Suisse
Conseil fédéral

(Presque) tous les partis soutiennent l'extension du certificat Covid

(Presque) tous les partis soutiennent l'extension du certificat Covid

Image
Image: Keystone
A l'exception de l'UDC et de GastroSuisse, la plupart des partis politiques et des organisations ont accueilli positivement la proposition du Conseil fédéral. Par contre, la fin de la gratuité des tests divise.
25.08.2021, 17:4525.08.2021, 18:09
Plus de «Suisse»

Le Conseil fédéral en est certain: «la situation est sous contrôle mais ça peut changer très vite», a affirmée mercredi Alain Berset. L'objectif du gouvernement est de «garder le contrôle et éviter une surcharge du système hospitalier». Pour ce faire, deux solutions sont envisagées.

  • Les tests rapides pour les personnes asymptomatiques et qui mènent au certificat seront payants dès le premier octobre.
  • Etendre l’obligation du certificat Covid à tous les espaces intérieurs des restaurants, des bars et des clubs. La mesure est en consultation.

La réaction des partis politiques et des organisations n'a pas tardé. Tour d'horizon.

Extension du certificat

  • Il s'agit d'une mesure essentielle pour éviter des mesures restrictives «liberticides» touchant la population et l'économie, estime le PLR.
  • Pour le Centre, l'objectif le plus important reste d'éviter la surcharge des hôpitaux et un nouveau confinement. «Prévenir au lieu de contempler», résume le parti, qui soutient la démarche du Conseil fédéral.
  • Le PS affirme que l’extension du certificat devrait être autorisée si elle empêche la fermeture de restaurants et de cinémas, par exemple.
  • Il n'est «certainement pas trop tôt» pour que le Conseil fédéral examine une extension du certificat Covid, estime de son côté le président des Verts, Balhasar Glättli.
  • Pour le président des Verts'libéraux Jürg Grossen, l'évolution est si «inquiétante» qu'il serait juste que le Conseil fédéral envisage une extension de l'usage du certificat.
  • Pour l'UDC, qui rejette ces mesures, l'extension du certificat punit le secteur de la restauration, déjà en difficulté, et conduit à une vaccination obligatoire indirecte.
  • GastroSuisse est du même avis et affirme qu'étendre le certificat aux restaurants est une «mesure discriminatoire» qui «divise la société et nuit massivement aux entreprises».
  • EconomieSuisse est par contre d'accord avec les mesures annoncées: en cas de nouvelle vague, il faut éviter à tout prix un nouveau confinement.

Tests payants

  • Le PS est d’avis qu’une participation aux coûts dès 18 ans serait une solution plus viable.
  • De son côté, le PLR salue la levée de la gratuité des tests rapides antigéniques, car «il n’y a pas de liberté sans responsabilité».
  • Le Centre soutient la décision du gouvernement, mais rappelle que les tests «doivent restent gratuits pour les écoles, les entreprises et les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées».
  • Faire payer les tests empêchera de suivre l'évolution de la maladie et d'isoler les personnes malades en temps voulu, regrettent les Verts.

(asi/ats)

Earth Hour dans le monde
1 / 14
Earth Hour dans le monde
Le Colisée de Rome a été plongé dans l'obscurité durant une heure.
source: sda / fabio frustaci
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Glacier 3000: une dameuse bascule dans la pente sur une centaine de mètres
Ce lundi, une dameuse a dévalé la pente aux Diablerets. Le conducteur gravement blessé a été héliporté au Chuv. Enquête en cours.

Ce lundi 22 avril 2024, vers 8h35 aux Diablerets, un conducteur de dameuse rentrait sa machine dans le garage de la station supérieure lorsqu'elle a basculé dans la pente adjacente au bâtiment pour une raison indéterminée. La machine s'est immobilisée 400 mètres plus bas, très endommagée.

L’article