul, le very bad boy du bout du lac a fait un meilleur score que les deux autres candidats de droite réunis, Yves Nidegger (UDC) et Delphine Bachmann (PDC). Comment comprendre ce soutien populaire très important, alors que la quasi-totalité de la classe politique lui a tourné le dos? Quelques hypothèses:

  • Pierre Maudet a du charisme. En politique, ça compte.
  • Pierre Maudet a mené une campagne très active sur le terrain et sur les réseaux sociaux. En 2021, ça compte.
  • Pierre Maudet a totalement revu sa manière de parler: plus proche des gens, à l'écoute des malheurs du monde, plus direct. Et il a laissé tomber la cravate. Même si c'est de la pure démagogie, ça paie.
  • Seul contre tous. L'être humain a tendance à s'identifier à celui qui est considéré comme une victime, avérée ou pas. Surtout, que certains (Christian Lüscher en tête), ne sont pas allés de main morte sur les réseaux sociaux en attaquant frontalement le candidat Maudet.

La droite la plus bête du monde

Avec l'entrée de la Verte Fabienne Fischer au Conseil d'Etat, le gouvernement bascule à gauche pour la deuxième fois de son histoire. La droite ne peut que s'en prendre à elle-même, incapable de se fédérer autour d'un seul candidat. Partie totalement dispersée au premier tour, elle n'a pas su se ressaisir ensuite. Le PLR a totalement craqué après l'échec de son poulain Cyrill Aellen. Aucun mot d'ordre n'a d'ailleurs été donné pour le second tour.

Les divisions sont profondes et on peine à voir comment les partis bourgeois vont pouvoir sauver la mise en 2023, lorsqu'il s'agira de renouveler l'ensemble du Conseil d'Etat. Malgré les appels, entre autres de Céline Amaudruz, vice-présidente de l'UDC GE, à s'unir pour regagner une majorité au gouvernement.

«La droite est historiquement plus morcelée que la gauche. C'est donc plus difficile pour elle de travailler ensemble pour atteindre un but commun»
Georg Lutz, politologue, directeur du FORS

La gauche à l'assaut des centres urbains

Après le Jura, Neuchâtel, Vaud, Genève est donc le 4ème canton à virer à gauche en Suisse romande. C'est une tendance de fond, selon le politologue Georg Lutz, directeur du FORS: depuis une trentaine d'années, les partis bourgeois perdent les centres urbains.

L'Arc lémanique compte de grandes agglomérations qui toutes sont à gauche comme Genève, Lausanne et depuis ce dimanche puisqu'on y votait à Vevey, Montreux et Yverdon. Les propositions des partis bourgeois ne sont pas assez convaincantes en matière de mobilité, de transports publics, de gardes d'enfants notamment. Les citoyens se retrouvent davantage dans les partis de gauche, socialistes et désormais écologistes.

Les leçons à tirer de cette folle élection

  • Pierre Maudet n'a pas dit son dernier mot. Il est fort à parier qu'il reviendra. Dans sa brève allocution faite devant les médias, il a évoqué le temps de la réflexion en donnant rendez-vous, bientôt, à ses fidèles pour de nouveaux combats.
  • Les partis bourgeois doivent sérieusement se remettre en question. Revoir en priorité leur stratégie et leur discours politique, sous peine d'un effondrement programmé. Même constat en Valais, où le PDC a perdu sa majorité historique au Conseil d'Etat. Il s'agit également de revoir leur manière de faire campagne. Les électeurs veulent des personnalités fortes avec un discours clair.
  • Un message clairement entendu par Fabienne Fischer. La Verte, encore totalement inconnue il y a quelques mois, a lancé un appel aux citoyens sitôt élue: «si je m'éloigne trop des préoccupations du terrain, rappelez-le-moi.» Elle peut en être certaine. Le verdict viendra même assez tôt, puisque le renouvellement du Conseil d'Etat in corpore aura lieu en 2023.

Pour changer d'air, un petit tour, côté de Moutier

1 / 14
Les pro-Jurassiens en force à Moutier
source: sda / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Des articles sur ce dimanche politique

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

Pourquoi la Suisse romande ne vote qu’à gauche (ou presque)

Link zum Artikel

Moutier, une histoire pop de la Question jurassienne

Link zum Artikel

Qui est Fabienne Fischer, la nouvelle conseillère d'Etat Verte genevoise

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les voyages en train de nuit sont pris d'assaut par les Suisses
Berlin, Vienne ou encore Amsterdam: les réservations auprès des CFF se multiplient à quelques semaines de l'été, motivées notamment par des raisons écologiques.

L’engouement pour les voyages en train-couchette s’est généralisé en Suisse, comme l'annonce Arcinfo dans un article sur le sujet. Une nouvelle qui réjouit Sabine Baumgartner, porte-parole des CFF.

L’article