DE | FR

Viola Amherd défend, encore, son choix d'avions de combat

La ministre suisse de la défense Viola Amherd s'est exprimée dans les colonnes de Tamedia.
La ministre suisse de la défense Viola Amherd s'est exprimée dans les colonnes de Tamedia.
Image: shutterstock
Dans un entretien accordé à Tamedia, la conseillère fédérale justifie les raisons derrière l'acquisition d'avions de combat auprès des Etats-Unis et non de l'UE.
06.10.2021, 05:2806.10.2021, 15:33

La ministre suisse de la défense Viola Amherd défend à nouveau la décision du Conseil fédéral d'acheter l'avion de combat américain F-35. Ce n'est plus possible de choisir un autre appareil, comme le demande une initiative de la gauche, selon elle:

«Nous sommes dans une procédure d'acquisition avec des échéances réglées, ce qui poserait des problèmes juridiques. Le site Internet des initiants laisse supposer qu'ils combattraient également un avion européen. Ils s'opposent à l'achat de tout avion de combat. Le texte de l'initiative ne s'oppose que superficiellement au F-35 et demande aussi que le budget de l'armée soit réduit en conséquence en cas d'acceptation. En d'autres termes, si l'initiative est acceptée, il n'y aura pas d'argent pour un autre avion».
La ministre suisse de la défense, Viola Amherd

L'initiative «Stop F-35» dénonce ce choix

Dénonçant des coûts élevés et un avion inadapté pour la Suisse, le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), le PS et les Verts ont lancé à la fin août l'initiative «Stop F-35», visant à empêcher l'achat des 36 appareils furtifs du fabricant américain Lockheed Martin pour 5 milliards de francs.

Les autres soumissionnaires écartés par le Conseil fédéral à la fin juin étaient le groupe européen Airbus avec l'Eurofighter, le groupe américain Boeing avec le F/A-18 Super Hornet et le groupe français Dassault avec le Rafale.

«La décision était clairement en faveur du F-35»

Interrogée sur les raisons pour lesquelles l'exécutif fédéral n'a pas utilisé l'acquisition d'avions de combat pour gagner des soutiens européens et améliorer les relations difficiles de la Suisse avec l'Union européenne (UE), la ministre répond que la décision était clairement en faveur du F-35. Elle explique:

«Nous ne pouvons pas acquérir un avion plus cher et techniquement moins avancé»

S'il y avait eu deux offres de valeur égale, des considérations politiques seraient entrées en jeu, ajoute-t-elle. (ats/jch)

En parlant d'avions de combat: C'est quoi James Bond?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

A Yverdon, des militants écolos transforment un quartier en ZAD

Link zum Artikel

Facebook veut augmenter notre réalité en créant 10 000 postes dans l'UE

Link zum Artikel

Cette ville remplace certains policiers par des travailleurs sociaux

Link zum Artikel

New York organise son marathon un jour avant le retour des touristes

Link zum Artikel

Biden dévoile l'arsenal nucléaire américain gardé secret par Trump

Ces données sont publiées alors que les Etats-Unis se sont accordés avec la Russie sur le contrôle des armements entre les deux puissances nucléaires.

Le gouvernement de Joe Biden a décidé de rendre publiques les données sur l'arsenal nucléaire américain, révélant que les Etats-Unis détenaient 3750 têtes nucléaires au 30 septembre 2020. L'administration Trump les avait classées «secret-défense».

Ces trois dernières années, les Américains ont poursuivi la modernisation de leur arsenal nucléaire, démantelant 711 têtes nucléaires, mais réduisant leur nombre total à seulement 72 unités, selon les nouveaux chiffres officiels:

Ces données sont …

Lire l’article
Link zum Artikel