Suisse
Covid-19

8e vague Covid: ces nouveaux variants favorisent la propagation

8e vague Covid: ces nouveaux variants favorisent la propagation
Le nombre de cas positifs au coronavirus est actuellement en très forte hausse.keystone

8e vague Covid: ces nouveaux variants favorisent la propagation

En laboratoire, les cas de coronavirus confirmés sont en augmentation de 50%. Dans le monde, il existe actuellement plusieurs sous-variants qui semblent contourner les anticorps, explique Richard Neher, biophysicien à l'université de Bâle.
05.10.2022, 16:53
Bruno Knellwolf / ch media
Plus de «Suisse»

La semaine dernière, le nombre de cas de Covid-19 confirmés en laboratoire est passé d'environ 16 800 à 25 100, ce qui représente une augmentation d'environ 50%.

Si l'on tient compte de la lassitude générale face aux tests et du taux de positivité élevé de 30%, il faut s'attendre à un nombre élevé de cas non déclarés d'infections d'un facteur de 10.

Analyse des eaux usées: la méthode efficace

La tendance à la hausse se reflète également dans la charge virale des eaux usées. Le monitoring de l'Institut de recherche sur l'eau Eawag montre une nette augmentation du Sars-CoV-2 dans les eaux des stations d'épuration des cantons de Zurich, de Saint-Gall et des Grisons ces derniers jours.

Les hospitalisations ont également augmenté de 36%, ce qui correspond à 290 patients. Ce nombre avait été atteint pour la dernière fois début août. Le taux d'occupation des hôpitaux reste toutefois stable, à un niveau bas. Aux soins intensifs, les patients Covid représentent 3,9% de l'ensemble des personnes admises. Parmi l'ensemble des patients hospitalisés, ils sont 4,1%.

FILE - A mother tests her daughter with a Corona antigen self-test before starting school in Trencianske Stankovce, Slovakia, Oct. 4, 2021. New coronavirus cases soared to a new record high, with some ...
Les tests Covid positifs se multiplient à nouveau.image: keystone

La question se pose désormais de savoir si un nouveau variant pourrait provoquer une vague plus forte. Il y a trois semaines, les experts étaient préoccupés par Omicron BJ.1, qui se propage principalement en Inde, mais qui s'est également exporté en Europe et aux États-Unis. Pour l'instant, le nombre de cas est faible.

Un variant qui se développe rapidement

BJ.1 est l'un des nombreux dérivés d'Omicron. On a constaté 14 mutations sur la protéine spike, qui se produisent en grand nombre à des endroits clés pour la formation d'anticorps.

Les spécialistes des virus parlent d'une «combinaison inquiétante» de mutations. «BJ.1 ne semble pas se propager à grande échelle», déclare Richard Neher, biophysicien à l'Université de Bâle. Toutefois:

«BQ.1.1 est le variant qui se développe le plus rapidement»
Richard Neher

BQ.1.1 est une évolution de BA.5, le variant dominant en Suisse et dans le monde jusqu'à présent. Mais cela va changer. Car les virus mutent toujours: c'est leur stratégie de survie.

Echappement immunitaire

BQ.1.1. est sous haute surveillance au Royaume-Uni. Ce variant présente déjà un un échappement immunitaire partiel du virus, c'est-à-dire qu'il arrive davantage à échapper à un système immunitaire doté d'anticorps.

«Les variants présentant de telles mutations sont moins bien reconnus par les anticorps et disposent d'un avantage lors de sa transmission»
Richard Neher

Richard Neher affirme qu'il existe désormais une série d'autres variants qui présentent des mutations contenant un échappement immunitaire partiel. Ces variants ont muté de trois à cinq endroits différents. Pour certaines mutations, une modification de la protéine spike est impliquée.

Une nouvelle vague à l'automne?

Selon Neher, l'augmentation des cas confirmés en laboratoire montre que la nouvelle vague de la maladie semble déjà être lancée. «Celle-ci sera peut-être encore accélérée par ces nouveaux variants», poursuit le spécialiste.

Même si ces différents variants comme BQ.1.1, BJ.1 en Autriche ou BA.2.75 et son sous-variant BA.2.75.2 ont un avantage de transmission, cela ne signifie pas qu'ils sont plus agressifs. Mais avec l'arrivée de l'automne, plusieurs raisons expliquent l'accélération de la vague. Le temps froid joue un rôle important.

Covid en Chine: scènes de panique dans un Ikea après un cas contact
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Tarmed sera remplacé en 2026
La structure tarifaire Tarmed a été introduite en 2004, et est désormais obsolète. Elle sera remplacée par un nouveau tarif médical, appelé Tardoc, en 2026, a décidé le Conseil fédéral.

La structure tarifaire Tarmed, obsolète, sera remplacée en 2026. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi le Tardoc et les premiers forfaits ambulatoires. Des adaptations seront encore nécessaires afin de coordonner les deux structures.

L’article