Suisse
Confédération

Conseil fédéral: Compensation du renchérissement de 2,5% actée

Ueli Maurer a mené ces négociations.
Ueli Maurer a mené ces négociations. Image: sda

Le personnel fédéral a obtenu une augmentation de salaire pour 2023

Lors de sa séance du 2 décembre 2022, le Conseil fédéral a décidé d’accorder au personnel de la Confédération une compensation du renchérissement de 2,5 % pour l’année 2023.
02.12.2022, 14:2902.12.2022, 18:13
Plus de «Suisse»

Le personnel de la Confédération a obtenu pour l'année prochaine une compensation du renchérissement de 2,5% au terme des négociations salariales entre partenaires sociaux. Les syndicats parlent d'un «compromis satisfaisant».

Le Conseil fédéral a avalisé le résultat des négociations que le chef du Département fédéral des finances Ueli Maurer a menées avec les représentants des associations du personnel le 17 novembre, indiquent vendredi la Confédération et les organisations concernées (transfair, APC, SSP et Garanto).

Le contexte des pourparlers était «difficile», relèvent les associations dans leur communiqué. D'une part, les finances fédérales sont soumises à une pression croissante au vu d'une situation économique, bien que bonne, entourée d'incertitudes. D'autre part, les attentes du personnel étaient «légitimement élevées en raison du fort renchérissement», anticipé à 3%, et de la hausse des primes maladie de 6,6% en moyenne.

Le Conseil fédéral précise qu'il devra demander des moyens financiers supplémentaires au Parlement dans le cadre du premier supplément au budget 2023, vu que le renchérissement a encore «beaucoup augmenté» depuis l'adoption du budget.

Les représentants des associations du personnel avaient demandé une pleine compensation de l'inflation, soit 3%. Ueli Maurer a fait valoir que la situation budgétaire de l'Etat ainsi que les incertitudes concernant l'économie ne permettaient pas d'aller aussi loin. (ats)

World of watson: les impôts
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le non à l'initiative du PS sur les primes grignote du terrain
Selon les derniers sondages, l'initiative visant à plafonner les primes maladie à 10% du revenu disponible serait acceptée par 50% de la population. La loi sur l'énergie serait approuvée, contrairement aux deux autres objets en votation.

Le sort de l'initiative «d'allègement des primes» du PS, soumise au peuple le 9 juin, est extrêmement indécis. Selon les derniers sondages publiés mercredi, 50% des Suisses l'accepteraient et 48% la refuseraient. Le camp du «non» enregistre une forte poussée.

L’article