ciel couvert
DE | FR
Suisse
Conseil fédéral

Des milliers d'enfants suisses ont été adoptés illégalement

Des milliers d'enfants suisses ont été adoptés illégalement

Un rapport dévoilé ce vendredi révèle que des milliers d'enfants ont été adoptés illégalement à l'étranger par des Suisses. Les trop nombreuses irrégularités poussent le Conseil fédéral à vouloir réviser le droit international sur le sujet.
08.12.2023, 14:2608.12.2023, 18:42
Reto Wattenhofer / ch media
Plus de «Suisse»

Des centaines d'enfants en bas âge originaires du Sri Lanka ont été placés illégalement ou dans des conditions douteuses en Europe en vue d'une adoption, notamment dans les années 1980. Un rapport commandé par le Parlement avait révélé toute l'ampleur du phénomène, il y a trois ans. Les autorités suisses avaient connaissance de cette pratique au moins depuis 1981, mais n'ont rien fait. En décembre 2020, le Conseil fédéral a officiellement reconnu des manquements et exprimé ses regrets aux personnes concernées.

Il s'avère aujourd'hui que ce n'est que la pointe de l'iceberg. Le problème est bien plus important que ce que l'on croyait jusqu'à présent, conclut une étude mandatée par le gouvernement et publiée vendredi. Selon elle, des irrégularités ont également été constatées pour des enfants venant d'autres pays. Il existe «des indices de pratiques illégales, de trafic d'enfants, de documents falsifiés et d'absence d'acte d'origine», indique un communiqué du Département fédéral de la justice (DFJP).

Des milliers d'enfants concernés

Le nombre exact de personnes concernées ne peut pas être déterminé précisément sur la base des dossiers.

«La quantité d'autorisations d'entrée délivrées laisse toutefois supposer des irrégularités pour plusieurs milliers d'enfants durant la période examinée»

L'enquête a porté sur des adoptions au Bangladesh, au Brésil, au Chili, au Guatemala, en Inde, en Colombie, en Corée, au Liban, au Pérou et en Roumanie.

Le Conseil fédéral reconnaît les irrégularités dans les adoptions internationales et regrette que les autorités n'aient pas suffisamment assumé leurs responsabilités envers les enfants et leurs familles. Ces manquements marquent encore aujourd'hui la vie des personnes adoptées à l'époque.

Pour le Conseil fédéral, il est clair que de tels événements ne doivent plus se reproduire. C'est pourquoi il souhaite réviser le droit international en la matière, pour réduire significativement le potentiel d'abus à l'avenir. Un groupe d'experts examinera les possibilités de modification d'ici fin 2024.

Traduit de l'allemand par Valentine Zenker

Un enfant part en voyage sur le tapis roulant à bagages
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Albert Rösti rend visite au «meilleur Salon de l'auto du monde»
Après quatre ans d'absence, notamment en raison de la pandémie due au Covid-19, la manifestation se tient à Palexpo depuis lundi et jusqu'à dimanche, avec un panel d'exposants fortement réduit.

Le conseiller fédéral Albert Rösti a officiellement ouvert mardi la 91e édition du Salon international de l'automobile de Genève (GIMS). L'UDC a souligné combien la manifestation centenaire est une scène pour l'innovation technologique.

L’article