ciel couvert
DE | FR
Suisse
Conseil national

Mais pourquoi un enfant préside-t-il le Conseil national?

Maja Riniker, Irène Kälin, Damien Cottier, notre bambin et son âne gris
Une tête blonde sur le siège du vice-président du Conseil national... que se passe-t-il?screenshot parlement.ch

Mais pourquoi un enfant préside-t-il le Conseil national?

Lundi après-midi, la session d'hiver du Conseil national a été ouverte avec l'élection du nouveau président. Mais c'est une petite tête blonde qui lui a volé la vedette...
28.11.2022, 18:3929.11.2022, 06:35
Plus de «Suisse»

Nous vous le présentions dimanche dans notre interview: le Grison Martin Candinas est le nouveau président du Conseil national. Elu lundi après-midi à la tête de la Chambre basse du Parlement, il remplace l'Argovienne Irène Kälin.

Mais c'est une autre star d'un tout autre âge qui s'est imposée et a volé l'attention lors de sa cérémonie d'inauguration. Accompagné d'une peluche en forme de petit âne gris trop choupinou, le fils d'Irène Kälin a naturellement attiré les lumières des projecteurs.

Elija sitzt auf dem Schoss seiner Mutter Irene Kaelin, GP-AG, Nationalratspraesidentin des vergangenen Jahres, am ersten Tag der Wintersession der Eidgenoessischen Raete, am Montag, 28. November 2022  ...
Image: keystone

La vraie star du jour

Après l'élection de Martin Candinas et le speech de celui-ci (en romanche, comme annoncé), la petite tête blonde est venue rejoindre sa maman, qui s'est assise sur le siège du vice-président de la salle, en attendant la fin du scrutin concernant ce dernier.

Irène Kälin, Martin Candinas, Maja Riniker, Erich Nussbaumer
Aux premières loges pour assister aux évènements politiques de première importance.screenshot parlement.ch

Une présence qui aura presque éclipsé l'élection de Martin Candinas à la tête de la chambre, mais aussi des vice-présidents (le socialiste bâlois Erich Nussbaumer) et de la 2e vice-présidente (la libérale-radicale argovienne Maja Riniker).

Maja Riniker, Irène Kälin, Damien Cottier, notre bambin et son âne gris
Pendant que Maja Riniker est félicitée par Damien Cottier, chef du groupe libéral-radical aux chambres, notre bambin s'amuse avec sa maman et son âne gris.screenshot parlement.ch

Très au fait de son éducation politique, sa maman en a profité pour lui expliquer la signification de la grande peinture de la salle du National.

Irène Kälin et son fils au Conseil national; à droite, Martin Candinas.
«Regarde, c'est le lac des Quatre-cantons.»screenshot parlement.ch

Pas une première pour Irène Kälin

Ce n'est pas la première fois qu'Irène Kälin fait débarquer son poupin dans la salle du Conseil national. La première fois, c'était en 2018: l'enfant n'était alors qu'un bébé et la Verte avait provoqué une polémique bien sentie à Berne, au terme de la laquelle une salle d'allaitement a été ouverte dans le bâtiment du Parlement — une première. Et propulsé Irène Kälin sous les projecteurs.

Amener son enfant à un évènement politique de cette ampleur, qu'en pensez-vous?

Il est à noter que le nouveau président, Martin Candinas, a quant à lui trois enfants (tout comme Maya Riniker). On lui souhaite de les amener au Conseil national dans une année, lors de la fin de sa présidence, pour rigoler un peu.

Des bambins partout

Martin Candinas avait pourtant fait fort en termes de bambins, en faisant venir une classe entière de sa commune des Grisons pour chanter et danser sur une chorégraphie en plein cœur du législatif suisse.

La séquence en entier, filmée par la députée socialiste Sibel Arslan.

Une séquence qui a provoqué des réactions variées chez les parlementaires, entre «c'est trop mignon» et «mais qu'est-ce qui se passe dans cette salle?». Mais ceux-ci se seront vite fait voler la vedette par un petit argovien blond.

(acu)

Simonetta Sommaruga est douée en beatbox, la preuve!
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Carine*, la femme qui «obsédait» le preneur d'otages d'Yverdon
De récentes révélations du Pôle Enquête RTS permettent de mieux saisir les liens entre le requérant d'asile et la femme qu'il demandait à voir durant sa prise d'otage dans un train reliant Baulmes à Yverdon-les-Bains (VD).

Le 8 février dernier, le requérant d'asile kurde iranien Qader B. prenait en otage 13 personnes dans un train à Essert-sous-Champvent (VD). Une prise d'otage lors de laquelle il insiste pour parler à une femme «qui l'obsède depuis environ un an et demi», révèle le Pôle Enquête de la RTS.

L’article