DE | FR
Daniella Jopp enseigne la psychologie à l'Université de Lausanne (UNIL)

La psychologue Daniela Jopp enseigne à l'université de Lausanne (Unil) Image: watson

VIDÉO Serons-nous tous dépressifs à cause du Covid?

Votre moral est à la baisse et la solitude vous guette? Une psychologue vaudoise s'intéresse au mal-être généré par les mesures de semi-confinement. Spoiler: il faut soigner son réseau personnel pour tenter de s'en sortir.



Entre les mois d'octobre et de décembre 2020, la psychologue et professeure Daniela Jopp a mesuré le sentiment d'isolement dû au confinement à l'aide de questionnaires en ligne, remplis par 741 personnes, âgées entre 18 et 90 ans. Résultat? C'est pas brillant: la solitude peut par exemple être aussi dangereuse pour le corps que la clope. Voici un condensé de son étude, en 2 minutes et en vidéo.

Vidéo: watson

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Covid permet au cinéma suisse de régater avec Hollywood

En Suisse, 2020 a vu reculer le nombre de films projetés de 43% et la fréquentation des salles chuter de deux tiers. Mais les créations suisses ne s'en sortent pas trop mal.

Le Covid-19 a eu un impact significatif sur de nombreux secteurs et parmi eux, le cinéma, rapporte l'Office fédéral de la statistique (OFS) mardi. Pour rappel, les salles sont toujours fermées et par rapport à 2019, le secteur subit des reculs impressionnants:

Le recul le plus net s’observe pour les films produits aux Etats-Unis (–56%, 56 films). Cette baisse est deux fois moins marquée (28%) pour les productions suisses (51 films).

Ainsi, dans le contexte de la pandémie, le cinéma suisse à …

Lire l’article
Link zum Artikel